/>

Éva Joly, Mélenchon : l’écologie contre le féminisme ?

Rédigé par lesoufflet le 24 janvier 2012.

Une femme va être prochainement nommée à la tête d'une multinationale pétrolière. Comment se positionner face à cette info pour des candidats qui se disent féministes et écologistes en même temps ? Entre féminisme et écologie, grand écart idéologique pour Éva Joly, Jean-Luc Mélenchon et la gauche progressiste.

maria-das-gracas-fosterUne femme va être prochainement nommée à la tête d’une multinationale pétrolière. Comment se positionner face à cette info pour des candidats qui se disent féministes et écologistes en même temps ? Entre féminisme et écologie, grand écart idéologique pour Éva Joly, Jean-Luc Mélenchon et la gauche progressiste.

Maria das Graças Silva Foster est ingénieure chimiste et également économiste. Âgée de 58 ans, cette self made woman est née dans les favelas. Elle devrait pourtant bientôt (on parle d’une nomination pour le 9 février 2012) diriger la quatrième plus grosse compagnie pétrolière au monde, Petrobras.

Faut-il se féliciter de voir une femme atteindre la direction de l’une des plus puissantes entreprises de la planète ? Faut-il se féliciter de voir une femme issue des favelas et née dans une pauvreté extrême, parvenir à ce degré de puissance et d’influence ?

Oui, de toute évidence, devraient expliquer en cœur le président du Front de Gauche et la stalinienne de l’écologie censés défendre les causes de la femme et du peuple.

Pourtant, on imagine l’embarras de ces deux candidats à la présidentielle s’ils devaient commenter cette nomination tant le secteur d’activité de cette femme exemplaire est synonyme du mal chez nos amis gauchistes…

Plus de détails sur l’objet du conflit entre écolos et féministes ici.

Déjà une remarque sur cet article

  1. nemo dit :

    C'effrayant,en quoi le féminisme et l'écologie sont comparables ??!
    Ce n'est pas,MAIS ABSOLUMENT PAS parce qu'on est une femme qu'on est plus écologique par nature !

    Je suis un homme écologiste et je n'ai pas à subir ces délires eco-féministes tendance new-age/ésotérisme sur la mère nourricière porteuse de vie qui voudrait donc dire que les mâles ne sont que des destructeurs et pollueurs au contraire des femmes,plus "écolos" par Nature !!!

    Dilma Roussef à condamné des villages indiens entiers pour se construire un barrage au milieu de l'Amazonie.
    Mollo sur la compassion féminine.

    Je suis moi même de gauche et plutôt porté sur ces questions là mais là…c'est du n'importe quoi,du sexisme idéologique et du terrorisme intellectuel.

Laisser un commentaire