/>

Hollande décrypté par ses camarades de gauche

Rédigé par lesoufflet le 02 mars 2012.

Rien de tel, pour définir un homme politique, que d'employer les mots de ses camarades de partis. Au PS : les chefs adorent se tirer dans les pattes. Retour sur les phrases fracassantes des dirigeants socialistes à l'égard de François Hollande.

françois_hollandeRien de tel, pour définir un homme politique, que d’employer les mots de ses camarades de parti. Au PS, les chefs adorent se tirer dans les pattes. Retour sur les phrases fracassantes des dirigeants socialistes à l’égard de François Hollande.

 

Martine Aubry

“Arrêtez de dire qu’il travaille. François n’a jamais travaillé, il ne fout rien.” Avril 2011.

“Il n’est pas fiable.” Juin 2011.

“Il n’a aucune épine dorsale, il manque de caractère.” Juin 2011.

“Quand on veut diriger la France, il faut dire ce que l’on va faire. On ne peut pas rester dans le flou. Moi, je suis claire, j’abrogerai la loi Hadopi, tout en mettant un financement pour les droits d’auteur. François Hollande a changé trois fois d’avis en trois jours”. Octobre 2011.

“Il représente la gauche molle”. Octobre 2011.

“Le système a créé son candidat et nous a matraqués de sondages”. Octobre 2011.

 

Ségolène Royal

“Le point faible de François Hollande c’est l’inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisé en 30 ans de vie politique ?” Septembre 2011.

 

Arnaud Montebourg

“Ségolène Royal n’a qu’un seul défaut, c’est son compagnon.” Mai 2007.

“Hollande, c’est le principal défaut du Parti Socialiste.” Juin 2010.

 

Michel Rocard

“L’hypothèse de croissance sur laquelle se fonde François Hollande n’est pas plausible.” Février 2012.

 

Laurent Fabius

“Franchement vous imaginez François Hollande Président de la République ? On rêve !” Avril 2011.

“Une fraise des bois peut-elle cacher un éléphant ?” Juin 2011

 

Manuel Valls

“Quelqu’un qui me dit qu’il est normal, je commence à me méfier !” Juin 2011.

 

On comprend mieux pourquoi ni Mitterrand ni Jospin, n’ont jamais voulu lui confier le moindre poste de responsabilité. Avec l’image qu’il se traine au Parti socialiste, il est tout à fait normal que son expérience politique soit si pauvre.

Et puisque le PS compte gouverner avec ses alliés politiques traditionnels, le Front de Gauche de Mélenchon et les écologistes de l’effrayante Éva Joly, voici d’autres descriptions du “président normal” pas la gauche pluriel.

 

Mélenchon

“C’est un capitaine de pédalo pendant la tempête”. Novembre 2011.

“Il y a de la part de François Hollande, une attitude hautaine à l’égard du reste de la gauche qui commence à être assez insupportable.” Février 2012.

 

Joly

“Hollande, candidat classique de la gauche classique”. Janvier 2012.

 

Duflot

“Je ne sais pas si c’est une tradition corrézienne mais je fais partie de celles qui pensent que les promesses engagent ceux qui les passent.” Décembre 2011.

 

 

On réalise donc que l’ensemble de la gauche ne veut pas et n’a jamais voulu de François Hollande comme Président de la république. Un président qui devrait négocier avec toutes ces personnalités qui le méprisent et le détestent…
 

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. […] https://24heuresactu.com/2012/03/02/hollande-decrypte-par-ses-camarades-de-gauche/ Share this:TwitterFacebookJ'aimeJ'aime  Catégories:Actualités, France, Politique, Présidentielles 2012, Rions un peu…, Société Commentaires (0) Rétroliens (0) Laisser un commentaire Rétrolien […]

  2. […] https://24heuresactu.com/2012/03/02/hollande-decrypte-par-ses-camarades-de-gauche/ Share this:TwitterFacebookJ'aimeJ'aime  Catégories:Actualités, France, Politique, Présidentielles 2012, Rions un peu…, Société Commentaires (0) Rétroliens (0) Laisser un commentaire Rétrolien […]

Laisser un commentaire