/>

Sécurité : l’indécrottable angélisme du PS et de Hollande

Rédigé par maximus (24actu) le 28 mars 2012.

Pas plus la hausse de la délinquance que la barbarie terroriste ne seront parvenues à venir à bout de l’angélisme du parti socialiste en matière de sécurité. Incapable de dépasser le paradigme post soixante-huitard de victimisation des voyous, François Hollande récite sans même y croire la litanie laxiste du parti socialiste.

L’UMP et Nicolas Sarkozy ne peuvent pas parader autant qu’ils le voudraient sur la thématique de l’insécurité. La faute à des résultats largement insuffisants et à une délinquance qui baisse selon l’Insee mais pas dans le ressenti de la population. Toujours est-il que le président de la République a fait tomber un certain nombre de tabous et de clichés : son diagnostic, au moins, est-il le bon !

Mais la fin de l’autisme sécuritaire entamée par Nicolas Sarkozy a eu tôt fait d’être considérée, par la gauche en général et le parti socialiste en particulier, comme un exercice de “stigmatisation” (anathème absolu chez une gauche qui préfère désormais mobiliser sur ce terme que sur ceux de “peuple”ou “d’ouvriers”). Stigmatisation, démagogie, populisme… que n’a-t-on pas entendu au cours des cinq ans passées pour dénoncer les efforts (insuffisants) de la majorité en matière de lutte contre la délinquance.

Et quelle est la réponse de François Hollande face à ce problème crucial ? Celle de l’autruche tout d’abord, comme Lionel Jospin en son temps, qui consiste à nier l’importance de ce phénomène qui transforme des millions de quotidiens en enfer (et pas ceux des “super-riches” honnis par la gauche). Non des quartiers entiers ne sont pas devenus des zones de non-droit. Non les voyous ne sont pas de plus en plus jeunes ; de plus en plus violents.

Après le temps de la négation, vient toutefois celui de la recherche de solutions. Et ces solutions sont immanquablement sociales du côté du PS. Un lien entre délinquance et immigration ? Cachez moi cet immigré que je ne saurais voir ! Non, la cause de tous nos maux se trouvant dans les racines d’une société prédatrice qui ne laisse pas sa chance aux “jeunes des quartiers”, il suffit de repeindre les tours HLM, de construire des salles de sport et d’ouvrir le sacro-saint “dialogue” avec les racailles pour que tout le monde soit content.

N’attendez pas de François Hollande une réflexion globale sur le trafic de drogue, les agressions aux personnes ou la montée du terrorisme dans les banlieues françaises. Le candidat socialiste ne modifiera en rien sa ligne politique Bisounours face à la délinquance.

Puisque on vous dit que c’est la société qui est méchante et que ces pauvres “jeunes” qui se sont mis à quatre pour tabasser un enfant juif à Paris ne sont que des victimes !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. cesra 13 dit :

    Le PS cherche a fideliser l electorat musulman , c est tout !
    Evidement , il y a qques contradictions , par exemple
    le mariage homo – pas tres islamique
    les "facilités" a la construction de mosquées – pas tres laique pour un parti de laicards

    Et quand des islamistes affichés remporteront des elections municipales ( ce qui est possible dans des communes de banlieue ) , les socialistes diront :
    ou est le probleme ?

    s

  2. indica dit :

    ou est l'insecurité en france a par dans les medias !! si tu te fait chopé par 3 mec qui veulent ton telephone et que tu te defend ,CA c'est l'apprentissage de la vie comme quand tu te gamèle en courant quand t petit quoi!!
    jamais de problème j'habite en banlieue proche de paris (et c'est pas neuilly ni boulogne billancourt )
    il y'a pas de probleme !!! y'a que ce qui on peur qui auront des problèmes

Laisser un commentaire