François Hollande : candidat normal au pays du flou

François Hollande est une anguille. Très virulent dès qu’il s’agit d’annoner des lieux communs, il devient insaissisable lorsqu’il est question d’expliquer comment il pourra concrètement réduire le déficit publique tout en augmentant les dépenses publiques… sans donner aux classes moyennes ce coup de bambou fiscal que la droite anticipe.

Et le candidat socialiste compte bien esquiver le débat et les questions sur ces sujets tout au long de la campagne, préférant jouer sur la corde de l’anti-sarkozysme (“un être anormal”) et sur la stratégie du bouc-émissaire (le “monde de la finance”), plutôt que d’expliquer comment il compte financer son programme… tout en réduisant la dette.

Car sur tous les sujets techniques, François Hollande propose les mêmes réponses en trois temps : d’abord dénigrer ce qui a été fait par la majorité ; ensuite affirmer que (par un procédé magique ?) la légitimité de l’élection lui offrira de nouvelles latitudes ; et enfin promettre des solutions vagues et inapplicables qui vont piocher dans les besaces idéologiques de droite et de gauche.

C’est ainsi que le candidat socialiste s’enflamme sur la création d’une banque d’investissements publics… avant qu’Alain Juppé ne lui rappelle qu’elle existe déjà depuis 10 ans. De la même façon, celui qui se voit déjà futur président explique avec beaucoup d’assurance que son irrésistible charisme fera plier Angela Merkel… et même la Chine !

Pour savoir avec précision, comment “Mr. Ordinary”, comme le surnomme la BBC, fera tout ça, il faudra repasser. François Hollande en est aux incantations et s’en tient à un discours qu’il maîtrise tellement bien que tous ses effets de manche sont visibles à des kilomètres.

Et si finalement, c’était sa camarade Martine Aubry qui le définissait bien : avec Hollande c’est flou et “quand c’est flou, y a un loup !”

On vous recommande

A propos de l'auteur didoulefou (24actu)

3 réactions à “François Hollande : candidat normal au pays du flou”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.