Hollande, Joly : quand la politique sent la “merde” (vidéo)

Rédigé par lesoufflet le 22 février 2012.

La haine et la grossièreté des candidats de gauche François Hollande et Éva Joly, s'accentuent au fil de la campagne. Entre propos déplacés et insultes graveleuses, les deux candidats essayent de masquer leurs manques d'idées, en attaquant systématiquement leurs adversaires.

La haine et la grossièreté des candidats de gauche François Hollande et Éva Joly, s’accentuent au fil de la campagne. Entre propos déplacés et insultes graveleuses, les deux candidats essayent de masquer leurs manques d’idées, en attaquant systématiquement leurs adversaires.

La gauche sent le pouvoir se rapprocher. Comme chez les carnassier qui hument le sang, l’odeur du pouvoir fait remonter les réflexes primitifs bestiaux inscrit dans l’ADN de la gauche française : violence, caricature, haine, mépris, sectarisme, refus du dialogue.

Ainsi, Éva Joly a fini de convaincre les Français de sa rigidité agressive, en insultant l’autre candidate écologique, Corinne Lepage, par micros interposés. Un manque d’élégance, de courage et surtout de sens de la démocratie, qui a choqué l’ensemble des observateurs et jeté définitivement le discrédit sur l’ancienne Miss.

   

“Je l’emmerde”, a ainsi déclaré la Joly dame, en réponse à un journaliste, qui lui demandait ce qu’elle pensait de la candidate de Cap21, sans ajouter ni commentaire ni justification de sa vulgarité. Pour ceux qui doutaient que les Verts sont des terroristes totalitaires…

De son côté, François Hollande vient de sortir un livre, à deux mois des élections présidentielles. Pour expliquer enfin son programme, ses idées, ses propositions que personne ne parvient à cerner ? Non !!! Pour critiquer, encore et toujours, le président sortant. C’est tellement plus simple d’attaquer quelqu’un qui a exercé des responsabilités plutôt que de s’exposer ou de prendre des positions.

Il décrit donc, dans son ouvrage profond, Nicolas Sarkozy en “homme énergique et vif, rempli d’une certitude. La sienne !”

La gauche peut-elle débattre sur le fond, les projets, les idées, au lieu d’insulter systématiquement ses contradicteurs. Quelle image de la démocratie les dirigeants de gauche veulent-ils donner aux Français ?

Voilà un homme qui n’a aucune crédibilité, qui n’a jamais exercé la moindre fonction importante, qui a échoué partout où il est passé, qui n’est pas capable de dire concrètement ce qu’il compte faire, mais la priorité de son livre est de montrer comme Sarkozy est rempli de certitudes…

Heureusement, pour la ménagère de moins de 50 ans, le candidat socialiste ne se contente pas de critiquer bêtement la personnalité de son adversaire.

En effet, un passage du livre de François Hollande, people, impudique et racoleur, nous raconte la Love Story du Président du conseil général de Corrèze avec la starlette potiche de direct 8 (la chaîne de Jean-Marc Morandini et Cécile de Ménibus…),Valérie Trierweiler, qui lui a “apporté le soutien, les conseils et surtout le bonheur personnel qui est indispensable pour mener une telle bataille”. On est ravi de le savoir…

Des détails sur sa vie intime et des attaques stériles sur le caractère du Président de la République, voilà tout ce que nous propose Hollande, dans un livre tant attendu, censé indiquer les positions du candidat sur les grandes problématiques qui touchent l’ensemble des Français. On est loin du compte !

 

trierweiler_valérie

Paris Hilton ?

Laisser un commentaire