/>

Bilbo le Hobbit : Peter Jackson peut-il nous refaire le coup ?

Rédigé par silesricains (24actu) le 22 décembre 2011.

Les premières images du très attendu Bilbo le Hobbit semblent indiquer que Peter Jackson n’a rien perdu de sa capacité à mettre en scène avec maestria l’univers elfique de Tolkien. Après le Seigneur des Anneaux, le réalisateur néo-zélandais va-t-il remettre le couvert pour un nouveau succès planétaire ?

La trilogie du Seigneur des Anneaux restera dans les annales du cinéma. Mais Peter Jackson, qui maîtrise les effets spéciaux comme peu d’autres réalisateurs (même si son talent ne s’arrête pas là), veut en remettre une couche avec la reprise d’un autre roman de Tolkien : Bilbo le Hobbit.

Une nouvelle quête elfique reprenant l’univers déjà exploité dans le Seigneur des Anneaux, et qui voit Bilbo, un jeune hobbit (créature lilliputienne) prendre les destinées de l’espèce humaine pour lutter contre le mal. Un pitch qui vous semble familier ? Toute ressemblance avec Frodon n’est pas totalement à exclure… et Bilbo apparaît d’ailleurs dans le Seigneur des Anneaux.

Il faut dire qu’à la façon de Star Wars, Bilbo le Hobbit est un “pre-quel” de la trilogie des Anneaux… Un film postérieur mais racontant une histoire antérieure.

 

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    Peter Jackson est de ces réalisateurs qui rendent possible l'impossible. Un parcours atypique à la manière d'un Sam Raimi capable de jouer sur l'horreur et le gore (Evil Dead, Jusqu'en Enfer) et de nous sortir des pépites de cinéma intimiste mais prenant comme Un plan simple ou Intuition, tout en réalisant des films à grand spectacle et intelligents (la trilogie des Spiderman).

    Avant de commencer à réaliser la Trilogie du Seigneur des Anneaux ou le remake de King Kong, Jackson s'est fait surtout connaître du milieu très fermé des adorateurs de gore avec des films comme Brain Dead ou Bad Taste. Entre ce petit bijou qu'est Créatures Célestes et son injustement ignoré Fantômes contre fantômes, il avait réalisé Forgotten Silver. Ce "documentaire" sur l'inventeur du cinéma bien avant les frères Lumière. Un moyen-métrage gonflé et surprenant qui fait passer Spielberg ou Lucas pour des amateurs. Manière de dire: "moi aussi, je peux révolutionner le cinéma". Pari gagné à plate couture.

  2. Aurélios dit :

    Extrordinaire !!!! Je ne peux m'empêcher de regarder cette bande-annonce depuis hier matin. J'étais un peu anxieux, car revenir dans un monde que l'on a abandonné pendant 1 dizaine d'années n'est pas donné à tous. Or Peter Jackson n'est pas comme tout le monde. Denis a raison de dire qu'il fait partie de ces réalisateurs hors du commun, capables de donner vie à ce qui ne nous apparaît pour nous que comme pure imagination. Je dois également dire que ce film ne s'annonce pas seulement comme un prequel, mais aussi comme un cor sonnant une ère nouvelle. A l'image de Théoden et de son armée du Rohan lors du siège de Minas Tirith (1 de mes scènes préférées du Retour du Roi), Peter Jackson suivi de ses compères amorce ici une charge contre le cinéma lui-même, car souvenez-vous que ce film proposera pour la première fois dans l'histoire du cinéma une image à 48 images/seconde. Le monde cinématographique évolue en reculant dans le temps, car il est marrant de se rendre compte que Peter Jackson avance dans la technique en reculant dans l'histoire de son monde féérique préféré. Longue vie à Peter Jackson !!!!!

Laisser un commentaire