Chirurgie vaginale : le boucher arrêté (photos)

vagin_manifEn Grande-Bretagne, un chirurgien a été arrêté pour avoir pratiqué différentes opérations de chirurgie esthétique vaginale dans des conditions inhumaines. Les femmes ont été mutilées…

 

Phanel Dartney est un médecin qui vient du Ghana et qui a réalisé ses études de médecine en Union Soviétique. De quoi donner envie de se faire refaire le vagin par ce séduisant chirurgien…

Spécialisé dans la reconstruction esthétique vaginale, le médecin aurait sérieusement bâclé 4 opérations au laser sur le sol anglais.

Travaillant dans deux différentes cliniques londonienne, il proposait à ses patientes un “rajeunissement vaginal” pour améliorer la satisfaction sexuelle et des « vaginoplasties » pour rendre les vagins plus beaux…

La première femme avait une asymétrie vaginale (allez voir sur google…) et des cicatrices sur le sexe. Suite à l’intervention du docteur Dartney, un morceau de son vagin a été amputé ! Les deux patientes suivantes devaient subir une chirurgie laser pour lutter contre des incontinences urinaires. La quatrième femme souffrait depuis qu’elle s’était faite réduire les lèvres vaginales. Phanel a décider d’injecter de l’alcool autour des lèvres pour détruire les terminaisons nerveuses…

Enfin, une irlandaise venue pour un petit avortement peinard s’est faite perforer l’utérus par le boucher qui a en plus laissé le thorax du fœtus (ça a un thorax ces cochonneries ?) dans l’utérus de la jeune femme. L’irlandaise a été ré-hospitalisée pendant deux mois !

Le sort du « boucher vaginal » sera connu d’ici deux semaines.

S’il est normal que ce boucher termine en prison, ce fait divers devrait surtout lever la question de la banalisation de la chirurgie esthétique et de ses dérives…

Pour se donner une petite idée, voici quelques clichés pris lors d’opérations chirurgicales dans cette région (pas la Grande-Bretagne, bien sûr !) :

 

chir_

 

 

chir11

 

chirurgie_vaginale

 

On vous recommande

A propos de l'auteur sachab (24actu)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.