Iran : quand RSF se prend les pieds dans le tapis

Rédigé par papoulor le 24 janvier 2012.

A toujours vouloir dénoncer les connivences des États occidentaux et des multinationales avec les régimes dictatoriaux aux quatre coins du globe, Reporters Sans Frontières (RSF) en vient parfois à dire n'importe quoi.

A toujours vouloir dénoncer les connivences des États occidentaux et des multinationales avec les régimes dictatoriaux aux quatre coins du globe, Reporters Sans Frontières (RSF) en vient parfois à dire n’importe quoi.

L’objectivité et les motivations de RSF sont parfois troubles. Au début des années 2000, les positions polémiques de  l’association à Cuba et au Venezuela avait jeté le discrédit sur RSF et sur son financement. En 2008, un député de Paris, Pierre Lellouche, avait violemment fustigé Reporter sans Frontières pour avoir accordé “publiquement son soutien à Al-Manar, chaîne ouvertement antisémite, émanation d’une organisation terroriste, le Hezbollah, et cela au nom de la liberté de la presse”.

Après ces différentes affaires venues jeter l’opprobre sur RSF, c’est à présent en Iran que le mouvement fait preuve d’absurdité.

Derrière toute dictature se cachent des intérêts occidentaux… C’est à partir de ce genre de raccourcis que RSF en est venu à affirmer que le groupe Eutelsat participait aux efforts du régime de Téhéran “en envoyant des interférences sur les ondes des chaines satellitaires” iraniennes.

Le hic, c’est que RSF omet de souligner deux éléments qui sont totalement en contradiction avec ses assertions : tout d’abord, Eutelsat est formellement engagé depuis de nombreuses années avec d’autres diffuseurs occidentaux (notamment la BBC) pour dénoncer et combattre les brouillages de certaines chaines en Iran.

Mais en bon capitaliste véreux (toujours pour reprendre l’état d’esprit manichéen des pontes de RSF), Eutelsat pourrait tout à fait brouiller la nuit ce qu’elle défend le jour… Deuxième problème. Technique cette fois. Tous les observateurs et spécialistes à la fois de l’Iran et des télécommunications situent la source du brouillage en plein cœur de l’Iran… où Eutelsat (comme la plupart des méchants groupes occidentaux) n’est pas présent.

N’en déplaise à RSF, il semblerait bien que Mahmoud Ahmadinejad n’ait besoin de personne pour asseoir leur règne de terreur dans leur pays.

RSF ferait mieux de se préoccuper du sort des journalistes iraniens qui défient les régimes de fer plutôt que de tenter d’exporter à bon compte une responsabilité (voire une culpabilité) qui n’a pas de sens.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. Ace dit :

    du grand n'import quoi

  2. ayatollah des ondes dit :

    Vous allez un peu vite en besogne… RSF n'a évidemment jamais accusé Eutelsat de brouiller ses propres satellites. Ce qu'ils dénoncent depuis longtemps, c'est la passivité de l'opérateur face à la censure… de l'Iran. Au lieu de dénoncer le brouillage dont il est la cible depuis Téhéran, Eutelsat a en effet décidé de se plier aux pressions… et de priver d'antenne les médias attaqués. http://fr.rsf.org/iran-reporters-sans-frontieres-

  3. ayatollah des ondes dit :

    Vous allez un peu vite en besogne… RSF n'a évidemment jamais accusé Eutelsat de brouiller ses propres satellites. Ce qu'ils dénoncent depuis longtemps, c'est la passivité de l'opérateur face à la censure… de l'Iran. Au lieu de dénoncer le brouillage dont il est la cible depuis Téhéran, Eutelsat a en effet décidé de se plier aux pressions… et de priver d'antenne les médias attaqués. http://fr.rsf.org/iran-reporters-sans-frontieres-

  4. ayatollah des ondes dit :

    Vous allez un peu vite en besogne… RSF n'a évidemment jamais accusé Eutelsat de brouiller ses propres satellites. Ce qu'ils dénoncent depuis longtemps, c'est la passivité de l'opérateur face à la censure… de l'Iran. Au lieu de dénoncer le brouillage dont il est la cible depuis Téhéran, Eutelsat a en effet décidé de se plier aux pressions… et de priver d'antenne les médias attaqués. http://fr.rsf.org/iran-reporters-sans-frontieres-

  5. ayatollah des ondes dit :

    Vous allez un peu vite en besogne… RSF n'a évidemment jamais accusé Eutelsat de brouiller ses propres satellites. Ce qu'ils dénoncent depuis longtemps, c'est la passivité de l'opérateur face à la censure… de l'Iran. Au lieu de dénoncer le brouillage dont il est la cible depuis Téhéran, Eutelsat a en effet décidé de se plier aux pressions… et de priver d'antenne les médias attaqués. http://fr.rsf.org/iran-reporters-sans-frontieres-

  6. ayatollah des ondes dit :

    Vous allez un peu vite en besogne… RSF n'a évidemment jamais accusé Eutelsat de brouiller ses propres satellites. Ce qu'ils dénoncent depuis longtemps, c'est la passivité de l'opérateur face à la censure… de l'Iran. Au lieu de dénoncer le brouillage dont il est la cible depuis Téhéran, Eutelsat a en effet décidé de se plier aux pressions… et de priver d'antenne les médias attaqués. http://fr.rsf.org/iran-reporters-sans-frontieres-

  7. ayatollah des ondes dit :

    Vous allez un peu vite en besogne… RSF n'a évidemment jamais accusé Eutelsat de brouiller ses propres satellites. Ce qu'ils dénoncent depuis longtemps, c'est la passivité de l'opérateur face à la censure… de l'Iran. Au lieu de dénoncer le brouillage dont il est la cible depuis Téhéran, Eutelsat a en effet décidé de se plier aux pressions… et de priver d'antenne les médias attaqués. http://fr.rsf.org/iran-reporters-sans-frontieres-

  8. reza dit :

    pourquoi vous l'avez effacé?
    Vous pouvez expliquer sur les contrats d'Eutelsat avec la radiotélévision de la république islamique!
    c'est le régime qu'envoie le brouillage mais Eutelsat sanction les chaînes d'infos.(BBC et VOA)
    Et pour la position de BBC à la place de porte parole d'Eutelsat il faut contacter M. sadegh Saba son directeur!
    Pourquoi la Prix Nobel de la paix Shirin Ebadi est d'accord avec RSF? et pourquoi elle a cosigné avec les autres ONG ( AI, FIDH etc.) pour demander d’arrêter la collaboration avec le régime!
    Maintenant vous parlez des victimes?

Laisser un commentaire