/>

CFDT : Sarkozy en remet une couche sur la trahison syndicale

Rédigé par lateigne (24actu) le 02 avril 2012.

Nicolas Sarkozy n’a manifestement pas digéré les attaques partisanes des syndicalistes de la CGT et de la CFDT, manipulés en sous-main par le parti socialiste. En visite en Lorraine, le président de la République a dénoncé la “trahison” des syndicats dans le dossier Florange et le mélange des genres malsains entre syndicalisme et politique politicienne.

Les permanents de la CFDT “trahissent la confiance des salariés. Ils sont venus m’insulter et essayer de casser mon siège de campagne. Ne confondons donc pas les salariés d’Arcelor-Mittal, que je ne laisserai pas tomber, et des syndicalistes qui trompent leurs adhérents en faisant de la politique au lieu de défendre l’intérêt des salariés”, a expliqué Nicolas Sarkozy dans une interview à L’Est Républicain.

Le chef de l’Etat a ensuite précisé sa pensée en demandant de ne pas mélanger “les ouvriers, inquiets et pour qui j’ai obtenu 17 millions d’euros d’investissement et les permanents de la CGT ou de la CFDT”, qui ont officiellement pris partie pour François Hollande, utilisent depuis des mois leur pouvoir syndical pour battre discrètement campagne pour le PS et déstabiliser le gouvernement.

Face à cette “trahison syndicale”, parfaitement résumée depuis le début de la campagne présidentielle, il ne faut pas s’étonner que la France soit l’un des pays occidentaux les moins bien représentés en matière syndicale.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. quinquaix dit :

    Malheureusement nous avons les syndicats les plus bidons d'Europe!…l'héritage d'une CGT qui était la courroie de transmission du PC, une CFDT gauchiste par moment et inféodée au PS et un FO axé que sur les fonctionnaires, bref des syndicats politisés, incapables de se renouveler, empêtrés dans des luttes de classes d'un autre age…
    Face à un syndicalisme européen en pleine santé, fier du nombre de ses adhérents, sans complexe devant le patronat, capable de signer des accords de modération de salaire contre du plein emploi, bref complétement immergé dans la société et surtout indépendant des forces politiques…
    Les nôtres n'ont rien compris au film des vingt dernières années, arcboutés sur leur conviction des années 60, ils ont laissé passer le modernisme et accentuer la méfiance des salariés… et ce ne sont pas les dernières affaires de CE pourris où la CGT, la CFDT, FO ont vu leurs membres trempés dans des affaires de corruption et d'associations de malfaiteurs qui vont redonner envie aux salariés de leur faire confiance.
    Ce qui est remarquable c'est qu'ils sont incapables de donner un diagnostic sur leur inexorable décrépitude, surtout ne changeons rien!….ce sont les salariés qui trinquent, nos permanents syndicaux sont à l'abri!…

  2. tilm dit :

    Il est temps de cesser le financement de ces fossoyeurs par le l'argent public

  3. Le président sortant entretient avec un acharnement exemplaire la détestation à son endroit. La France forte… d’antisarkozysme se porte bien (cf. l’approche de son affiche sur http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Pr%C…. Toutefois, lorsqu’on considère le taux de syndicalisation dans notre pays, on peut supposer que les gueulantes syndicales auront peu d’impact sur le corps électoral.

  4. Le président sortant entretient avec un acharnement exemplaire la détestation à son endroit. La France forte… d’antisarkozysme se porte bien (cf. l’approche de son affiche sur http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Pr%C…. Toutefois, lorsqu’on considère le taux de syndicalisation dans notre pays, on peut supposer que les gueulantes syndicales auront peu d’impact sur le corps électoral.

  5. Le président sortant entretient avec un acharnement exemplaire la détestation à son endroit. La France forte… d’antisarkozysme se porte bien (cf. l’approche de son affiche sur http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Pr%C…. Toutefois, lorsqu’on considère le taux de syndicalisation dans notre pays, on peut supposer que les gueulantes syndicales auront peu d’impact sur le corps électoral.

  6. Le président sortant entretient avec un acharnement exemplaire la détestation à son endroit. La France forte… d’antisarkozysme se porte bien (cf. l’approche de son affiche sur http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Pr%C…. Toutefois, lorsqu’on considère le taux de syndicalisation dans notre pays, on peut supposer que les gueulantes syndicales auront peu d’impact sur le corps électoral.

  7. Le président sortant entretient avec un acharnement exemplaire la détestation à son endroit. La France forte… d’antisarkozysme se porte bien (cf. l’approche de son affiche sur http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Pr%C…. Toutefois, lorsqu’on considère le taux de syndicalisation dans notre pays, on peut supposer que les gueulantes syndicales auront peu d’impact sur le corps électoral.

  8. Le président sortant entretient avec un acharnement exemplaire la détestation à son endroit. La France forte… d’antisarkozysme se porte bien (cf. l’approche de son affiche sur http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Pr%C…. Toutefois, lorsqu’on considère le taux de syndicalisation dans notre pays, on peut supposer que les gueulantes syndicales auront peu d’impact sur le corps électoral.

Laisser un commentaire