/>

Gaz de schiste : vers un nouvel obscurantisme écolo ?

Rédigé par lateigne (24actu) le 05 mars 2012.

Après les OGM. Après le nucléaire. Les écologistes ont ressorti ces derniers temps la machine à faire peur avec le gaz de schiste. Ou comment une poignée d’obscurantistes imposent à la France ses orientations stratégiques en matière énergétique.

Les méthodes actuelles d’extraction du gaz de schiste sont très polluantes. C’est incontestable. Faut-il pour autant décréter par idéologie l’interdiction de cet hydrocarbure qui doit permettre dans les décennies à venir de limiter l’impact économique de la raréfaction du pétrole et de développer une filière industrielle en France ? C’est ce que les extrémistes verts ont pourtant réussi à faire.

Que le prochain président soit de gauche ou de droite, il y a fort à parier que sa politique énergétique en matière de gaz de schiste se conformera à celle actuellement suivie : l’abandon de l’une des filières les plus prometteuses afin d’obéir aux diktats des associations écologistes, Greenpeace en tête, dont on sait qu’elles sont bien souvent financées par des intérêts anglo-saxons.

Car si la France n’a pas de pétrole, elle pourrait bien avoir du gaz de schiste… beaucoup de gaz de schiste ! De quoi améliorer notre compétitivité déclinante et nous permettre de sortir de notre dépendance aux hydrocarbures étrangers ? Pas pour les écologistes, qui ont fait un cassus belli dogmatique de la problématique technique de l’extraction du gaz de schiste.

En clair, et compte tenu des éléments évoqués plus haut, ne serait-il pas sage de ne pas tourner le dos a priori au gaz de schiste et de tenter de développer des méthodes d’extraction moins polluantes ? Pas vraiment pour les écologistes qui souhaitent, comme souvent, faire émerger leur idéologie derrière des questionnements environnementaux pertinents. Pour eux, c’est le développement et l’utilisation de l’énergie par l’homme qui pose problème…

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. fmusso dit :

    Hé, c'est casus belli qu'il faut dire et non cassus belli!

  2. denis dit :

    ah tiens, un article sur les gaz de schiste… ça faisait longtemps. Ca permet aussi (et surtout) de ressortir du dico des synonymes les termes "obscurantistes", "extrémistes verts", ect…

    Enfin, je remarque une chose quand même par rapport à vos derniers articles sur le même thème: vous découvrez enfin que les méthodes d'extraction des gaz et huiles de schistes sont "très polluantes". Bravo. Encore un effort et bientôt vous écrirez que le nucléaire est bigrement dangereux…

  3. Gilook dit :

    A qui profite cette interdiction d'exploiter les gaz de schiste en France ?

  4. lilidubassin dit :

    De toutes façons les réserves de gaz de schiste restent intactes, on en reparlera lorsque l'essence sera à 10 euros le litre, le bénéfice n'en sera que plus grand.

  5. denis dit :

    premièrement, chère lili, vous mélangez gaz de schiste et essence. Bravo, c'est magnifique.
    Deuxièmement, vous pensez sincèrement que lorsque l'essence sera à "10 euros le litre" (comme vous dites), le fait d'extraire de l'huile de schiste fera baisser le prix à la pompe? Pensez vous que Total boufferait la poule aux oeufs d'or? Vous semblez bien naïve.

  6. fred dit :

    n'importe quoi ! C'est le bon sens qui veut se passer du gaz de schiste et non la vision courte, économique de ceux qui prônent le pillage des ressources fossiles jusqu'à leur disparition complète !
    Je ne suis pas écolo, je suis mère et quand on se penche deux secondes sur la question de cette exploitation qui nécessite des m3 d'eau douce qui en ressortent nocives pour la santé, le bon sens et seulement le bon sens fait dire "non merci !".
    Pensez aux générations futures et à la terre que vous leur laissez. Cela signifie se départir des mensonges véhiculés par les médias et un système économique qui se nourrit de lui même. Pourtant à la base de tout : l'eau, c'est la vie. Ne la polluons pas.

  7. Patrice dit :

    non se n'est pas par idéologie que je suis contre les gaz de schiste. Il suffit de s'informer et de voir leur impact comme aux USA ou ils sont exploités depuis quelques années. Green peace défend bien les interets anglo saxon, nous sommes d’accord, mais ils ont raison sur ce point … et tort sur le rechaufement climatique lié au CO2.

  8. daniel dit :

    monsieur lateigne, (si c'est votre nom…) je suis contre l'exploitation des gaz et huiles de schiste.
    je pense qu'avant d’écrire et publier un tel article il serait sage et raisonnable de vous informer, les militants anti gaz de schiste ne sont a la solde de personnes , la plus part , sont apolitique et finance leurs actions de leurs propre deniers. le groupe greenpeace que vous nommez , n'intervient quasiment jamais , en tout cas pas a Cahors (si vous savez ou cela se trouve ?) .
    il serait aussi souhaitable de vous informer sur les énergies renouvelables , je vous conseille la lecture du "scenario negawatt" très intéressant sur le sujet , je ne dit pas que tout est parfait , mais il y a beaucoup d'idées très intéressantes pour se passer sans problèmes du nucléaire et des énergies fossile.
    voila , je suis juste un militant peut être juste un peu plus informé que vous …

  9. popo dit :

    L'écologie c'est de la merde athée!

  10. SEBBAH dit :

    Les chercheurs israëliens ont trouvé une nouvelle méthode "écologiste" d'exploitation du gaz de schiste.
    Ce qui va rendre Israël indépendant du pétrole arabe…
    Pourquoi personne ne parle de cette nouvelle méthode ?
    Pour faire plaisir aux écolos …et parce que c'est une invention israëlienne ?
    En tous les cas, le Canada s'y intéresse lui…

  11. moi dit :

    bravo quelqu’un qui semble un peu mieux informe et un peu plus realiste oui c’est de notoriete greenpeace a la solde des anglosaxons et soyons un tant soit peu courageux et admettre renoncer a la fee electricite je vous defie de revenir a la bougie et charbon extrement pollueur alors oui a l’extration des gaz et
    petrole de shiste que ce soit la nouvelle technique Israelinne la moins couteuse et pas polluante ou la methode utilisee par la chine par la fraturation des roches par l’helium non polluant mais un peu couteux

Laisser un commentaire