/>

“Individualisme” et “consumérisme” chez les homosexuels

Rédigé par lesoufflet le 09 janvier 2012.

Un membre controversé de la communauté homosexuelle parisienne, Didier Lestrade, vient de sortir un nouveau livre polémique, "Pourquoi les homosexuels sont passés à droite ?". On y apprend que "l'individualisme et le consumérisme forcenés" seraient les nouvelles valeurs des homos français.

gay_pride_2005_03Un membre controversé de la communauté homosexuelle parisienne, Didier Lestrade, vient de sortir un nouveau livre polémique, “Pourquoi les homosexuels sont passés à droite ?”. On y apprend que “l’individualisme et le consumérisme forcenés” seraient les nouvelles valeurs des homos français.

Ce dernier ouvrage communautariste nous explique que les homosexuels sont passés d’un engagement “progressiste” (donc de gauche) à des valeurs individualistes et consuméristes (donc de droite, pour l’auteur visiblement socialisant).

En vérité, Didier Lestrade vient seulement de comprendre une évidence que seule la malhonnêteté de la gauche française a pu cacher pendant de longues années :   le “jouir sans entrave” et toutes ses conséquences sociétales que l’on définit comme progressistes (ou de gauche) ne sont rien d’autre que le fruit logique du libéralisme économique (aux États-Unis, comme presque partout ailleurs, les démocrates, socialement progressistes,  sont également des libéraux économiques) tout comme mai 68 fut l’apogée de la société de consommation où chacun put enfin ne plus penser qu’à sa gueule et qu’à son petit plaisir personnel.

Pour Didier Lestrade, le racisme et l’intolérance gagnent également nos chers homos. Là encore, rien de plus naturel : en se repliant sur une communauté, on en vient à craindre les autres. Le communautarisme homosexuel est devenu un lobby à part entière en France (voir débat sur la théorie du genre) et ailleurs. Les associations fleurissent et nombre d’homosexuels ne se définissent plus que comme membres de cette communauté (ce qui est effectivement hallucinant : pourquoi lier son identité à ses pratiques sexuelles ?) si bien que les non-membres de leur communauté leur apparaissent désormais comme étant de plus en plus différents, de plus en plus éloignés, et font donc de plus en plus peur.

Enfin, l’auteur de  “Pourquoi les homosexuels sont passés à droite ?” explique que “l’égoïsme et l’absence de scrupule” de membres connus de la communauté comme Frédéric Mitterrand (qui a fait l’apologie du tourisme sexuel avec de jeunes éphèbes et qui a fait payer à l’État 120 000 euros pour faire nettoyer son linge pendant un an !!!) ou François-Marie Banier sont les preuves de ce glissement idéologique de la communauté homosexuelle vers la droite (on retrouve ici chez l’auteur la vision socialiste quasiment sectaire qui veut que tout ce qui est immonde symbolise la droite).

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire