André Vallini : le culot du M. “harcèlement moral” du PS

Il paraît que c’est parce qu’ils osent tout qu’on les reconnait. André Vallini, le principal conseiller justice de François Hollande, enfoncé jusqu’au cou dans un scandale de “harcèlement moral” sur des employées du conseil général de l’Isère, s’est permis de dénoncer le “culot” de Nicolas Sarkozy en matière de justice.

Un “culot” dont André Vallini ne manque manifestement pas. Le futur ministre de la Justice de François Hollande (il paraît que le député de la Corrèze a déjà gagné), qui vient de recruter une ancienne Miss de 25 ans comme attachée de presse, n’a sans doute par perçu le piquant de la situation.

Camille Bedin, jeune secrétaire nationale de l’UMP a en revanche raillé le sénateur de l’Isère. “Étant lui-même sous le coup d’une procédure pour “harcèlement, licenciement abusif, discrimination par l’âge”, et même s’il est bien sûr présumé innocent, Monsieur Vallini pourrait, à tout le moins, faire preuve d’une plus grande retenue et garder un peu de pudeur“, s’est amusée Camille Bedin avant de rappeler quelques antécédents du M. Justice de Hollande.

“Les déclarations récentes de Monsieur Vallini abondent en propos « irréprochables » : évoquant le Sénat, pourtant à majorité socialiste, il le dénigrait en novembre dernier, expliquant qu’il est « vieillot » et qu’ « il ne se passe rien ». Il décrivait d’ailleurs cette institution comme étant « un bordel des années 30 » et préférait s’en écarter car « il n’y pas de journalistes » ! Ses amis et les électeurs apprécieront cette hauteur de vue et ce sens de l’engagement civique de la part d’un homme qui se rêve en Garde des Sceaux !”, a-t-elle poursuivi.

Et si le jeune espoir de l’UMP s’en prend si volontiers à André Vallini, c’est que le président du conseil général de l’Isère traîne une réputation sulfureuse, d’ailleurs récemment évoquée par Médiapart (site d’ordinaire plutôt complaisant avec la gauche). Il faut dire que les rotations au cabinet de M. Vallini atteignent des rythmes étourdissants et qu’une dizaine de collaborateurs/trices seraient consommés chaque année.

Et Camille Bedin de conclure par une pique faussement anodine : “M. Vallini ne se méfie pas assez des femmes“… De quoi lui faire perdre son culot de phallocrate ?

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

4 réactions à “André Vallini : le culot du M. “harcèlement moral” du PS”

  1. Il n' y pas que chez Vallini que les socilaistes pratiquent le harcèlement moral.

    Au Conseil général du Nord, Derosier a révoqué un agent sur de simples preuves virtuelles (informatiques).et sans éléments matériels après l'avoir placardisé 4 ans et lui avoir fait subir des pressions psychologiques. Le tout a été reconnu par la médecine du travail.

    Qu'on le sache: avec de simples données brutes (sans heure ni date), on peut révoquer des agents publics.

    Son remplaçant Kanner ne veut pas réétudier l'affaire et la justice donne raison au département. Est on encore en Démocratie?

    Et le pire est que le peuple français veut donner le pouvoir à de si tristes individus.

  2. Source Tract CGT CG38 du 7 février 2005
    « PLUS RIEN NE SERA JAMAIS COMME AVANT
    La souffrance au travail ne peut être niée au Conseil général de l’Isère …
    C’est avec émotion et une grande tristesse que nous avons appris le décès de Martine, agent administratif à la DIM.
    Trois jours avant, Martine nous avait fait part de sa souffrance face à la nouvelle réorganisation des services de sa direction. Elle voulait que son investissement dans le travail soit reconnu et refusait la menace « accepter le changement ou bien le service coulera ». Elle attendait des réponses précises sur les nouvelles missions qui pouvaient lui être confiées.
    Aujourd’hui, ses questions restent en suspens …
    … Aujourd’hui, au plus bas de l’échelle hiérarchique, un agent de catégorie C «sous pressions » a décidé de boycotter définitivement un système où l’on demande toujours plus, avec des moyens réduits.
    LE SILENCE DOIT ETRE ROMPU : IL FAUT METTRE DES MOTS SUR LES MAUX, DANS L’INTERET DE TOUTES ET TOUS. »

    Source Médiapart du 6 janvier 2012
    « …celui (A. Vallini) qui s'est rendu célèbre en présidant la commission Outreau, pourrait lui-même être condamné par un tribunal. En l'occurrence le conseil des prud'hommes de Grenoble, saisi par une de ses ex-collaboratrices pour «licenciement abusif, discrimination et harcèlement moral».

    Aujourd’hui, tout le monde sait, y compris la justice !
    Jusqu’où nos politiques pourront ils aller ?

    Faisons confiance à la Justice !

  3. Au Département du Nord aussi, il y a eu plusieurs suicides (ou tentatives) depuis 2008 (cf notamment site de la CGT 59: http://www.cgt59.over-blog.org).

    La presse locale ne s'et pas emparée de ces affaires malgré la réaction indigne et méprisante de la direction générale.

    Il y a en France des collectivités locales (qui plus est socialistes) où le personnel est plus durement traité encore que dans le pire du privé.

    Et personne ne fait rien.

  4. @ lateigne Euh… vous tentez de vous faire passer pour un journaliste en fait?

    non parce que la moitié des faits cités dans votre articles sont bidons, c'est un peu dommage en terme de crédibilité jveux dire…

    La personne avec qui Monsieur Vallini ne travaille pas au Conseil général de l'Isère pour commencer…

    Ensuite je ne peux que déplorer les propos sexiste de Camille Bedin auxquels vous vous associez, et pour qui vraisemblablement une belle femme est forcément incompétente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.