Sondages : Nicolas Sarkozy prend la tête, Hollande chute !

Et si l’élection, que les médias assurent jouée depuis des semaines, allait basculer en faveur de Nicolas Sarkozy ? Le président de la République vient de dépasser pour la première fois dans les sondages son rival socialiste au premier tour. Une remontée qui laisse Nicolas Sarkozy encore loin au second tour, mais qui sanctionne un bon début de campagne.

En dépassant pour la première fois François Hollande en intentions de vote au premier tour de la présidentielle (28,5% contre 27%), Nicolas Sarkozy reprend la main. Une poussée dans les sondages également perceptible au second tour où l’écart se réduit (54,5% contre 45,5%).

Les Français n’ont peut-être pas aussi envie que les journalistes de voir François Hollande devenir leur prochain président. Les électeurs réalisent peut-être au fil de la campagne que Nicolas Sarkozy a plutôt été un bon capitaine dans la tempête économique sue nous venons de traverser et qu’il conserve surtout une force de proposition que n’aura jamais le candidat socialiste.

Face à la “girouette Mollande”, l’un des sobriquets affectueux dont l’ont affublé ses camarades socialistes, Nicolas Sarkozy n’est plus aujourd’hui jugé sur son style et les excès de ses premiers mois bling-bling, mais sur ses propositions… On est passé d’un jugement en valeur absolue défavorable à un jugement en valeur relative dont le président sortant sort largement vainqueur.

Si François Hollande reste évidemment et largement favori pour le scrutin d’avril-mai, la bonne campagne de Nicolas Sarkozy et la très mauvaise de François Hollande laissent espérer un sérieux retournement de tendances. Et ce ne sont pas les dernières propositions du président (sortie de Schengen, lutte contre l’évasion fiscale, fin des parrainages de maires,…) qui risquent de changer la donne.

On vous recommande

A propos de l'auteur didoulefou (24actu)

16 réactions à “Sondages : Nicolas Sarkozy prend la tête, Hollande chute !”

  1. Cela devait bien arriver, les Français ne sont pas si bêtes. Il était temps que le fantoche Hollande redescende à sa juste place. Ils savent bien au fond que Hollande n’est qu’un ballon boursouflé plein de vide, sans carure, sans expérience, qui n’a “rien réalisé en 30 ans de vie politique” (dixit Ségolène) ou qui “n’a jamais travaillé, il ne fout rien” (dixit Martine Aubry).
    On peut trouver des défauts à Sarkosy, mais on ne pourra lui reprocher de manquer de personnalité ou de ténacité, de manquer d’expérience (au niveau international notamment, talon d’Achile de la baudruche Hollande) ni d’énergie et de volonté.
    Alors j’espère que les Français vont enfin se réveiller et voir où est leur intérêt et, comme les Suisses, avoir le courage de dire non à la fainéantise et l’assistanat, non à l’afflux massif d’immigrés vivants au crochets de notre système social, non aux promesses démagogiques du “travailler moins pour être dans la dêche” (merci Martine Aubry et ses 35 heures).

    Cette inversion des courbes est le signal : Français, réveillez-vous et arrêtez d’écouter les fables et les berçeuses du doucereux “normal” candidat Hollande. En ces temps de crise, ce n’est pas d’un candidat “normal” et d’un pantin sans avis ni personnalité dont on a besoin mais d’un candidat énergique qui saura prendre les rênes du pays. Allez Nicolas, la France réelle, celle qui travaille et se lève tôt le matin est derrière toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.