/>

Drame de Toulouse : Jean-Jacques Urvoas (PS) insulte le RAID

Rédigé par lesoufflet le 22 mars 2012.

Le Parti socialiste est bien décidé à instrumentaliser le drame de Toulouse. Aujourd'hui, Jean-Jacques Urvoas, le monsieur sécurité de François Hollande, s'est permis d'insulter, via Twitter, les forces du RAID, après la mort de Mohamed Merah.

francois-hollande-c-avec-kader-arif-g-et-jean-jacques-urvoas-le-24-novembre-2007-a-avignonLe Parti socialiste est bien décidé à instrumentaliser le drame de Toulouse. Aujourd’hui, Jean-Jacques Urvoas, le monsieur sécurité de François Hollande, s’est permis d’insulter, via Twitter, les forces du RAID, après la mort de Mohamed Merah.

Jean-Jacques Urvoas, membre de l’équipe de campagne de François Hollande, spécialisé dans les questions de sécurité, a posté un tweet révoltant, à la suite du siège de l’appartement de Mohamed Merah.

Après avoir largement exploité les terribles évènements de Toulouse et de Montauban à des fins électoralistes (présence inconvenante de Valérie Trierweiler aux cérémonies officielles, tweet de Valls pendant une célébration juive…), le PS a décidé de maintenir sa politique de caniveau.

Bien planqué derrière son ordinateur, le député socialiste Jean-Jacques Urvoas, s’est donc permis de critiquer le travail des hommes qui venaient de risquer leurs vies pour notre pays. “Si je comprends bien, le Raid n’est donc pas capable en 30 h d’aller chercher un individu seul dans un appartement?”, a twitté l’élu indigne.

Réalisant peut-être l’abomination de ses propos, dans ce contexte, a fortiori pour de simples motifs politiciens, l’homme a fini par avouer sa bêtise et l’aspect méprisable de ses propos. “Mon tweet précédent était malvenu et inadapté au contexte. Force est restée à la loi. Hommage au courage des hommes du RAID”, s’est-il excusé un peu trop tard. Dire une chose puis l’exact contraire en quelques heures, Urvoas est bien le disciple de Hollande…

Rappelons seulement au monsieur sécurité de François Hollande que plusieurs membres du RAID ont été blessés dans cette affaire. Des hommes qui sont allé affronter un fanatique armé jusqu’aux dents, risquant leurs peaux pour défendre la liberté des Français, messieurs Hollande et Urvoas compris.

Des forces de polices qui ont neutralisé le coupable en moins de deux jours, avant que celui-ci ne commette d’autres crimes, comme il l’avait prévu. Aujourd’hui, quiconque ne souligne pas le courage et la compétence de ces hommes, est indigne de sa nationalité française. On sait bien que la gauche française n’aime pas trop la police. Pour une fois, qu’elle contienne sa haine et affiche sa reconnaissance envers ceux qui garantissent notre sécurité.

Comment un élu de la République peut-il tenir de tels propos ? Pourquoi Hollande ne l’a t-il pas exclu de son équipe ?

Avec leur force et leur charisme, pourquoi Urvoas et Hollande ne sont-ils pas allé chercher eux-mêmes Merah ?

La volonté de gagner une élection présidentielle a ses limites !

Déjà 13 remarques sur cet article

  1. denis-le-rouge dit :

    alors, si on va par là, Marine Le Pen s'est elle aussi, pour des raisons bassement électoraliste, demandée pourquoi Merah n'a pas été mieux surveillé par les services de sécurités français. Autrement dit, pourquoi la DCRI de Sarko n'a pas fait son job?

    Et que dire de cet ancien du RAID qui "insulte" ses collègues en affirmant droit dans ses rangers: que le RAID a "merdé": «Ce qui est déjà certain, c'est que les policiers n'ont pas atteint leur objectif de départ: une intervention éclair. Manifestement, ils ne sont pas parvenus à prendre par surprise Mohammed Merah». Mais c'est vrai que lui n'est pas en lice pour la présidentielle…

  2. MALLET dit :

    Pourtant chez eux, les socialistes aiment les méthodes expéditives.

    Au Département du Nord, ils ont réduit à la misère sociale un agent pour une vague histoire farfelue de tracts satiriques.

    Sans preuves matérielles, ils ont accusé l'agent et l'ont fait révoquer avec l'accord d'un juge administratif présidant le conseil de discipline.

    Pourtant, le juge administratif a notamment annulé la révocation d'agents ayant participé à des trafics de stupéfiants mais celui de Lille rejette automatiquement les requêtes de l'agent.

    De quoi rendre véridique les dires de Monsieur Dalongeville dans son ouvrage "Rose Mafia".

  3. cesra 13 dit :

    Comme d habitude après ce genre d affaire , on entend les "assis" , le cul dans le fauteuil
    yzonka
    yzauraient du
    yaka
    yzaveka
    yfokon
    et pourkoi ki zon pas ….

  4. […] Urvoas attaque le Raid puis fait marche arrièreOuest-FranceEurope1 -Atlantico.fr -24heuresactu.com22 autres […]

  5. lilidubassin dit :

    Beurk a gerber Urvoas

  6. jerome dit :

    tous ceux que tu as cité sont des gauchos y compris marine;on l'adit d'extreme droite en fait c'est la soeur jumelle de melanchon quand a toi pov'con tu ferai mieux de te faire tout petit; casse toi !!!!!! antisarkosisteprimaire

  7. Robillard dit :

    C'est honteux pour un socialo de critiquer de la sorte? Si ce n'est pas pour des fins politiques!!!, je pense tout simplement qu'il s'est foutu de la gueule de l'ensemble des communautés qu'il essaye de représenter. Honte à toi urvoas. Pour clôturer cette campagne de merde, le porte parole de hollande nous raconte que c'est un tire isolé!! Pauvre urvoas, tu ne seras jamais ministe, mais avant tout, tu as peut être mis en périple l'élection de ton mentor.

  8. […] je laisserai mes conseillers en sécurité confortablement installés dans leur gros fauteuil, critiquer les policiers du RAID qui risquent leur vie sur le […]

  9. […] je laisserai mes conseillers en sécurité confortablement installés dans leur gros fauteuil, critiquer les policiers du RAID qui risquent leur vie sur le […]

  10. […] je laisserai mes conseillers en sécurité confortablement installés dans leur gros fauteuil, critiquer les policiers du RAID qui risquent leur vie sur le […]

  11. pat61 dit :

    Quelle honte de voir des socialos critiquer les hommes du RAID, et ça, ça voudrait gérer notre pays…

  12. bam2a dit :

    Il n’y a rien de pire que ceux qui crachent dans la soupe, qui disent “faites ce que je dis, pas ce que je fais”, qui critiquent et en font autant voire pire, et qui n’assument pas.
    Pauvre France, bien mal partie !

Laisser un commentaire