Euthanasie : Sarko refuse les idées prométhéennes de Hollande

sarkozy_euthanasieA l’occasion de son interview pour le Figaro Magazine, Nicolas Sarkozy a indiqué son rejet des positions immorales et dangereuses de François Hollande, quant à l’euthanasie. Un bon point pour le président qui semble enfin comprendre les valeurs dont les Français ont besoin.

François Hollande et ses amis progressistes estiment qu’il est grand temps de rédiger une loi pour éliminer (en douceur) les personnes malades trop gênantes et onéreuses pour la sécurité sociale. Comme chez le vétérinaire, une petite piqure résoudrait ainsi tous les problèmes.

La porte parole sur les questions sociétales de l’ex de Ségolène, Marisol Touraine, précise ainsi le projet du candidat francocide : « que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander (…) à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ». Tout est dit. Il faudra aussi penser à fournir en corde tous les dépressifs suicidaires qui trainent dans nos hôpitaux psychiatriques. Ça fera de la place et des économies.

Au niveau idéologique, il parait inacceptable et immorale de cautionner la mise à mort organisée par l’administration d’une certaine catégorie de la population qui nous rappellerait les “heures sombres de notre histoire”, comme le disent si souvent les juges de la pensée du Parti socialiste.

Une société qui légalise, encadre et finance le suicide, n’est rien d’autre que décadente et s’approche à grand pas de sa destruction, de sa disparition. Peut-être est-ce finalement l’objectif du parti relativiste pour qui notre civilisation, notre pays, ne valent pas mieux que les autres…

Plus concrètement, il est clair que le problème n’est pas si simple et que de nombreux cas sont extrêmement compliqués à gérer. C’est la raison pour laquelle la loi Leonetti a été mise en place, comme le rappelle le président : « La loi Leonetti est parfaitement équilibrée, elle fixe un principe, celui du respect de la vie. […] Laissons place au dialogue entre le malade, sa famille et le médecin. Cela s’appelle faire preuve de compréhension et d’humanité. On n’est pas obligé de légiférer sur tout et tout le temps. […] L’euthanasie légalisée risquerait de nous entraîner vers des débordements dangereux et serait contraire à nos conceptions de la dignité de l’être humain ».

Entre cette loi suffisamment (peut-être déjà trop) “libérale”, les progrès énormes accomplis dans le domaine des soins palliatifs ces dernières années et la responsabilité des médecins, qui commencent à bien maîtriser les enjeux humains et à qui il faut faire confiance, le cadre de l’accompagnement des personnes en fin de vie est suffisamment stable, sérieux, humain et éthique.

On retrouve ici le modèle habituel des socialistes : de belles paroles agrémentées d’actes répugnants. Tous les propos qui ne correspondent pas à leur doxa totalitaire sont jugés sur l’autel de la bienpensance, quand leurs propositions honteuses et inhumaines sont saluées par les élites culturelles. Un ministre émet une évidence, il est comparé à un nazi, mais le candidat souhaite faire piquer les malades pour qu’ils coutent moins cher à la Secu et tout le monde trouve cela formidable, tellement progressiste…

 

 

 

 

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

11 réactions à “Euthanasie : Sarko refuse les idées prométhéennes de Hollande”

  1. j'aime beaucoup la petite phrase inscrite sur son pupitre… Sûr qu'il ça va faire un malheur comme slogan. Presque aussi con que le "changement" des socialos.

  2. pov'con tu mourras de depit le soir du 6 mai. tu n'as que sarkozy comme defouloir. et ilsera reelu n'en deplaise à
    hollande,lapine,beyrouth,melanchon ,joly,morin,devil pin,duponthaineux

  3. bien sur qu'il sera réelu, les français adorent se prendre des coups au pied au cul et râler ensuite…

  4. Tu as tout a fait raison DENIS ,les français ont une grande gueule ,mais ça s'arrete la ,quand il s'agit de prendre un risque il n'y a plus personne ,on croirait qu'ils aiment se faire encullllller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.