Homosexualité : Madonna vs Lady Gaga avant le Super Bowl

Pendant un interview donné juste avant de rentrer dans l’arène du Super Bowl pour un giga-concert en direct devant 100 millions de téléspectateurs, Madonna a accepté de donner son avis, avec réticence d’ailleurs, sur Lady Gaga.

Lorsqu’on lui a demandé de réagir au fait qu’on parlait désormais d’elle comme de la « Lady Gaga des années 1980 » et non pas de Lady Gaga comme la « Madonna des années 2000 », Madonna a refusé de répondre.

Puis, quand la journaliste a insisté pour savoir ce que Madonna, l’auteure de « Like a Virgin » et hérault de la communauté gay, pensait de la relation très spéciale nouée entre Lady Gaga et les homos, cette dernière, franchement énervée a répondu : « Lady Gaga est une femme fragile. Elle n’est pas bâtie comme une cabine de chiottes en briques. Elle a l’air d’avoir eu des conflits dans son éducation et je vois très bien où elle pourrait avoir cette sorte de connexion, de relation symbiotique avec les homosexuels. »

Bref, si Lady Gaga plait aux gays, c’est parce qu’elle n’a pas bien vécu son adolescence et son éducation. Ce que vivent tous les gays ?

Toujours cette histoire d’égérie musicale gay : on nous a aussi déjà fait le coup avec Britney Spears ou Mylène Farmer…

On vous recommande

A propos de l'auteur libertin-parisien

1 réaction à “Homosexualité : Madonna vs Lady Gaga avant le Super Bowl”

  1. Auteur ne s'accorde pas, même si c'est une auteur. "Plaît“ prend un accent circonflexe. Quant à "hérault", c'est la bonne orthographe certes, si l'on parle du département du sud de la france…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.