Mariage homo : résistance du pape et collabos des médias

Rédigé par lesoufflet le 12 janvier 2012.

Le 9 janvier, à l'occasion de la cérémonie traditionnelle des vœux du Pape au corps diplomatique accrédité au Saint-Siège, Benoit XVI est revenu sur le principe du mariage homosexuel débattu (et voté) dans de nombreux pays. Il a réaffirmé l'importance de l'altérité, du mariage, de la famille, pour l'équilibre de l'humanité.

benoit-xvi-celebrant-une-messe-en-plein-air-a-porto-14-mai-2010-4581849rbwbj_1713Le 9 janvier, à l’occasion de la cérémonie traditionnelle des vœux du Pape au corps diplomatique accrédité au Saint-Siège, Benoit XVI est revenu sur le principe du mariage homosexuel débattu (et voté) dans de nombreux pays. Il a réaffirmé l’importance de l’altérité, du mariage, de la famille, pour l’équilibre de l’humanité.

Dans une société où chaque opinion émise à l’encontre du “progrès” sociétal, de la consommation de masse, de l’individualisme ou de l’hédonisme est frappée du sceau de l’ignominie conservatrice, il est nécessaire qu’un guide puisse dire la vérité, pointer du doigt les incohérences, les dangers d’une société moderne qui masque sa déshumanisation derrière une prétendue recherche de Liberté.

Alors que l’ensemble de la caste médiatique grime sa collaboration avec l’ultime consumérisme (celui du sexe, de la famille, de l’amour) en “tolérance” et nous gave d’émissions, de reportages, de téléfilms, où l’on nous explique comme il est dur d’être homosexuel, comme il est rétrograde, homophobe voire néonazi de refuser aux homosexuels les mêmes droits qu’aux hétérosexuel, la Résistance à cette propagande nauséabonde prouve le courage de notre Pape.

Petite digression, ici, pour pointer du doigt le retournement rhétoriques malhonnête des défenseurs de la Liberté et de la tolérance : les homosexuels ont EXACTEMENT les mêmes droits que les hétérosexuels, ils peuvent se marier avec n’importe quelle personne du sexe opposé. On connais de nombreux exemples de gays mariés à des femmes, la loi ne leur a jamais interdits de convoler. Contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias, collabos des lobbies homos, ce serait bel et bien le mariage homosexuel qui confèrerait des droits spécifiques à une communauté en fonction de ses préférences sexuelles, ce qui n’est ni républicain, ni démocratique, ni égalitaire, ni tolérant, ni moral. Nous sommes tous égaux, nous avons les mêmes droits donc on ne peut pas modifier la loi pour une minorité de personnes. Cela serait contraire aux idéos prétendument défendus par les défenseurs du mariage homo.

Ceci étant dit, revenons sur les propos pleins de sagesse de Benoit XVI, qui a résumé le fond du problème en deux phrases : “L’éducation des enfants a besoin de lieux. Parmi ceux-ci figure en premier lieu la famille, fondée sur le mariage d’un homme avec une femme. […] Il ne s’agit pas d’une simple convention sociale, mais bien de la cellule fondamentale de toute société. Par conséquent, les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l’avenir même de l’humanité”.

On imagine, dans les salles de rédaction, la stupeur et la haine des journalistes pour celui qui ose affronter la pensée dominante, celui qui refuse de courber l’échine et qui reste droit dans ses baskets.

Chaque période de l’Histoire a ses collabos et ses résistants. Pour l’heure, les collabos sont à déloger de leurs confortables (la collaboration paye toujours) tours TF1 ou Canal + (collabos de droite ou de gauche). Les Résistants, peu nombreux, tournent aujourd’hui la tête vers le Vatican comme ils tournaient, à une autre époque, les oreilles vers Londres.

 

 

 

 

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. Alain Rioux dit :

    Interdit de dire la vérité: les droits de z'homos avant ceux de "l'Homme" (1789, 1948)?… Abject!

  2. ronron dit :

    Rien de nouveau pour les homosexuels jugés dignes de mort aux yeux de dieu dans la Bible…

    Romains 1.32 Et, bien qu'ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.

    Ni plus ni moins qu'un verset satanique!

  3. ronron dit :

    Je me demande en passant ce que Christ aurait dit si au lieu de lui présenter la femme adultère, on lui avait présenté un couple d'homosexuels.

    La terre souffrirait moins si on ne tenait pas ce genre de propos… Quel impact auront-ils ailleurs dans le monde? Le pape lèverait-il le petit doigt pour qu'on apaise leurs souffrances?

    Y a pas à dire, le principe de Peter, a atteint le plus haut niveau.

    Et le même viendra ensuite en appeler pour une société plus humaine!

    Langue de vipère! Homophobe!

  4. iszbel dit :

    Le problème n'est pas" est ce bien" d'être homosexuel!

    Le problème c'est le mot "mariage" qui dans toutes les sociètés signifie "alliance de deux sangs ou familles" pour n'en former qu'un(e) à travers les enfants.

    Ce qui est irréalisable dans le cas des gays.

    C'est un symbolique comprise universellement.

    Je suis pourl'Union gay. Pas le mot mariage! Car ce serait enlever au plus grand nombre une symbolique. Donc ce ne serait pas démocratique.

  5. ronron dit :

    @iszbel…

    Relisez : «Par conséquent, les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l’avenir même de l’humanité ».

    La question se pose : Le message entendu à travers la planète, que fait-on de celles et ceux qui menacent l'avenir même de l'humanité?

    Pure homophobie.

    En fait que faut-il comprendre à travers cet acharnement du pape qui tient plus de l'obsession qu'autre chose? Car quoi d'autre de pas mal plus grave pourrait bien menacer l'avenir de la planète?

    En attaquant ainsi ce groupe, c'est à se demander si le pape n'envoie pas de la poudre aux yeux pour cacher quelque chose… Ça s'est sûrement vu comme tactique: quelqu'un accuse une autre personne du crime dont elle est elle-même coupable pour mieux le cacher…

    Il doit certainement y avoir un mot pour nommer ça… sinon plusieurs…

  6. carotte dit :

    @ronron
    Le groupe que le Pape “attaque”, ce sont les politiques qui “portent atteinte à la famille”, pas les homosexuels (qui pour une grande part sont opposés au projet de loi Taubira).

    Si on avait présenté au Christ un couple d’homos, il aurait fait exactement la même chose:
    – il aurait tracé des signes sur les sol pendant que ces faux culs crachaient leur haine dans l’espoir de le prendre au piège
    – puis il aurait dit: “personne ne vous a condamnés ?” “non” “eh bien moi non plus. Maintenant allez, et ne péchez plus”.

    Aujourd’hui, le message ne change pas d’une virgule.
    Arrêtez de prendre l’amour du Christ en otage pour justifier n’importe quoi.

Laisser un commentaire