Hollande et socialisme : les vérités de Jean-Luc Mélenchon

melenchon_hollande2Jean-Luc Mélenchon, le meilleur atout de Nicolas Sarkozy pour la prochaine présidentielle, a expliqué dans un entretien avec l’AFP que les vrais socialistes voteraient pour lui et non pour François Hollande. Une déclaration qui sonne particulièrement juste quand on sait que derrière la posture de gauchiste du communisticide se cache un socialiste pur sang…

La démagogie sans borne de Jean-Luc Mélenchon le pousse donc à attaquer les moindres traces de réalisme économique dans le projet de François Hollande. En se drapant dans le costume du révolutionnaire, du Che Gevarra à la française, le comédien Jean-Luc Mélenchon a fait oublier aux observateurs son histoire et sa réelle position politique, celle d’un socialiste libéral qui a appartenu au gouvernement de Lionel Jospin spécialiste des privatisations.

Voici donc un petit florilège des attaques de l’ancien sénateur socialiste envers François Hollande :

“C’est le cri d’alarme que je lance: si la gauche ce n’est pas la retraite à 60 ans, l’augmentation des petits salaires et plus de démocratie, c’est quoi au juste?”

“Quand le candidat de gauche qui est à 30% dans les sondages pense qu’il faut de l’austérité comme le candidat de droite, tous les repères sont brouillés et pour nous le travail est plus difficile. L’arme de conviction massive des chefs socialistes c’est le trouillomètre du vote utile. Mais cette élection est d’une volatilité inouïe. Ceux qui rejettent tout le système n’ont jamais été aussi nombreux. En toute hypothèse, déjà, il n’y pas de victoire de gauche possible sans le Front de gauche”.

“Quand on a un cœur et une tête socialistes, on est plus proches de Mélenchon que de Hollande”.

“Je suis le candidat de la gauche traditionnelle. Je suis autant le candidat des électeurs socialistes que François Hollande et, à certains égards, davantage. Quand on a un cœur et une tête socialistes, on est plus proches de Mélenchon que de Hollande, ils sont nombreux à me le dire. Il veut donner un sens à la rigueur, je veux donner un sens à la gauche”.

“Les partis du Front de gauche se prononceront puis je m’exprimerai le dernier. A titre personnel je le répète, je ne siègerai dans aucun autre gouvernement que celui que je dirigerai. Et je préviens: aucun accord d’appareil d’aucune sorte ne pourra tordre le bras des Français”.

En bref, Mélenchon est le seul à représenter la gauche et les militants socialistes devraient logiquement voter pour lui. Espérons que ce socialiste mou, transformé en révolutionnaire pourfendeur de journalistes et de puissants en tous genres par ambition politicienne, tienne pour une fois ses engagements et n’entre jamais plus dans aucun gouvernement français…

 

 

 

 

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

20 réactions à “Hollande et socialisme : les vérités de Jean-Luc Mélenchon”

  1. Ah elle vient donc de là la mauvaise propagande de nos lâches compatriotes… vous avez oublié que le conducteur des chars russes gagne 600000 € par mois. Ha! ha! quel amateurisme.

  2. @cyril

    Inutile de lancer de fausses affirmations, chacun sait que Jean Luc Mélenchon est seulement député européen et qu'il touche 6000 € par mois comme les autres, qu'il n'est plus sénateur depuis qu'il a été élu député européen, il ne cumule pas les fonctions ce qui n'est pas le cas de tous le monde. Madame Le Pen est aussi députée européenne au même salaire et est en même temps conseillère régionale elle touche donc plus que JL Mélenchon.

    Si vous n'êtes pas d'accord avec ce que JL Mélenchon propose, c'est votre droit, mais votre référence aux chars russes date un peu, vous ne trouvez pas ?

  3. Comme "LESOUFFLET" le fait justement remarquer : les socialistes et autres personnes se revendiquant de gauche, qui ont compris le danger de cette politique ultra-libérale dévastatrice, se tourneront vers le seul programme qui propose des solutions pour en sortir et ce, dans le plus grand respect de l'humain; le Programme Partagé du Front de Gauche !

    Redonnons son sens à la GAUCHE !

  4. Cet article est un contre-sens total : il prétend que Jean-Luc Mélenchon est un socialiste libéral parce qu'il était au PS sous Jospin.

    Rappel élémentaire : Jean-Luc Mélenchon est entré au PS en 1977. 1977 ! Cette époque où le PS de Mitterand défendait un projet quasi-révolutionnaire ! C'est à ce projet que Mélenchon adhérait, et il était convaincu que l'Union de la Gauche passerait par le PS. Lorsque le PS dérivait vers le centre, Mélenchon et la gauche du parti ont tout fait pour tirer le parti vers la gauche (congrès de Tours contre Hollande(!)en 1997) ; il a défendu le "non" en 2005, partageant la tribune avec Buffet et Besancenot.

    Alors quand cet article prétend que Jean-Luc Mélenchon est un socialiste, je pouffe ! j'enrage !

    Je vous conseille le documentaire "Comment ils sont arrivés là" diffusé sur planète °.

  5. Mr Lesoufflet, allez relire, ou plutôt lire, vos livres d'histoire, écoutez les Sapir, Lordon, et autres consorts, et faites vous une bonne culture politique avant d'aller braire ces stupidités ( et je suis poli ) ……

  6. il faut tenir deux mandatures sur cette base pour redefinir une politique de changement radical 10ans c'est peu et c'est beaucoup, mais on ne retourne pas une opinion ancrée depuis des décennies dans une logique consensuelle d'un coup de baguette magique. Il eut fallu avoir le courage de sortir du P.S. en 2005 après le référendum, plutôt que comme Hollande lancer son parti dans une réflexion sur le programme… qui tournait le dos a la réalité du suffrage. Maintenant la reconstruction d'une gauche socialiste sera d'autant plus longue. La faute mélenchonienne vient de là sous tendue par une mauvaise appréciation de l’Europe et de sa construction rejetée par le suffrage populaire. Les enjeux boutiquiers l'auront emportés , statut de ministre, chauffeurs, redistribution des postes électifs, et autres prébendes, sur l’impérieuse nécessité de redonner un corps de doctrine a l’électorat qui était en demande . Même si c'est son maître a penser Mélenchon n'est pas Trotsky.Il faut toujours en politique une part d’abnégation si l'on veut imposer des idées, le talent ne suffit pas, il y a des ruptures qu'il faut savoir assumer

  7. Toujours égal à lui même Lesoufflet, un facho d'une mauvaise foie sans borne.

    M. Lesoufflet doit regretter le bon temps de la collaboration, car là il aurait eu une place de choix dans le gouvernement de Vichy.

    Pauvre type.

  8. Pas de panique les amis !

    L'auteur de ce torchon, Lessouflet, n'est qu'un pathétique et risible scribouillard sans talent ni imagination.

    Chacun de ses billets est une ôde à la stupidité mais a au moins pour avantage de faire l'unanimité sur sa petite personne.

    On se demande pourquoi il persiste à s'auto-humilier.

  9. Voilà tout l'argumentaire de l'anti-Mélenchon primaire, et autres experts en affirmations non démontrées, voire mensonges.

    Non seulement cet article inepte est ridicule et dessert votre cause, si vous en avez une, mais en plus, une telle virulence à l'encontre d'un homme, et non du programme du Front de Gauche "L'humain d'abord" (surement trop complexe pour vous) qu'il défend avec beaucoup d'énergie et de talent, témoigne d'une haine incroyable, et d'un éventuel problème mental.

  10. Le soufflet au fromage de Hollande du vicomte de Valvert ne mérite même pas qu'on s'y attable.

    Cyrano

  11. Ces articles aux arguments fallacieux fleurissent actuellement. Aucun argument, juste des attaques grossières…

    L'auteur se ridiculise très bien tout seul et ne convaincra certainement personne, à l'exception peut être des haineux qui aiment à crier avec les loups.

  12. LeSoufflet ? une sommité en matière de conneries anti-Mélenchon.

    Lamentable ! Ca ne vaut pas le coup que l'on perde du temps à discuter ici…

  13. Mélenchon est un opportuniste primaire… "qu'ils s'en aillent tous" mais surtout lui en premier, qui a déjà bien "bouffé" au ratelier de l'UMPS !

  14. Article surement destiné a tous les staliniens qui passent leur temps sur ce site de droite, j'ai remarqué que ce sont les attaques contre le candidat franc-macon Mélanchon qui suscitent fait le plus de réactions, surement rameutées par les initiés de sa loge maconique.

    En fait a l'origine il a été positionné ici pour ramener les voix d’extrême gauche vers les socialistes au deuxième tour.

    Stratégie de loge, qui pourrait finalement se retourner contre ceux qui l'on initié, tellement le candidat Hollande est mauvais.

    Quand a l'indemnité du député européen, ce qui a été dit n'est que mensonge et désinformation communiste.

    Indemnité mensuelle (brut) : 6 952,91 €, plus indemnité mensuelle représentative de frais de mandat : 3 500 € brut, plus indemnité journalière pour frais de bouche et de logement : 251 € par jour de présence, plus remboursements des frais de voyage calculés sur une base kilométrique aérienne forfaitaire.

  15. Holande et Mélenchon sont des grands dangers pour la France.

    très bon article qui fait cible comme nous montre les tombereaux de haine et d'immondice que laisse les gauchos dans leur commentaires.

    Continuez comme cela. cela fait du bien d’avoir un site qui révèle la réalité et qui ne propage pas la haine socialio-communiste à longueur d’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.