Programme Hollande : fonctionnaires contre classe moyenne

Rédigé par didoulefou (24actu) le 24 janvier 2012.

François Hollande a eu le mérite d’éclaircir dimanche un certain nombre de zones d’ombre de sa candidature. Son programme présidentiel est clair et sans ambiguïtés : le parti socialiste jouera la carte des fonctionnaires, de la dépense publique et de l’assistanat contre la classe moyenne et les travailleurs du privé.

Création d’une nouvelle tranche d’impôts sur le revenu. Taxation progressive sur le gaz et l’électricité (qui pénalisera les familles et en gros tous ce qui n’est pas l’électorat bobo et urbain du PS). Retour au remplacement de tous les fonctionnaires partant à la retraite. Retraite à 60 ans.

La guerre des mondes entre privé et public aura bien lieu. En faisant la part belle aux acquis des derniers cités au détriment des autres, le projet socialiste annonce une société fonctionnarisée à l’extrême et où les forces vives de l’économie seront fiscalement matraquées pour financer les avantages des heureux employés de l’Etat et des collectivités.

François Hollande n’est pas fou : s’il fait ce choix de radicalisation, c’est qu’il connaît son électorat et a compris les clés de cette présidentielle pour le PS. Incapables de séduire les entrepreneurs et les CSP+ qui font carburer l’économie (et remplissent accessoirement les caisses de l’Etat) et impuissants pour convaincre l’électorat populaire déjà vampirisé par Marine Le Pen, le PS se replie sur son noyau dur.

Un noyau dur constitué de la fonction publique… et naturellement très attaché à ce que la France maintienne un haut niveau de dépenses publiques… pour financer leurs acquis sociaux et avantages en tous genres. Du coup, le coup de bambou fiscal concocté par François Hollande a tout pour les séduire.

Et le PS de perpétuer cette belle tradition française qui consiste, lorsqu’on est en déficit, de faire payer plus les classes moyennes qui bossent plutôt que dégraisser le mammouth de la fonction publique.

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. Meremptah dit :

    Fonctionnaires contre classes moyennes…. Et si, par le plus grand des hasards, ces horribles fonctionnaires en faisaient partie, des classes moyennes ? Faiblesse de l'analyse sociale, article pour le moins partisan…

  2. Cicero dit :

    Ils en font partie, oui et … non car ils sont plus égaux que les autres: 1. Ils ont la sécurité de l'emploi, et 2. leur retraite n'a rien à voir avec celles du privée.
    Et comment va-t-on continuer à subventionner cela d'après vous? Avec les impôts des PME et des salariés du privé, et la dette. Je vous rappelle que dans leur immense majorité, la fonction publique ne crée aucune valeur et qu'elle détourne la majorité de l'argent public à son profit.
    Pour ce qui est de la faiblesse d'analyse, vous feriez mieux de balayer devant votre porte.

    • Wormhole dit :

      Juste une remarque : savez-vous que les fonctionnaires paient les cotisations chômage qu’ils ne toucheront jamais vu qu’ils ont la sécurité de l’emploi ? Ah bah oui, dans ce sens-là ça ne vous dérange pas !
      De plus, les retraites sont plus avantageuses, dites-vous ? Savez-vous également qu’à niveau de qualification égale les fonctionnaires ont un salaire inférieur au privé ? Le pourcentage supérieur et les 6 derniers mois sont là pour compenser cette différence…
      Enfin, je tiens à préciser qu’en tant qu’enseignant je paie des impôts (plus d’un mois de salaire !) et que je participe tout autant que tout le monde à l’effort : arrêtons d’opposer les uns contre les autres !
      Le seul intérêt de supprimer la sécurité de l’emploi et la retraite des fonctionnaires est de décourager les gens qui le sont et de casser les services publiques : Et quand il n’y aura plus assez de médecins, d’infirmières, de juges, de policiers, de gendarmes, etc. sur tout le territoire français que fera-t-on ?

  3. Frodoc dit :

    Des retraites à 800E dans la fonction publique, il y en a beaucoup. Des offres d'emploi aussi, mais il faut être meilleur que les autres lors des concours. Cicero, ça fait comment d'avoir raté ses examens d'entrée? ;o)

  4. fadeluci dit :

    Le discours sur les fonctionnaires il est connu on y a droit depuis des décennies … Ce que je peux dire c’est qu’il existe des bas salaires chez les fonctionnaires et ils sont nombreux. Il y a une majorité de Cadre C se sont des personnes qui passent des concours, des fois à plusieurs reprises…qui sont rémunérées au SMIC avec une évolution de carrière très difficile. Pour ma part, je suis fonctionnaire Secrétaire d’une collectivité locale, j’ai 30 ans d’ancienneté et …..1.400 € de salaire net par mois. Je ne me considère pas comme une privilégiée, nombre de mes connaissances travaillent dans le privé, dans des entreprises petites ou moyennes et perçoivent TOUTES sans exception entre 600 € et 800 € de plus !!

Laisser un commentaire