François Hollande “ne comprend rien” selon Mélenchon

Rédigé par lesoufflet le 21 février 2012.

Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé violemment à l'égard de François Hollande, dans le cadre du vote pour le mécanisme européen de stabilité (MES), qui doit avoir lieu aujourd’hui à l'Assemblée. Selon le président du Front de gauche, François Hollande "ne comprend rien". Si même ses alliés s'en rendent compte...

Mélenchon_Hollande_dosJean-Luc Mélenchon s’est exprimé violemment à l’égard de François Hollande, dans le cadre du vote pour le mécanisme européen de stabilité (MES), qui doit avoir lieu aujourd’hui à l’Assemblée. Selon le président du Front de gauche, François Hollande “ne comprend rien”. Si même ses alliés s’en rendent compte…

Interrogé sur France 2, le patron du Front de gauche a fait part de son indignation quant au comportement ambigüe des socialistes face à l’Union européenne :

 

Inconsistance socialiste

“Qu’il commence d’abord par dire non, parce que nous ne renégociez pas quelque chose que vous avez approuvé, que vous avez laissé voter.[…] Les socialistes sont en état de bloquer le MES qui, s’ils l’adoptent, les obligent à voter le traité qui suit. Il me semble que leur intention est soit de voter oui, soit de s’abstenir soit de voter non. C’est tout à fait incohérent. Il faut avoir, sur un sujet aussi sérieux que la question européenne, une ligne ou une seule”.

 

Les dépenses d’Hollande

“142 milliards d’euros que la France pourrait être obligée de mettre au pot, de manière inconditionnelle”.

 

Lâcheté socialiste

“Si les Français font la méthode Sarkozy, en arrivant le béret à la main, en demandant pardon d’exister, avec notre République et nos manières, à Mme Merkel, on a perdu d’avance”

 

Hollande et le PS ultralibéraux

“Tous ceux qui votent oui aujourd’hui sont directement partie prenante des plans d’austérité qui mènent l’Europe à la catastrophe”.

 

Hollande dépassé par le enjeux

Au sujet de l’Europe, Mélenchon estime que François Hollande “se trompe et ne comprend rien à la question des forces. Il se trompe quand il pense que les deux traités peuvent être séparés. […] Il faut comprendre qu’un rapport de forces part du fait que les Français parlent à tout le monde et disent quelque chose de cohérent, de fort”.

 

Avec des déclarations comme celles-là, Jean-Luc Mélenchon va mettre la cellule riposte de l’Élysée à la retraite. On se demande seulement pourquoi il continue à faire alliance avec ce parti et cet homme, dont les convictions sont diamétralement opposées à celles défendus par le Front de gauche…

Le président du Front de gauche va-t-il négocier quelques circonscription, quelques centrales nucléaires ou un ministère pour sa poire personnelle, dans un potage politicien nauséabond, comme Hollande l’a fait avec les Verts ?

Si Mélenchon n’a toujours pas compris que le président Hollande sera à la botte du système, des grands financiers et du capitalisme, qu’il relise l’interview de Flamby au Guardian !

 

 

 

 

Déjà une remarque sur cet article

  1. c'est sur que melenchon, lui, une semaine avant le vote, il a tout compris le monsieur. Melenchon qui critique la main mise des usa, mais est d'accord avec leurs guerres

Laisser un commentaire