/>

La dicature féministe d’Éva Joly (vidéo)

Rédigé par lesoufflet le 02 mars 2012.

Dans un entretien vidéo accordé au magazine féminin, Elle, la candidate Éva Joly est revenue sur un certains nombre de ses propositions en matière de "Droits de la femme". Tolérance zéro sur la parité, suppression de la clause de conscience des médecins, sa vision totalitaire fait froid dans le dos.

eva_joly_dictatureDans un entretien vidéo accordé au magazine féminin, Elle, la candidate Éva Joly est revenue sur un certains nombre de ses propositions en matière de “Droits de la femme”. Tolérance zéro sur la parité, suppression de la clause de conscience des médecins, sa vision totalitaire fait froid dans le dos.

“Passer à la vitesse supérieur”, voilà la promesse de dictature faite par Éva Joly au sujet des Droits de la femme.

Mise à part la création grotesque d’un Ministère des droits des femmes au niveau politique, la Joly dame est claire et  nette : il faut imposer une parité totale sans indulgence ni pragmatisme. Une liste qui ne contiendrait pas autant d’hommes que de femmes devrait, selon elle, tout simplement ne pas être validée. Les partis politiques seraient donc strictement obligés de présenter autant de candidats des deux sexes. Les compétences et l’expérience, on s’en fout quand on est une idéologue rigide.

En progressiste totalitaire, Éva Joly est également très fan de l’avortement. L’IVG, quelle belle évolution sociétale qu a fait tant de bien à la condition des femmes ! C’est beau une IVG bien pratiquée… Voilà ce que semble penser la candidate d’Europe Écologie les Verts quand elle propose, avec des étoiles dans le regard, d’ouvrir toujours plus de centres d’IVG. Mais ce n’est pas assez pour cette inconditionnelle du broyage de fétus : Éva Joly veut contraindre tous les docteurs à pratiquer l’IVG. La nordique veut donc supprimer la clause de conscience des médecins.

Les vilains dissidents qui ne pensent pas, suivant la pensée unique, que l’avortement est quelque chose de formidable, et qui refusent, ayant prêté le serment d’Hippocrate, de détruire la vie, seront purement rayés de l’ordre des médecins. Un peu comme les nazis qui refusaient de massacrer les Juifs ?

Enfin, celle qui veut gérer la vie privée des Français à leur place (définition d’une dictature…) estime que les hommes devront prendre en charge au moins un tiers du congé maternité. En gros, si des familles décident de privilégier la carrière de l’un des membres pendant que l’autre gère les enfants, cela sera interdit. Ce n’est pas aux couples, aux familles, aux humains de décider ce qui est bon pour eux, mais bien à l’État. Bienvenus dans le monde totalitaire d’Éva Joly.

Un monde d’autant plus inquiétant qu’il pourrait être réellement mis en place dans le cadre de l’union de la gauche promise au second tour. Entre Jean-Luc Mélenchon et Éva Joly, les ministres de François Hollande ne fleureront pas bon la tolérance et l’amour de la liberté !

 

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. azerty57930 dit :

    qu'elle se taise donc cette vieille peau au physique de chimpanzé femelle

  2. Finton dit :

    OH! LA VIEILLE CHIPIE! Qu'elle aille se faire voir ailleurs!

  3. Estebannn dit :

    Si je déplore la course à l'armement démagogique que vous évoquez, je n'en déplore pas moins le ton subjectif de votre article (notament sur l'ivg). Mais peut-être n'êtes-vous pas journaliste, à en croire la grossière faute dans l'expression "Passer à la vitesse supérieurE".

Laisser un commentaire