Prévost-Desprez : la juge flirte avec les médias et la gauche

La chape de plomb autour des magistrats qui s’acoquinent illégalement avec les médias serait-elle sur le point de tomber ? L’information judiciaire ouverte à l’encontre de la juge Isabelle Prévost-Desprez pour “violation du secret de l’instruction” dans l’affaire Bettencourt pourrait assainir un système basé sur la toute-puissance de juges qui bafouent la loi en toute impunité.

Pourquoi une juge comme Isabelle Prévost-Desprez irait livrer en toute illégalité au journal Le Monde, des éléments d’une procédure judiciaire ? Est-ce une simple coïncidence ou une manipulation scandaleuse si cette procédure judiciaire vise indirectement à impliquer Nicolas Sarkozy dans les déboires familiaux des Bettencourt à six mois d’une présidentielle ?

Toujours est-il qu’en livrant des informations confidentielles, Isabelle Prévost-Desprez savait pertinemment l’usage qu’en feraient les journalistes et l’impact que ces révélations auraient sur la campagne présidentielle. Elle savait tout autant qu’en violant le secret de l’instruction, elle autorisait de facto la publication d’éléments à charge… sans aucune possibilité de défense.

Et hélas, les manoeuvres de la juge Prévost-Desprez ne sont pas une exception dans le monde de la justice, où le secret de l’instruction est devenu une variable d’ajustement pour juges en quête de notoriété, qui espèrent doubler leur jugement judiciaire par une sentence médiatique qu’ils savent pouvoir être indélébile.

Le flot de rumeurs et de demi-scoops qui sortent ces dernières semaines dans les médias français, impliquant (toujours indirectement) Nicolas Sarkozy n’est pas anodin. Les juges sont entrés en campagne au service de la gauche.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

7 réactions à “Prévost-Desprez : la juge flirte avec les médias et la gauche”

  1. On aurait aimé lire un article similaire sur le juge Courroye au moment de l'affaire Woerth-Bettancourt. Mais, le bon juge (ennemis juré de Mme Prévost-Desprez) est plutôt à droite et à la botte de Sarko. C'en est plus qu'assez pour vous de ne pas crier au loup même si celui ci est mis en examen pour des histoires de "fadettes" liés à des écoutes illégales de journalistes… Écoutes dont on nous avait promis-juré, la main sur le cœur, que c'était aussi mort et enterré que Mitterrand. C'était Président Sarkozy qui l'avait pourtant promis avec une belle loi qui, malheureusement, n'a servi à rien.

  2. va ailleurs trouver les infos croustillantes dont tu raffoles et ça t'evitera de de faire un pic d'hyperglycemie; le juge courroye ale droit et le devoir de demasquer les taupes gauchistes dans les ministeres qui informent les mediaspoubelles en violant le secret de l'instruction.
    sarkozy a eu tort de faire voter la loi sur le secret des sources et de n'avoir pas fait la chasse aux sorcieres.

  3. Sur le même sujet de la divulgation d'informations par les juges vu ce midi à la television les journalistes filmant à 6 heures du matin les policiers venant interpeller les responsables des protheses PIP,qui les as prevenus? Cette justice a des pratiques scandaleuses!

  4. très très bon article. Cela change de la propagande socialo-communiste que crachent les médias gochos.

    Et vu les quelques propos haineux des gaucho cet article fait mouche.

    Continuez comme cela à faire ressortir la vérité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.