/>

Pulvar, Montebourg, FN : le PS en rajoute, Le Pen porte plainte

Rédigé par lesoufflet le 01 mars 2012.

Depuis qu'Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg instrumentalisent leur "agression" par des supporters du PSG, l'ensemble de la gauche s'est sentie obligée de publier des messages de soutien au couple politico-médatique. Face à ces déclarations, toutes plus complaisantes et bien pensantes les unes que les autres, Marine Le Pen a décidé d'attaquer la gauche caviar pour diffamation.

audrey-pulvar-paris_matchDepuis qu’Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg instrumentalisent leur “agression” par des supporters du PSG, l’ensemble de la gauche s’est sentie obligée de publier des messages de soutien au couple politico-médatique. Face à ces déclarations, toutes plus complaisantes et bien pensantes les unes que les autres, Marine Le Pen a décidé d’attaquer la gauche caviar pour diffamation.

Quand il s’agissait de défendre un “agresseur sexuel“, les socialistes étaient plus promptes à faire appel à la présomption d’innocence. Quand il s’agit d’accuser sans preuve un parti qu’ils considèrent comme le mal absolu, il sont moins exigeants.

Il fallait écouter, hier, la pluie de lieux communs et de niaiseries balancée par les dirigeants socialistes pour commenter l’agression du couple de bobos.

Ainsi, Arnaud Montebourg a lancé les hostilités en diffamant Marine Le Pen et le FN. Interrogé par l’AFP dans la matinée, le faux gauchiste a déclaré : «A l’évidence, c’était des militants politiques du Front national puisqu’ils criaient Bleu blanc rouge ! La France aux Français ! Le Pen président !».

Sur RTL, le candidat François Hollande a dénoncé une agression «inadmissible», avant d’exprimer sa solidarité envers le couple.

Sur Twitter, ce fût la cascade de bons sentiments, sous fond de manipulation idéologique anti-FN. Jean-Marc Ayrault, le président du groupe PS à l’Assemblée, a estimé que «ça prouve qu’il faut combattre sans relâche le FN qui tente d’avancer masqué, ce soir il montre son vrai visage.»

«Solidarité totale avec A. Montebourg et A. Pulvar lâchement agressés. Le vrai visage hideux de l’extrême droite», a posté le numéro deux du PS, Harlem Désir, spécialiste de l’exploitation de la bonne morale antiracisme, au profit du PS et des poignets de Julien Dray

La première secrétaire du parti, Martine Aubry, s’est également fendue d’un petit tweet, si touchant venant de la part d’une femme qui a affiché sa haine de Montebourg lors du second tour des primaires socialistes : “Solidarité et amitié pour Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg. Je condamne fermement ces actes ignobles. MA.” Pour défendre une belle cause consensuelle, l’hypocrisie est de rigueur !

Face à cette déferlante de haine dissimulée sous de pseudos appels à la tolérance, le FN a expliqué dans un communiqué que Marine Le Pen a demandé «à l’avocat du Front National de déposer une plainte en diffamation contre Arnaud Montebourg. […] En effet les propos publics d’Arnaud Montebourg mettent en cause directement la responsabilité du Front National dans l’agression dont il a été victime».

L’instrumentalisation répugnante de ce fait divers par Audrey Pulvar ne fait aucun doute. Elle se ressent dans chacun de ses témoignages, comme cet interview par téléphone (voir vidéo ci-dessous) où elle décrit son histoire de manière peu crédible : “Dans mon dos j’ai senti quelque chose. En fait, c’était un verre qui m’avait été lancé, qui s’est brisé dans mes jambes”. On voit bien que la sexy propagandiste est prête à mentir, à dire n’importe quoi pour faire parler d’elle et exacerber les tensions communautaires en France. Si le verre a été brisé entre ses jambes, comment peut-elle l’avoir senti sur son dos ?

Décidément, les socialistes n’appendront jamais rien : la montée en mayonnaise de cette affaire ne peut que faire remonter le FN. A moins qu’il le fassent volontairement pour affaiblir Nicolas Sarkozy…

Entre un couple de bourgeois prétentieux sorti dans un restaurant chic du 16e arrondissement de Paris et une bande de supporters populos qui viennent “montrer leur cul et leurs bonnes manières” aux bourgeois, comme dans la chanson de Brel, les Français auront vite choisi leur camp.

D’ailleurs, Montebourg et Pulvar ont eu peu cherché ce qui leur est arrivé, en stigmatisant systématiquement l’électorat FN et tous les Français, qu’ils caricaturent  sans arrêt en gros beaufs racistes.

La sottecialiste cite avec mépris, et désormais des trémolos dans la voix, les mots que ses agresseurs auraient employés : “La France aux Français”, slogan qu’elle semble haïr et qui, pour elle, n’est rien d’autre que du nazisme. Pourtant, comme le lui a rappelé dernièrement Marine Le Pen, son propre père était signataire d’un appel pour « La Martinique aux martiniquais ». Un père et une déclaration que la potiche de Ruquier et de Montebourg doit surement admirer. Deux poids deux mesures…

 

 

 

 

 

 

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. Komdab dit :

    Excellent article qui remet les choses à leurs places. Merci !

  2. bardet dit :

    enfin un commentaire qui rétabli un peu la vérité! à savoir une manipulation gauchomédiatique d'un fait d'une bande d'imbéciles saouls! quant à Mme PULVAR si combattante qu'à t elle dit a NAFITASSOU DIALLO

  3. denis dit :

    la vérité à la sauce 24heuresactu, un gage d'objectivité…

  4. francine dit :

    aussi objectif que l'attitude des journalistes du service public qui devraient rester neutres, mais qui ne le sont pas très très souvent;on le voit à chaque passage de Mme LE PEN sur les chaines publiques!

  5. puteaujm24 dit :

    Très très bon article qui change de la propagande matraquée par la presse socialo-communsite.
    Rentrons en résistance contre la gauche qui veut detruire la France
    Continuer. cela fait beaucoup de bien d’avoir votre site

  6. lekabyle dit :

    Enfin un commentaire journalistique de premier plan. futur directeur de chaîne publique il me semble.

  7. chaussy dit :

    Enfin un bon article.Regardez le site "pour qui je vote en 2012"… vous comprendrez beaucoup de choses!!!

  8. hahaha dit :

    J’ai jamais lu un article aussi subjectif ! Hallucinant !
    J’espère que vous ne vous prétendez pas journaliste, car ce serait franchement ridicule… Romancier, peut-être.

Laisser un commentaire