Transsexuels : Hollande pour des changements de sexe à la carte

Voilà un sujet de première importance en pleine crise de la dette européenne et dans une période où la prospérité de la France est sérieusement menacée : François Hollande et le parti socialiste proposent de faciliter les démarches pour que les transsexuels puissent changer de sexe. Une proposition démagogique de plus ?

Adeptes des “gender studies” américaines, selon lesquelles l’identité sexuelle est une construction sociale et que les individus peuvent “choisir” leur genre sexuel, François Hollande et le PS veulent désormais que les transsexuels puissent librement décider de changer de sexe sans avoir recours à des opérations de transformation sexuelle.

En clair, n’importe quel homme pourra aller se déclarer femme et n’importe quelle femme pourra se déclarer homme… Et on imagine de suite le tour cocasse que pourrait prendre cette proposition socialiste : des hommes faisant la queue à la mairie pour changer de sexe et voir baisser leur police d’assurance ; ou des femmes “trans-genres” dans l’objectif d’une augmentation…

La question de la transsexualité est infiniment marginale et en faire un thème de débat public à l’approche d’une élection présidentielle pour se payer à bon compte une réputation de “progressisme” est une ficelle un peu grosse pour François Hollande qui ferait mieux d’expliquer aux Français ce qu’il compte faire pour résorber la dette publique malgré les centaines de milliers d’emplois assistés prévus dans le programme socialiste.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

9 réactions à “Transsexuels : Hollande pour des changements de sexe à la carte”

  1. "des hommes faisant la queue à la mairie pour changer de sexe et voir baisser leur police d’assurance ; ou des femmes « trans-genres » dans l’objectif d’une augmentation…"

    misère… qui a écrit cet "article"?

    Ah oui, lateigne…

  2. Cet article est presqu'aussi pathétique que le vide qui caractérise, à mon grand regret, le programme du parti socialiste. Cet article est méprisant à l'égard des transgenre et témoigne d'une véritable méconnaissance du sujet. Si vous n'avez rien à écrire, n'écrivez rien. Des gens souffrent et vous ne souffrirez pas de vous taire.

  3. Bonjour,

    Je vous assure, Madame ou Monsieur Lateigne, que mes 2 ans d'épilation au laser et à l’électrolyse sous anesthésie locale, que mes 3 ans de traitement hormonal, que mes 4 ans de psy ou encore mes 10 ans de recherche de ma personne n'ont pas été fait pour faire baisser ma police d’assurance …

    Je me rend fin janvier en Belgique pour enfin rencontrer l'équipe médicale ainsi que mon chirurgien pour définir ensembles la date de mon opération. Une opération qui vas me demander une convalescence d'au moins 1 an avec plus de 6 heures de dilatation douloureuses par jour !

    Mais ce n'est rien après plus de 10 ans de pleurs et de douleurs … alors vous savez … ma police d'assurance …

    Si vous me voyez, Madame ou Monsieur Lateigne, ou si vous voyez une personne encore plus jeune que moi (bien que j'ai 30 ans), vous vous excuseriez de vos propos en disant Mademoiselle avec les larmes aux yeux !

    Être Transsexuelles, ce n'est pas être Travestie ! Oubliez La cage aux folles qui n'est que du cinema !

  4. Un scribouillis imbécile, sexiste et misogyne, de frustré obscurantiste en proie à ses fantasmes. Qui témoigne juste d'une méconnaissance abyssale du sujet. Qui plus est, dans les programmes politiques à l'approche des élections présidentielles, il est très sain et très important que l'on ne s'occupe pas uniquement du bien-être des "marchés" et de leur propagande sur la dette, qui se portent très bien au profit d'une minorité nantie et au détriment de la majeure partie, mais de celui de l'ensemble de la population. Car les personnes transgenres, oui oui oui, ont la citoyenneté, votent, paient leurs impôts, leurs contributions sociales, sont parents, etc. La France accuse un retard catastrophique en la matière, comme sur TOUS les dossiers sociaux, selon la logique que les gouvernements de droite privilégient leurs clients ; pour que cela change, il faut d'abord les dégager : aux urnes !

  5. Pfff, bon je vais commencer par corriger des choses. Déjà éviter le terme "transexuel.le" (terme source d' amalgames avec ce qui est sexualité, et qui est de plus techniquement inadéquat. Un terme qui conviendrait serait plutôt "transexe" ou " transexué.e") qui ne concerne qu' une portion des personnes trans*, qui se disent transexuel.le.s.

    Ensuite:

    1. "…décider de changer de sexe…" je pense que vous avez voulu dire changer de GENRE administratif (qui est toujours amalgamé à tort avec SEXE dans l' administration).

    2."…transformation sexuelle." > transformationS sexuéeS

    3."…à la mairie pour changer de sexe…" > pas "sexe", "genre".

    (Une remarque: Les mots "femme" et "homme" sont censés désigner un GENRE parmis d' autres.)

    4."…mairie pour changer de sexe…" GENRE

    5."…; ou des femmes « trans-genres »…" Alors ici je pense que vous parlez des "hommes trans" qui ont une base biologique plus ou moins femelle et qui suivent un vecteur masculisnisant. Pourquoi ne pas avoir marqué "hommes "trans-genres" " plus haut dans la même phrase?

    C' est les pratiques "sexistes" abérantes de compagnies d' assurance qui devraient

    être sanctionnées.

    Les personnes trans* et/ou intersexes sont beaucoup moins rare que vous le pensez.

    A moins que vous habitiez une zone trèèèèès peu peuplée et/ou que vous ne sortiez

    jamais, vous en avez croisé régulièrement sans même le savoir. (Bouh! 🙂 )

    Vraiment fatiguant!

  6. J' avais oublié de noter 2 erreurs dans mon texte:

    "…selon lesquelles l’identité sexuelle…" > "…selon lesquelles l' identité de genre…"

    Alors celle là c' est une belle. Magnifique! : "…leur genre sexuel…" > "…leur genre…"

    Ha j' oubliais, pour l' aspect économique. Oprimer ou oprimer plus durement des gens ne les a jamais rendu plus productifs économiquement parlant. En fait on a même tout à y gagner à avoir un système qui ne laisse pas les gens sur touche, puisque tu passes de quelqu' un qui te pompe du blé à quelqu' un qui en produit ou quelqu' un qui en produit un peu à quelqu' un qui en produit encore plus. Attention tuer n' est pas jouer 🙂 même en poussant au suicide ( ça c' est de la triche) 😉 .

  7. Pour une meilleur.e compréhension, pour les personnes qui vont tomber sur cet article, voici une version corrigé.e .

    Personnes Trans* : Hollande pour des changements de genre avec ou non modification de certains caractères sexués à la carte

    Rédigé par lateigne (24actu) le 29 décembre 2011.

    29.12.2011

    hollande-ps-démagogie

    Voilà un sujet de première importance en pleine crise de la dette européenne et dans une période où la prospérité de la France est sérieusement menacée : François Hollande et le parti socialiste proposent de faciliter les démarches pour que les personnes trans* puissent changer de genre administratif et/ou de mention de "sexe" si nécessaire ( mention totalement différente, qui n' a pas sa place sur une carte d' identité qui était absente sur les anciennes cartes en carton et qui est incomplète vu que n' est même pas précisé de quelle partie du "sexe" de l' individu il est question (sexe phénotypique, sexe génital, sexe hormonal, sexe gonadique, sexe génétique?) . Une proposition démagogique de plus ?

    Adeptes des « gender studies » américaines, selon lesquelles le genre est une construction sociale et que les individus peuvent « choisir » leur genre, François Hollande et le PS veulent désormais que les personnes trans* puissent librement décider de changer de genre sans avoir recours à des opérations de transformation sexué.e .

    En clair, n’importe quel homme pourra aller se déclarer femme et n’importe quelle femme pourra se déclarer homme… Et on imagine de suite le tour cocasse que pourrait prendre cette proposition socialiste : des hommes faisant la queue à la mairie pour changer de genre et voir baisser leur police d’assurance ; ou des femmes dans l’objectif d’une augmentation…

    La question des transidentités est infiniment marginale (à mon avis) et en faire un thème de débat public à l’approche d’une élection présidentielle pour se payer à bon compte une réputation de « progressisme » est une ficelle un peu grosse pour François Hollande qui ferait mieux d’expliquer aux Français ce qu’il compte faire pour résorber la dette publique malgré les centaines de milliers d’emplois assistés prévus dans le programme socialiste.

  8. Sélène: 24heuresactu ("média d'opinion") se sert régulièrement de ceux qu'ils n'osent pas appeler par leurs vrais nom pour casser du socialos. Cela fait plaisir à l'électorat réac' votant de la droite à l'extrême droite et permet d'entretenir un flou dans ce genre de discours aussi pathétique que celui dispensé par la gauche qui ne sait même plus sur quel pied danser pour rameuter du populo dans leurs urnes. Ils n'y connaissent rien mais chacun a sa propre opinion. Ce qui permet de dire tout et n'importe quoi, surtout n'importe quoi… Comme le fameux lateigne, spécialiste du genre (et du Genre).

    Comme disait Léopold Sédar Senghor: "les racistes sont des gens qui se trompent de colère."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.