/>

Trisomie : résistance en images face à l’épuration en douceur

Rédigé par lesoufflet le 21 mars 2012.

Alors que 95% des trisomiques détectés pendant la grossesse sont exterminés par l'IVG et que notre progressisme égoïste et consumériste est en train d'éradiquer ces humains différents, une association de parents d'enfants trisomiques lance une campagne de sensibilisation (Trisomique... et alors ?) contre la mise à mort des bébés trisomiques.

trisomie-1_diaporama_mainAlors que 95% des trisomiques détectés pendant la grossesse sont exterminés par l’IVG et que notre progressisme égoïste et consumériste est en train d’éradiquer ces humains différents, une association de parents d’enfants trisomiques lance une campagne de sensibilisation (Trisomique… et alors ?) contre la mise à mort des bébés trisomiques.

Très belle et courageuse initiative : la campagne “Trisomique… et alors ?”, propose de montrer ceux que l’on voudrait cacher (ou épurer). Le principe est de dénoncer la pratique quasi systématique de l’IVG pour éliminer les futurs trisomiques.

Pour cette campagne, des parents d’enfants trisomiques témoignent. Certains avouent que s’ils avaient eu le choix, au moment de la naissance de leur enfant, ils auraient certainement choisi l’avortement, par lâcheté, mais surtout par ignorance.

Depuis, comme pour tous les parents du monde, leurs enfants font leur bonheur et les comblent d’amour, malgré leur différence. C’est ce qui leur fait réaliser l’horreur de la situation d’une société qui élimine sans en parler une frange de sa population, parce qu’elle ne correspond pas aux critères de la “normalité”.

Avec la légalisation, puis la banalisation (dans des proportions hallucinantes) de l’avortement, combinées aux évolutions scientifiques, qui permettent désormais de savoir très tôt si l’enfant sera trisomique, notre société dite civilisée, extermine purement et simplement une catégorie de l’humanité à cause de sa différence. De moins en moins de trisomiques (en France, 95% d’IVG) pour un monde aseptisé digne des pires romans de science fiction.

Alors, bien sûr, le choix n’est pas facile. Personne n’imagine, quand il décide de faire des enfants, qu’il élèvera des petits trisomiques et les futurs parents se sentent souvent désemparés, ne pensent pas qu’ils seront à la hauteur pour affronter cette épreuve.

Et comme pour les jeunes filles enceintes, l’État ne propose pas d’aide ni de soutien, mais une petite IVG, bien moins couteuse, qui règle le problème d’un claquement de doigt.

Soutenons tous et diffusons massivement ces visuels et cette très belle campagne de communication, pour que notre société ne devienne pas un monde parfait, pour que la différence y ait toujours sa place, pour que les trisomiques soient attendus et accueillis comme n’importe quels enfants.

Plus d’information sur le site de l’opération, ici.

Ou sur son compte Facebook, ici.

trisomique-et-alors-2012-3

 

 

Trisomique-et-alors_visuel

 

 

trisomique

trisomique_et_alors.j_1

trisomique_et_alors_4

 

 

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. Gisèle Miette dit :

    Bonsoir .
    Des bébés d’amour comme les autres .
    Un coeur gros comme ça !
    De la tendresse en surplus !
    De la gentillesse à revendre !
    Une soif de vivre et d’être aimés !
    Et pourtant …ceux qui savent et qui decident disent :
    attention !
    dérangeants …
    problèmes …
    encombrants ….
    Avortez vous …. c’est la “” seule “” solution …
    Et on nous dit civilisés ….. et on nous matraque avec les mots “” tolérance “” “” diversité “” …

  2. Finton dit :

    Dérangeants- fait peur? Problèmes-le refus de les aimer? Encombrants- On préfère les tuer même après la naissance?

  3. Gwenaëlle dit :

    Bonjour,

    Je ne cautionne absolument pas cette "campagne publicitaire" que je trouve mal-venue et très choquante pour les 95% de parents qui ont décidé de recourir à une Interruption Médicale de Grossesse (IMG et non pas un avortement, merci de ne pas faire d'amalgame…). Votre article se permet de juger des parents dans la souffrance, des parents qui font le choix de ne pas laisser leur enfant avoir une vie de souffrances. La trisomie est comme la roulette russe… Vous occultez délibérément les nombreux enfants trisomiques et lourdement handicapés par cette grave anomalie chromosomique. Les progrès de la médecine ont permis aux parents de faire le choix, un choix que vous vous permettez de juger, quel manque de respect venant de personnes qui justement le prônent dans leur campagne "pro trisomie". Je trouve ça bien triste et très choquant. Et la question que je me pose : oserez-vous laisser mon commentaire ? Ne pas le laisser en libre accès démontrerait bien votre incapacité à respecter tous les points de vue et votre intolérance face à une société qui a accepté depuis 1975 le droit d'arrêter la vie d'un enfant lorsqu'il est atteint d'une maladie grave et reconnue comme incurable.
    Gwenaëlle, maman d'une petite puce née sans vie suite à une IMG à 27 SA, atteinte d'une tétrasomie 12p.

  4. Jade dit :

    Je pense que certains parents préfère que leur enfant ne naisse pas handicapé, pour eux certes, mais aussi pour leur enfant. Toute sa vie il sera handicapé et n'aura donc pas une vie "normale". Qui voudrait ça de son plein grès? sincèrement? On ne peut pas reprocher à des gens de ne pas vouloir que leur enfant soit malade, handicapé à vie, autant physiquement que mentalement.

  5. anti-coco dit :

    Complot communiste que cette mascarade!

  6. Dame tenebra dit :

    Hallucinant, totalement irresponsable! Cela peut sembler paradoxal mais c’est aussi le reflet de cette société où des parents sont prêts à sacrifier le bien être de leur enfant pour obtenir un être qui leur convient. Car honnêtement qu’est-ce qu’un enfant trisomique pour eux? Un petit jouet, une manière de jouer à la poupée, d’avoir un enfant dépendant bien plus longtemps? Il n’y a pas d’enfant normal. Par contre avoir un enfant en bonne santé devrait être une priorité et ce n’est visiblement pas le cas de ces parents!

  7. MAMAN Maud dit :

    Ma fille,
    tu es porteuse de trisomie 21,
    tu es mon enfant,
    une surprise,
    dérourante,
    mais tu es,
    tout simplement,
    et je t’aime,
    n’en déplaise aux autres.

  8. aubert dit :

    Moi qui est une maman d une petit fille trisomie 21 et qui n a pas eu le choix que de la garder ,j aurai eu la chance de le savoir pendant ma grossesse j aurai pu choisir ce que j aurai fait et le choix aurai été d interrompe ,même maintenant 6ans bientôt je le pense et le penserai encore ,on a pas eu le choix mais dire que ces du bonheur ces pas vrai et elle fait parti des enfants moins atteindre que d autre .Tous les parents qui on eu le choix on eu de la chance ,désoler si sa choque mes ces comme sa rien ne me fera changer d avis .Merci

Laisser un commentaire