/>

Base de données : Hollande moucharde les électeurs de gauche

Rédigé par maximus (24actu) le 03 février 2012.

L’info était passée inaperçue à l’époque de la primaire socialiste. Les journalistes avaient raillé les inquiétudes de l’UMP quant au respect de la vie privée et au fichage (dans un but électoraliste) des électeurs de la primaire socialiste. Moins de six mois plus tard, on apprend que François Hollande a récupéré plus de 700.000 “fiches” d’électeurs… qu’il compte bien utiliser lors de la campagne.

A quoi sert la Cnil si un candidat à l’élection présidentielle, favori des sondages et des médias qui plus est, peut utiliser à sa guise des fichiers mouchards pour lister et spammer des centaines de milliers d’électeurs potentiels. Est-ce un comportement démocratique ? Est-ce seulement légal au regard de la juridiction informatique et libertés.

Comment François Hollande compte-il utiliser ces fichiers mouchards ? De deux façons : pour informer (en marketing cela s’appelle plutôt du spam) massivement sur le déroulé de sa campagne ; pour mobiliser les sympathisants et en faire des militants de la cause hollandaise.

Aucun journaliste, bien sûr, ne soulève les questions d’éthique posés par ce procédé. Il s’agit pourtant de spammer massivement des centaines de milliers de personnes sur une durée d’au moins trois mois… sans leur demander leur avis et sans qu’ils ne puissent se “désinscrire” de cette folle mécanique.

Mais les équipes Hollande ont trouvé la parade pour éviter toute critique sur cette méthode : ils affirment qu’ils s’inspirent de la campagne du président américain Barack Obama… la bonne vieille tarte à la crème des communicants politiques qui veulent faire passer des vessies pour des lanternes.

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    c'est sur que le "spam" made in socialo est nettement plus grave que le fichage opéré, par exemple, par l'Office des HML de la ville de Paris dans lequel n'importe quel gardien d'immeuble avait accès a des données confidentielles des locataires de leurs immeubles (échances de loyers, RIB, contentieux, ect…). Ou bien celui beaucoup plus discret que la bonne farce d'EDVIGE et qui porte le doux nom de Cristina: non soumis à la CNIL ce fichier "top secret" et contrôlé par DCRI (après un regroupement des bases de la DST et d'Edvige) permet aux poulets de conserver toutes données personnelles de n'importe qui suspecté d'appartenir au milieu terroriste (un conseil, ne faites jamais de blague a un pote au téléphone sur un attentat à la bombe…). Alors, quelques mails envoyé par les spin doctors de Flanby, franchement, ça ne va pas bien loin. On passe déjà son temps à raconter sa vie sur Facebook ou Twitter, tu parles d'atteinte à la vie privée.

  2. nico dit :

    pov'con continue comme ça

  3. denis dit :

    tiens, bebert a fait des petits?

  4. Thierry dit :

    Je crois que ce fichier est constitué d'adresses mails que les votants ont données librement. J'imagine qu'ils étaient prévenus que ces adresses seraient utilisées…

  5. puteaujm24 dit :

    Ces méthodes de gauche me font peur.
    je sens que si flamby passe, la liberté en France va trépassé.
    cela semble aux méthodes stalinienne ou fasciste. Il est vrai que les socialo ont beaucoup de lien (regarder dans l’histoire) avec eux. N’est ce pas Thierry!

    Le plus marrant dans cela, c’est que si cela avait fait par la droite, tous les bon penseurs de gauche seraient montés au crénaux et ils n’auraient cessé de crier leur indignation. Mais comme c’est flamby, c’est bien…

Laisser un commentaire