/>

Économie : pour Bayrou, Hollande déconne “à pleins tubes” (vidéos)

Rédigé par lesoufflet le 28 février 2012.

Dans un excès de zèle démagogique, François Hollande a déclaré sur TF1, le 27 février, qu'il comptait imposer à 75% les très hauts revenus. Désavoué par son propre conseiller en économie, le candidat socialiste s'est également fait épingler par François Bayrou. Le président du Modem a déclaré à ce sujet, que le "déconnomètre fonctionne à pleins tubes".

hollande_bayrouDans un excès de zèle démagogique, François Hollande a déclaré sur TF1, le 27 février, qu’il comptait imposer à 75% les très hauts revenus. Désavoué par son propre conseiller en économie, le candidat socialiste s’est également fait épingler par François Bayrou. Le président du Modem a déclaré à ce sujet, que le “déconnomètre fonctionne à pleins tubes”.

Que peut-il bien se passer dans la tête de François Hollande pour sortir de telles énormités ? Lundi soir, sur TF1, le candidat a improvisé un nouveau projet de loi consternant : il a annoncé qu’il ferait payer 75% d’impôts à ceux qui gagnent plus d’un million d’euros par an. Une annonce aussi bancale sur le fond que sur la forme. Interrogé sur BFM TV, François Bayrou a violemment critiqué l’ancien compagnon de Ségolène Royal.

«75% plus la CSG, plus l’ISF, ça veut dire qu’on est à près de 100%. Qu’est-ce qui va se passer? […] Ces gens vont aller se faire payer à l’étranger. Ils ont tous des filières multiples et variées, des moyens de délocaliser leurs salaires. […] Au bout du compte, la France n’y gagnera pas, elle y perdra». C’est avec ces mots que François Bayrou a qualifié la proposition en question. Le propre spécialiste de l’économie de François Hollande, Jérôme Cahuzac, présenté comme son futur Ministre de l’économie, s’est dit «circonspect» par rapport à cette proposition dont il n’avait visiblement pas entendu parler.

Comme l’explique François Bayrou et nombre d’économistes, on voit bien que la proposition de François Hollande n’est pas sérieuse, qu’elle mènerait à la fuite des capitaux et des investisseurs, qu’elle ferait du mal à l’économie française. Il semble d’ailleurs évident que monsieur Hollande, par une pirouette dont il a le secret, reviendra sur ce projet dans les semaines à venir. Si cette fausse bonne idée correspond à la démagogie de socialistes ne sachant plus comment séduire un électorat populaire qu’ils méprisent, l’épisode souligne surtout l’inconsistance du candidat PS.

«Je crois que c’est (le scénariste Michel) Audiard, qui avait une phrase un peu rude : le déconnonomètre fonctionne à plein tube». Cette phrase de monsieur Bayrou suffit à comprendre la situation d’un candidat qui s’essouffle. Derrière cette idée improvisée, on sent le problème méthodologique de la campagne Hollande qui se sent obligé de “faire des annonces sans qu’elles soient réfléchies, qu’elles correspondent à une vision ou une logique. […] Simplement parce qu’il faut aller à une émission, et dans une émission il faut annoncer quelque chose de nouveau”, comme le dénonce Bayrou. D’ailleurs, lors de son annonce, Hollande avait déclaré dans un premier temps que cet impôt supplémentaire toucherait ceux qui gagnent plus d’un million d’euros par mois avant de se raviser.

Comment peut-on se présenter à une élection présidentielle sans avoir de programme économique clair et détaillé ? Comment un candidat peut-il annoncer une grande réforme fiscale alors même que son conseiller spécial pour l’économie n’est pas au courant et n’approuve visiblement pas ? La réaction incroyable de Jérôme Cahuzac, qui refuse de croire que Hollande ait pu lâcher une telle ânerie, est symptomatique. Elle prouve bien que Hollande navigue a vu, qu’il est perdu et qu’il commence à paniquer. Le capitaine de pédalo ridiculisé par Mélenchon a déjà du mal à naviguer dans cette campagne présidentielle.

Regardez la réaction de Jérôme Cahuzac, quand il apprend de la bouche des journalistes, ce nouveau pan du programme économique qu’il est censé avoir conçu.


Cahuzac apprend que Hollande entend imposer les… par LeNouvelObservateur
 

Pour conclure, petite définition de Hollande à travers les mots de Bayrou : “ça manque de logique, de cohérence, de profondeur, de vision”. A un tel niveau, on peut parler d’amateurisme professionnel !

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. denis dit :

    ben dis donc les gars, cinq articles aujourd'hui rien que sur du cassage de socialos… On peut dire vous mouillez la chemise. Si avec ça Sarko n'est pas réelu…

  2. Giroux dit :

    C’est vrai, le déconnomètre fonctionne à plein tube sur l’économie, mais j’aimerais connaître la position de F.Bayou sur les engagements suivants de F.Hollande :

    – Euthanasie,

    – Mariage et adoption pour les homosexuels,

    – Procréation médicalement assistée généralisée,

    – Recherche sur les embryons.

    Le report de ses voix sur F.Hollande au second tour est important d’après les sondages. Il est vital (au sens propre du terme) que ces engagements de F.Hollande aient un maximum de publicité, de manière à faire réfléchir ces électeurs qui risquent de ne pas voter en connaissance de cause.

    • jeanejean dit :

      sujets interressant , mais pour une éléction présidentiel , c 'est sujets sont loin d' etre des priorités nationale , et puis au bout du compte l' adoption d' enfants par des couples homosexuels est un faux problemes car les adoptions ont bien souvent lieux a l 'étranger et rare sont les pays ou ( meme avec pot de vin) on laissera partir un enfant entre deux personnes du meme sex.

  3. […] fait 24 heures que Jérôme Cahuzac est ridiculisé par les médias, la classe politique et les internautes, à cause d’une énième improvisation du candidat qu’il défend (pour le moment), […]

  4. jeanjean dit :

    faut reconnaitre qu ils font de très bon sketche au ps , et puis vous oubliez : Hollande n ' a pas à etre la !!
    c' est DSK le super poid lourd intellectuel qui est le plus a meme de prendre les clefs du pays.
    tiens j vais voter UDF ou RPR moi.

Laisser un commentaire