/>

Sarkozy et le PS, Pulvar et le FN : deux poids deux mesures

Rédigé par lesoufflet le 01 mars 2012.

En déplacement à Bayonne, le Président de la république a été insulté et chahuté par des militants indépendantistes basques et par des socialistes. Contrairement à Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar, il n'a pas tweeté à François Hollande pour lui demander des comptes.

audrey_pulvar_arnaud_montebourgEn déplacement à Bayonne, le Président de la république a été insulté et chahuté par des militants indépendantistes basques et par des socialistes. Contrairement à Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar, il n’a pas tweeté à François Hollande pour lui demander des comptes…

Le hasard fait parfois bien les choses. Après leur dîner dans un restaurant huppé du 16e arrondissement, Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar, les représentants de la haute bourgeoisie altermondialiste, se sont fait insulter par une poignée de supporters du PSG qui scandaient notamment des slogans pro-Le Pen.

Depuis deux jours, ce sont des dizaines de tweets envoyés par la journaliste militante (avec un profil tweeter officiel de France Inter, radio publique !!), des milliers de réactions scandalisées, et des reprises à gogo par la globalité des médias qui ont fait de cette petite anecdote une affaire d’état.

Sans gène, tous demandaient des comptes à Marine Le pen, qui a fini par porter plainte pour diffamation.

Cet après-midi, Nicolas Sarkozy se rendait à Bayonne, où il a été violemment insulté et a reçu des jets d’objets. Parmi les agresseurs, trois au moins ont brandi le programme de François Hollande.

On se demande si France Inter va faire autant de bruit au sujet des indépendantiste et des militants socialistes de Bayonne et va demander des comptes à monsieur Hollande sur cette affaire.

Avec les moralisateurs de gauche, les belles paroles sont à sens unique…

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. puteaujm24 dit :

    Très très bon article qui change de la propagande matraquée par la presse socialo-communsite.

    Rentrons en résistance contre la gauche qui veut detruire la France

    Continuer. cela fait beaucoup de bien d’avoir votre site

  2. denis dit :

    je pense qu'il y a deux points de mesures que vous avez du mal à discerner les cocos (rassurez vous, loin de moi de vous traitez de "coco"; il s'agit juste d'un petit mot affectueux). L'agression (car il s'agit bien d'une agression, vous même l'avez reconnu) avaient pour objet des attaques verbales à caractère ouvertement raciste. "Youpin", "juden", je suis désolé mais cela rappelle des termes utilisés en France dans une époque que l'on préfèrerait ne jamais avoir connue. L'agression de Sarko, même si elle peut être condamnable, avait pour objet une orientation "politique". Des gens mécontents d'une politique qui a mené la France à un déficit publique abyssale et un chômage rarement atteint sauf sous un régime socialiste. Faudrait peut être faire la part des choses. Maintenant, je suis d'accord avec vous que Montebourg et Pulvar en font des tonnes et que ce sera forcément contre productif car cela vicitimise encore plus le FN, alors qu'il aurait mieux fallu condamner la bêtise raciste de quelques jeunes qui n'ont surement aucun lien avec le parti d'extrême droite (encore que, c'est l'enquête, si il y a enquête, qui le déterminera).

Laisser un commentaire sur puteaujm24