PS : Valérie Trierweiler et Audrey Pulvar, la sexy propagande

Rédigé par lesoufflet le 15 février 2012.

Le mélange des pouvoirs n'aura jamais été aussi répugnant. Alors que leurs deux conjoints se sont présentés pour être Président de la république, Valérie Trierweiler et Audrey Pulvar continuent à se faire passer pour des journalistes normales et objectives. A quand le retour du ministère de la propagande ?

Le mélange des pouvoirs n’aura jamais été aussi répugnant. Alors que leurs deux conjoints se sont présentés pour être Président de la république, Valérie Trierweiler et Audrey Pulvar continuent à se faire passer pour des journalistes normales et objectives.  A quand le retour du ministère de la propagande ?

Par respect démocratique, quand leur conjoint prend une dimension nationale importante, les journalistes en couple avec des politiques mettent leurs vies professionnelles entre parenthèses.  Audrey Pulvar, au contraire des bonnes mœurs, de la morale, de l’éthique, a profité du succès politique de son homme pour gagner en visibilité et obtenir un plaçou à la télévision. Ce qui ne l’empêche pas chaque semaine, de donner des leçons morales.

Une position de grande visibilité médiatique qui arrange la carrière de celle qui a les dents qui rayent le parquet, mais qui, double effet Kiss Cool, arrange aussi son homme et son parti. Pendant toute la campagne présidentielle, la femme chargée d’interviewer les candidats dans l’émission politique la plus regardée de France (On n’est pas couché) sera la compagne d’un porte parole de l’un des candidats. Consternant, choquant, révoltant, écœurant, ignoble ? En effet !

Et personne ne s’est offusqué de ce mélange des genres antidémocratique. On passe toujours tout à la gauche. Si un proche du Président de la république est actionnaire d’un organe de presse, c’est l’indignation nationale, mais si la femme d’un cador du PS devient la première intervieweuse politique de France (sans parler de ses autres fonctions au sein de France Inter, la boite à propagande socialiste), l’année même de l’élection présidentielle, on sera considéré comme un vilain misogyne, ou un sale raciste, si l’on soulève la question. De la mainmise socialiste sur les médias français.

Valérie Trierweiler est la plus Bling-Bling des journalistes françaises. Lunettes de soleil vissées en permanence sur la tête, cette starlette rêve d’être sous les projecteurs. C’est sans doute pour cela qu’elle a jeté son dévolu sur un socialiste grassouillet et l’a convaincu de maigrir puis de se présenter à l’élection présidentielle. Mais celle qui gère d’une main de fer la communication de l’ex de Ségolène Royal ne se contente pas d’être une communicante politique : elle est journaliste et continue à exercer son métier, à la télévision, deux mois avant l’élection présidentielle à laquelle participe son compagnon.

Encore une fois, ce mélange indigeste des genres permet à la caste socialiste dirigeante de profiter de ses privilèges. Privilèges d’une soi disant journaliste dont les scores d’audimat de sa dernière émission, Mise en échec, son si calamiteux qu’ils auraient envoyé sur le banc de touche n’importe quelle présentatrice qui ne serait pas en couple avec un probable futur président.

Privilège d’un candidat à la présidentielle dont la compagne exerce encore son métier et son influence de journaliste pendant toute la campagne.

Belles, sexy, bourgeoises et Bling-Bling à souhait, Trierweiler et Pulvar incarnent à elles deux tout ce que les socialistes ont reproché à Sarkozy durant son quinquennat : amour de l’argent, vulgarité, mélange des pouvoirs, ambiguïté des rapports politiques/journalistes, connivences entre le pouvoir politique et la caste médiatique…

Audrey-pulvar-en-mini-jupe-ruquier6

audrey-pulvar-paris_match

Valerie Trierweiler_starlette

Demi More et Danny DeVito ?

Déjà 12 remarques sur cet article

  1. diego dit :

    Si elles étaient les compagnes d'hommes de droite, on leur demanderait de laisser la place. De toutes façon les médias français , composés de journaleux bobo/ salonnards sont des courroies de transmission de la gauche, du mondialisme, et des lobbys sionistes, homos et autres…

  2. puteau dit :

    Résistance, ne baissons pas les bras devant la tyrannie de la gauche !

  3. erw4n dit :

    Je vois pas ce que viennent faire les homos dans ce sujet !
    Diego je te prends au mot !

  4. Zévulko dit :

    Sans commentaire… Aucune évasion d'un asile quelconque n'a été signalée ces derniers jours??

  5. […] a déjà dénoncé la situation ahurissante de Pulvar (dont le côté « caste de privilégiés ayant tous les droits » rappelle […]

  6. Pascalou dit :

    Effectivement Pulvar est odieuse dans son comportement et dans son autosuffisance et arrogance à l'antenne!
    il est clair que si une journaliste sortait avec Copé ou Fillon elle serait immédiatement priée de faire ses bagages sur une chaîne de télévision !
    C'est devenu la République des bobos et de la connivence !

  7. Anl dit :

    Carla Bruni si décriée, est une artiste et a le mérite de ne pas mélanger les genres.
    Le côté Bling-Bling franchement, s'il y a constat c'est 50 / 50, pas de priorité à droite.
    Nicolas Sarkozy a fait la fête au Fouquet's, et 5 ans plus tard on en parle encore… De qui se moque-t-on ?
    La priorité NUMERO 1 de la GAUCHE devrait être si son candidat gagne l'élection
    de FERMER le FOUQUET'S. Certains peuples font tomber des statues, le peuple de gauche fera tomber le Fouquet's ! Na…
    Là enfin la France sera rassemblée, heureuse, libérée. hmmm…

  8. jerome dit :

    On n'est pas couché n'est pas considéré comme un émission politique mais de divertissements. Audrey Pulvar est imbue d'elle même et très arrogante avec les gens (surtout de droite), mais de là à la considérer comme la première journaliste politique de France, il ne faut pas exagérer ….

  9. Moulin dit :

    Pulvard est odieuse et infecte …. comment se fait il qu'elle soit à l'antenne face des politiques alors qu'elle vit avec Montebourg ….. elle est prétentieuse, elle se voit sûrement en femme de ministre …. Elle devient de plus en plus i n f e c te et ce soir avec jean François Copé c'était le bouquet … je tire mon chapeau à JF Coppé pour avoir gardé son calme et être resté courtois …..

  10. COQUELICOT dit :

    A chacune sa manière! On ne passe pas un jour sans voir les états dames de Carla Bruni , avec un air stupide de petite fille effarouchée, qui veut nous émouvoir . Gauche ou droite, pas de différence, elles veulent toutes se montrer , parler pour essayer de faire peser quelques influences…
    .

  11. E. Schumann dit :

    C’est qui, Audrey Pulvar?

  12. zapat dit :

    Audrey Pulvar n’a rien à voir avec T… elle reste très professionnelle et parfois c’est vrai trop rigoureuse. Il me semble que les chroniqueurs précédents, Zemmour et Naulleau, ne cachaient pas leurs affinités avec la droite alors pourquoi le reprocher à A. Pulvar ?

Laisser un commentaire