/>

Collectivités locales : vaches à lait du candidat Hollande ?

Rédigé par lateigne (24actu) le 14 février 2012.

L’hypocrisie socialiste est sans bornes ! Alors que François Hollande a joué l’indignation face aux dépenses du chef de l’Etat, l’utilisation à des fins politiciennes des moyens des collectivités locales contrôlées par la gauche scandalise élus et citoyens aux quatre coins de la France. Les contribuables des départements et régions de gauche doivent-ils financer la campagne de François Hollande ?

Contrôlant 68 Conseils généraux (sur 101) et 23 Conseils régionaux (sur 26), la gauche dispose d’une armée mexicaine de fonctionnaires territoriaux et de personnel détaché (souvent des militants exerçant des fonctions politiques auprès de l’exécutif local). Un personnel (très nombreux) payé avec les impôts locaux de ces départements et régions… et censés se plier à la plus stricte neutralité, notamment en période électorale.

Hélas, cette neutralité (en principe garantie par la loi sur le financement des campagnes) semble loin d’être la norme et inquiète un nombre croissant d’élus qui constatent que les ressources de leurs collectivités locales sont détournées au profit de la mobilisation pour défendre les intérêts du candidat Hollande.

Thierry Kovacks, conseiller régional Rhône-Alpes, a ainsi décidé de saisir la Chambre régionale des comptes. L’élu UMP constate en effet depuis plusieurs mois des comportements inhabituels. “J’ai eu le sentiment que nombre de collaborateurs du cabinet du Président (socialiste du Conseil régional Rhône Alpes Jean-Jack) Queyranne et même quelques cadres administratifs de la Région étaient mobilisés par le débat interne au PS“, s’inquiète-il.

Mais l’élu va plus loin et soulève un lièvre qui ressemble fort à un véritable scandale démocratique : la primaire socialiste a mobilisé “les moyens matériels de la région (téléphone, voiture, chauffeurs, bureaux, photocopies, papier,…) au service d’une seule formation politique en totale contravention avec la neutralité de nos institution politiques“.

Une situation qui s’aggrave encore selon lui à l’approche de l’élection présidentielle. “Cette problématique est encore plus grave et mon inquiétude très réelle compte tenu de l’engagement de l’exécutif régional. Je crains que le contribuable régional participe à son insu à la campagne du candidat du PS par le biais de son impôt“.

Une indignation partagée par Jean-Claude Peyrin, conseiller général UMP de l’Isère, qui a également choisi de saisir la Chambre régionale des comptes afin de lui demander de mettre en oeuvre des “moyens de contrôle” du Conseil général, présidé par André Vallini… le conseiller Justice de François Hollande.

“La loi sur le financement des campagnes présidentielles interdit aux personnes morales de subventionner, directement ou par des services, un candidat à l’élection, ce qui empêche d’intégrer ces dépenses totalement illégales dans le compte de campagne du candidat du Parti socialiste“, prévient par ailleurs M. Peyrin, qui s’inquiète des “éventuels manquements à l’impartialité de notre collectivité publique, par l’utilisation de  l’argent collecté chez le contribuable de l’Isère pour financer la campagne de Monsieur Hollande“.

 

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. marco06 dit :

    y aurait-il une différence entre les contribuables en général et les contribuables régionaux? mais là, silence dans les médias!!!

  2. pardurt dit :

    oui la différence c'est que beaucoup de journalistes sont de gauche donc on cache tout et surtout on fait croire au peuple français qu'ils sont normaux comme le dit si bien Hollande!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!alors qui croire en france pas étonnant que les extrêmes prennent le dessus………………….

  3. […] aussi : Collectivités locales : vaches à lait du candidat Hollande ? Ce contenu a été publié dans Elections, National, Région Rhône-Alpes par Thierry Kovacs. […]

  4. ooyagah dit :

    En tout cas, moi, mes impôts sur le revenu n'ont pas augmenté en cinq ans, et je tiens à préciser que je gagne 1380 euros net par mois; par contre les impôts locaux, c'est l'explosion, + 5% en moyenne par an; mais bon, faut dire que j'habite à Echirolles, la banlieue rouge de Grenoble; alors quand j'entends les socialos venir nous parler de pouvoir d'achat, tu parles;

  5. Toutazimut dit :

    En Isère, il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte le CG38 gère la campagne de Hollande.
    Un directeur de l'évènementiel visible sur toutes les vidéos, un site internet avec comme responsable de publication un salarié du CG38, j'en passe et des meilleurs …
    Il suffit de gratter juste un petit peu et c'est le gros lot garanti !!!

  6. jules dit :

    Pour revoter sarko il faut être soit trisomoque soit de sa famille.

  7. puteau dit :

    Les gauchos se sont que des pourris. Si le débilos de hollande passe, c'est la fin de la France, et ces raclures de gauchos vont s'en mettre plein les poches.

    Résistance, ne baissons pas les bras devant la tyrannie de la gauche !

  8. evelyne dit :

    et pour voter hollande il faut être lobotomisé

  9. […] 24HEURESACTU – 14 février 2012 – « Collectivités locales : vaches à lait du candidat Hollande ? » […]

Laisser un commentaire