Mélenchon, Joly, Bayrou : synthèse impossible pour Hollande

Rédigé par lesoufflet le 29 novembre 2011.

Après les chantages ridicules infligés par Éva Joly au candidat socialiste, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé ce matin sur une alliance possible entre les formations de gauche. Selon le patron du Front de Gauche, Hollande doit effectuer un choix entre le Modem de François Bayrou et l’extrême gauche, sous peine d'un "divorce".

hollande-le-pen-melenchon-joly_scalewidth_630Après les chantages ridicules infligés par Éva Joly au candidat socialiste, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé ce matin sur une alliance possible entre les formations de gauche. Selon le patron du Front de Gauche, Hollande doit effectuer un choix entre le Modem de François Bayrou et l’extrême gauche, sous peine d’un “divorce”.

François Hollande sort à peine d’une crise avec son principal allié, Europe Écologie Les Verts, dont la candidate a prouvé à ceux qui en doutait encore, qu’elle frise bien l’hystérie, garantissant ainsi un très faible score pour la présidentielle à ce parti obscurantiste. Afin d’élargir son électorat, l’homme dont le seul bilan au pouvoir consiste a avoir fait de la Corrèze le département le plus endetté de France, avait fait un appel du pied à différentes formations politiques et en particulier au Modem de François Bayrou.

Cette éventuelle alliance (amorcée en 2007 par Royal et qui se base uniquement sur une haine partagée envers Nicolas Sarkozy) serait évidement contre nature et prouverait s’il en était besoin que le PS n’a plus rien d’un parti de gauche et encore moins d’un parti socialiste. C’est ce qu’a fait remarquer avec sagesse Jean-Luc Mélenchon.

En effet, interviewé ce matin sur France Inter, le Georges Marchais du riche a été clair avec le PS a qui il a envoyé différents avertissements :

“Quand François Hollande tend la main à François Bayrou, il tranche d’une manière incroyable un débat constant des socialistes au cours des 15 dernières années. […] Ce débat consiste à dire : pas d’alliance avec le centre, alliance à gauche”.

J’ai dit depuis le début, au nom du Front de gauche : nous n’irons pas dans un quelque gouvernement que ce soit où il y aura des centristes. […] François Hollande propose de faire un trait d’union entre le centre et le Parti socialiste dont il sait qu’il aboutit à un divorce avec la gauche. […] Cette orientation politique conduit tout droit à des Papandréou et des Zapatero, une politique d’austérité de gauche qui finit au même résultat que l’austérité de droite. […] La gauche ne peut se rassembler que sur des éléments de programme, non pas sur des apparences.”

Enfin, on ne peut que donner raison au ministre révolutionnaire de Lionel Jospin (hihihi!!) quand il dénonce sur le fond, comme sur la forme, les accords entre le PS et EELV. François Hollande lui-même doit secrètement acquiescer cette énième sortie fracassante de Mélenchon :

“Deux méthodes (pour discuter de ce programme, NDLR). Une, mauvaise, qui a consisté à faire un accord sur un coin de table, ce qui donne lieu à un chaos programmatique et idéologique total. […] Heureusement, parce que sur certains points, c’est de la folie, je pense en particulier à la question du droit de veto à l’ONU. […] Et l’autre méthode c’est le débat public. Je renouvelle l’offre de débat public”.

Comme le PS, sur les conseils de ses génies de Terra Nova, a décidé officiellement d’abandonner les classes populaires, Hollande devrait logiquement choisir l’alliance avec Bayrou plutôt qu’avec Mélenchon L’avenir nous le dira !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Colonel Walter Kurtz dit :

    Mauvaise lecture de l'interview de melenchon sur France inter:

    Selon le patron du Front de Gauche, Hollande doit effectuer un choix entre le Modem de François Bayrou et l’extrême gauche, sous peine d’un « divorce ».

    Il n'a jamais parlé "d'extrême gauche". Il invite le PS a regarder de près ce qu'il y a de "gauche" dans le programme de Bayrou. Et de facto, il considère l'alliance impossible. Aucun divorce ni d'extrême gauche dans cette interview.

  2. Gordou dit :

    Mauvaise lecture de l’interview de melenchon sur France inter:

    Selon le patron du Front de Gauche, Hollande doit effectuer un choix entre le Modem de François Bayrou et l’extrême gauche, sous peine d’un « divorce ».

    Il n’a jamais parlé « d’extrême gauche ». Il invite le PS a regarder de près ce qu’il y a de « gauche » dans le programme de Bayrou. Et de facto, il considère l’alliance impossible. Aucun divorce ni d’extrême gauche dans cette interview.

Laisser un commentaire