/>

Le patron de l’UMP corrézien révèle le vrai bilan de Hollande

Rédigé par didoulefou (24actu) le 02 avril 2012.

Le patron de la fédération UMP de Corrèze, et opposant local de François Hollande, Michel Paillassou, a décrit dans le détail les méthodes de “caméléon” du candidat socialiste dont les discours changent entre Paris et Tulle et qui a creusé la dette de la Corrèze en accroissant les dépenses de fonctionnement sans investir pour l’avenir du département.

A en croire Michel Paillassou, le seul acte politique notable de François Hollande en Corrèze aura été de doter tous les collégiens du département d’un iPad aux frais des contribuables…

Un projet stupide d’un point de vue pédagogiques (les enseignants ne sont pas formés et les iPads servent essentiellement pour les loisirs quand ils ne perturbent pas les classes) et une bérézina budgétaire pour le département le plus endetté de France.

Pour le reste, la méthode Hollande consiste à ne rien faire et à repousser la responsabilité de ses échecs sur les autres et notamment sur le gouvernement. Le chômage, qui s’est accru dans son département à un rythme supérieur à celui du reste du pays ? C’est la faute de la crise et de la droite ! L’attractivité économique de la Corrèze qui s’effondre ? C’est Nicolas Sarkozy, pardi !

Mais si les dépenses d’investissement ont baissé de 55,6% depuis l’élection de François Hollande à la tête du conseil général en 2007, les dépenses de fonctionnement ont explosé (+30%) et le personnel du conseil général a augmenté de 50% On est bien loin de la rigueur budgétaire que le candidat socialiste affirme vouloir imposer à la France !

Face à ces arguments irréfutables. Face à un échec aussi flagrant dans la gestion de l’un des plus petits départements de France. Comment imaginer confier les rênes de la France à François Hollande qui a fait les preuves, en trente ans de carrière, de son indécrottable incompétence.

Déjà 13 remarques sur cet article

  1. bernard dit :

    http://ecofrance.free.fr/SIVECA/

    dégâts de la décentralisation

  2. bernard dit :

    http://ecofrance.free.fr/SIVECA/

    dégâts de la décentralisation

  3. bernard dit :

    http://ecofrance.free.fr/SIVECA/

    dégâts de la décentralisation

  4. bernard dit :

    http://ecofrance.free.fr/SIVECA/

    dégâts de la décentralisation

  5. bernard dit :

    http://ecofrance.free.fr/SIVECA/

    dégâts de la décentralisation

  6. bernard dit :

    http://ecofrance.free.fr/SIVECA/

    dégâts de la décentralisation

  7. LeSensé dit :

    Le vieux n'a plus toute sa tête, non plus !

  8. indica dit :

    CHIRAC CHIRAC CHIRAC !!!!
    UMP le pire parti en france, parti totalitaire qui est en train de nous détruire !!!

  9. Gaston dit :

    La Corrèze était un contrôlée par l'UMP jusqu'en 2008…
    Mais il est vrai que la finesse politique échappe quelque peu à ce site.

  10. Gaston dit :

    "un département" contrôlé par l'UMP… pardon pour l'oubli.

  11. lilidubassin dit :

    Au lieu de prendre la Corrèze comme laboratoire et réduire la dette déjà colossale, il l’a amplifiée de 110 millions, transformant chaque habitant de la Corrèze comme le plus endetté de France en dette publique.
    Appliqué à la France ce type de comportement politique économique a de quoi faire froid dans le dos.
    Augmenter le nombre de fonctionnaires de 50% quand on est un département surendetté est une connerie.
    Acheter un Ipad a chaque élève et professeur de collège quand on est un département surendetté est une deuxième connerie (Ipad = tablette tactile très chère pour bobo).
    Un tel personnage à la tête de la France et on sera bientôt tous Grecs.

  12. Milou24 dit :

    Enfin en 4ans il n'a pu rien faire de mieux dans un département comme la Corrèze…! Alors en 5 ans il fera mieux dans un pays, au sein d'un crise, comme la France….??? Capitaine de pédalo….et c'est pas la droite qui le dit….!

  13. mbdx dit :

    Comme toujours à droite, on ment, on cogne : "Quand M. Hollande est arrivé à la tête du département de la Corrèze, en 2008, celui-ci était déjà le plus endetté de France. Entre 2005 et 2008, mandat du prédécesseur (UMP) de M. Hollande, la dette a progressé de 140 millions d'euros (+ 95 %). Les 110 millions d'euros d'augmentation en quatre ans dénoncés par M. Copé concernent la période 2006-2010. Quant aux dépenses de fonctionnement du département, elles ont progressé, toujours selon les chiffres de Bercy, de 18 % entre 2007 et 2010." dixit le monde

Laisser un commentaire