/>

Après Urvoas, un autre socialiste insulte l’opération du RAID

Rédigé par lateigne (24actu) le 22 mars 2012.

Les troupes de François Hollande n’auront pas attendu longtemps pour rompre l’union nationale qui prévalait depuis le massacre de l’école juive de Toulouse. Après Jean-Jacques Urvoas (conseiller sécurité du PS) qui avait ridiculisé sur Twitter l’opération du RAID, Jérôme Guedj assure que les troupes d’élite de la police nationale ont “triplement échoué”.

L’équipe de campagne du candidat socialiste n’a aucun problème à insulter l’opération du RAID contre le terroriste Mohamed Mehra si cela permet à leur champion de grapiller quelques points dans les sondages… Quand la récupération politique d’un drame national démontre le manque de carrure présidentielle de François Hollande.

Pour rappel, les hommes du RAID, au terme de 30 heures de négociations (ce qui prouve si besoin leur volonté de ne pas utiliser la force) sont parvenus à abattre l’homme le plus recherché de France au cours d’une opération d’une violence inouïe. Deux policiers ont d’ailleurs été blessés au cours de cet assaut.

Pas de quoi faire arrêter le torrent de démagogie socialiste. Après Jean-Jacques Urvoas( celui qui se voit déjà comme ministre de l’Intérieur en mai), qui se moquait des hommes du RAID alors que ces derniers risquaient au même moment leur vie en pleine opération, le président socialiste du conseil général de l’Essonne Jérôme Guedj en remet une couche.

Jérôme Guedj, membre de l’équipe de campagne de François Hollande, a réclamé la démission de Claude Guéant (dont la quasi-totalité des observateurs saluent pourtant le sang-froid et la gestion de l’affaire) en dénonçant le “triple échec” de l’opération du RAID. Un manque de dignité absolument scandaleux alors que deux membres de l’équipe d’assaut se trouvent actuellement à l’hôpital.

Il semblerait qu’après 48 heures de discrétion, l’équipe de campagne de François Hollande ait décidé de reprendre la campagne de la plus laide des façons : en décrédibilisant l’action de la police dans le règlement de ce drame qui devrait pourtant permettre un consensus national.

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. MALLET dit :

    Pourtant chez eux, les socialistes aiment les méthodes expéditives.

    Au Département du Nord, ils ont réduit à la misère sociale un agent pour une vague histoire farfelue de tracts satiriques.

    Sans preuves matérielles, ils ont accusé l'agent et l'ont fait révoquer avec l'accord d'un juge administratif présidant le conseil de discipline.

    Pourtant, le juge administratif a notamment annulé la révocation d'agents ayant participé à des trafics de stupéfiants mais celui de Lille rejette automatiquement les requêtes de l'agent.

    De quoi rendre véridique les dires de Monsieur Dalongeville dans son ouvrage "Rose Mafia".

  2. lilidubassin dit :

    Beurk j'ai envie de gerber sur Jean-Jacques Urvoas et Jérôme Guedj. Comme sur la représentante du syndicat de la magistrature (de gauche) avec sa voix de crécelle (on aurai crut que c'était Cécile Duflot) qui critiquait les nouvelles mesures anti-terroristes proposés par Sarkozy.

  3. XXX dit :

    C'est probablement parce que vous ne comprenez pas l'enjeu de telles mesures. Le jour où vous vous retrouverez menottée parce qu'on vous reprochera de n'avoir eu ne serait-ce que l'intention de commettre une infraction, vous comprendrez peut-être que ces mesures constituent une dérive… Retirez l'élément matériel d'une infraction et vous nous projetez dans le fascisme.

    Il est trop facile de refaire les événements a posteriori. "On savait qu'il était très méchant, il aurait dû être arrêté, il faut plus de mesures de surveillance pour éviter des choses comme ça". Mon c**. Le risque zéro ça n'existe pas. Vous pouvez adopter toutes les mesures que vous voulez il y aura malheureusement toujours des terroristes. Et nous aurons en revanche beaucoup moins de libertés.

  4. XXX dit :

    En plus vous omettez de dire que le secrétaire national de l'Union syndicale des magistrats (DE DROITE) a aussi critiqué cette annonce.

  5. jerome dit :

    la France ne se portera mieux que si l'on dissous tous les partis de gauche ennemis jurés de la republique
    ils redoutent des retombées positives sur l'action de N.S et de son gouvernement.
    ils etaient deçus que l'auteur des massacre soit maitrisé si vite et qu'il ne soit pas d'extreme droite;
    on a vu itele et les autres diffuser des reportages decrivant l'assassin comme un jeune courtois et poli.en fait il appartient a la communauté de leurs electeurs
    pauvre gauche pauvre PS pauvre Mollande

  6. denis-le-rouge dit :

    Le patron du GIGN (un autre dangereux gauchiste) critique l'assaut du RAID. Vite un article!!!

  7. SOUFFLET dit :

    et maintenant le corps à la mer comme Ben Laden..
    la prochaine fois qu on se serve de Jean-Jacques Urvoas et Jérôme Gued comme sacs de sable pour la prochaine opération…

  8. brisbane dit :

    le raid a merdé le raid a merdé que voulez vous !!!
    le fondateur du gign le dit et le dit bien dailleur , envoyé du lacrymo en bonne dose l'aurai étouffé et affaibli, puis excusé moi un seul homme dans 40m carré c'est la honte des police d'intervention mondiale!
    alors avant de faire les malin en passant comme des "sur-homme" devant les cameras cagoulés et en équipe il faudrait agir et évité de se faire avoir aussi naïvement!!!
    a la prochaine envoyons le gign !!!!

  9. lilidubassin dit :

    Vous voulez parler de Christian Prouteau le policier personnel de F. Mitterrand, gardien de Mazarine, l'homme condamn�� en justice pour l'affaire ��coutes de l�����lys��e?
    Lorsque Christian Prouteau parle c'est le PS qui s'exprime.

  10. yves dit :

    Si trente hommes équipés de toutes sortes de flingues, pistolets, sniper, grenades en tous genres, laser, caméra etc. ne sont pas capables d'appréhender vivant un gosse équipé de deux flingues … On a du soucis à se faire pour l'avenir. Quant aux déclarations entendues peut-être qu'il serait bon que ces gens fassent un séjour en Afghanistan ou en Syrie.

Laisser un commentaire