/>

Paralysé suite à un lancer de nain (vidéo)

Rédigé par sachab (24actu) le 17 janvier 2012.

Un nain britannique a été victime d'une partie de lancer de nain à son insu. Il est désormais handicapé et reproche à l'équipe nationale anglaise de Rugby d'inciter à la pratique de ce sport polémique.

lancer_de_nainsUn nain britannique a été victime d’une partie de lancer de nain à son insu. Il est désormais handicapé et reproche à l’équipe nationale anglaise de Rugby d’inciter à la pratique de ce sport polémique.

Le soir de son anniversaire, Martin Henderson, un nain anglais de 37 ans,  jouait au billard avec ses amis. Alors qu’il était sorti dehors fumer une cigarette, un inconnu l’a attrapé et l’a jeté sur le trottoir pour s’entrainer au lancer de nain. Le principe de cette discipline anglo-saxonne et de soulever un nain et de le projeter le plus loin possible. Habituellement, les nains portent un casque et son jetés sur des matelas.

Suite à cette agression, les nerfs de l’homme ont été endommagés. Martin est désormais atteint  d’une paralysie partielle et il doit se déplacer essentiellement en chaise roulante. La police n’a pas réussi à identifier l’agresseur.

L’homme en colère a trouvé un bouc émissaire pour le moins surprenant : l’équipe nationale anglaise de rugby. En effet, lors de la Coupe du monde de Rugby qui a eu lieu en Nouvelle Zélande, en 2011, Mike Tindall, le capitaine du quinze de la rose, ainsi que plusieurs de ses coéquipiers, avaient participé à une soirée de lancer de nain dans un bar.

Selon Martin Henderson, c’est le comportement des rugbymen anglais qui a incité l’agresseur à commettre son triste forfait. Pour le nain, en tant que stars nationales, les rugbymen de l’équipe d’Angleterre sont censés montrer l’exemple. En cautionnant le lancer de nain, ils auraient poussé les jeunes à le pratiquer également en Angleterre.

Pas sûr que cette accusation tienne la route devant la justice britannique…

Photo de la victime disponible ici.

 

 

Déjà une remarque sur cet article

  1. denis dit :

    un autre manière de "bourrer le nabot"…

Laisser un commentaire