/>

Dépenses publiques, dette : la gauche esquive le fond

Rédigé par didoulefou (24actu) le 03 avril 2012.

Quand on a pas d’idées, on cogne sur les personnes ! A force d’entretenir un climat délétère d’anti-sarkozysme, la gauche est parvenue à occulter totalement de la campagne les sujets de fond que sont la lutte contre les déficits et la réduction des dépenses publiques qui ruinent l’avenir de notre pays.

Le parti socialiste voulait nous convaincre de ne pas voter pour Nicolas Sarkozy parce qu’il porterait une Rolex au poignet ou qu’il irait dîner au Fouquet’s ! Un débat politique d’une pauvreté insigne dans lequel les médias se sont engouffrés avec entrain. François Hollande oudrait désormais remettre le couvert avec l’enquête à charge (et au timing si opportun) sur la campagne 2007.

Et comme pendant qu’on envoie des boules puantes sur Nicolas Sarkozy, les journalistes ne s’intéressent pas aux enjeux de fond qui devraient constituer le coeur de la campagne, les Français sont privés d’un débat politique adulte et serein sur les défis que le pays aura à relever au cours des années à venir.

La France va-t-elle longtemps faire porter sur les épaules des générations futures le poids de la dette et une fringale de dépense qu’un pays en quasi-récession n’a plus les moyens de s’offrir ? La panacée socialiste de la dépense publique fera-t-elle long feu alors que les électeurs ont pu constater de l’effet en Grèce de ces politiques irresponsables ?

“It’s the economy stupid !”, comme l’expliquait avec sagesse Bill Clinton en 1992 ! L’économie est un fondamental qu’on ne peut pas nier et le rôle des médias serait de mettre la gauche en face de ses contradictions avec la réalité.

Déjà une remarque sur cet article

  1. NEFERBLUE dit :

    ”L’économie est un fondamental qu’on ne peut pas nier et le rôle des médias serait de mettre la gauche en face de ses contradictions avec la réalité.”

    AH AH !!! Et vous vous y connaissez en économie avec tous ces chiffres cachés par la politique actuelle ?
    Parce qu’il faut savoir que les budgets d’un département à un autre ne s’appellent pas de la même manière, et que quand vous savez que l’ASE engouffre le plus gros budget français … et que pourtant on arrive pas à retrouver ce terme dans les budgets aloués (parce qu’il est dispatché selon les départements sous tel ou tel nom), on se dit que la régionalisation des dépenses est bien une manière de cacher et de mettre de l’argent de côté façon personnelle ! Le gouvernement sait, il soumet des études aux parlementaires, il a des informations qui parfois vont dans ce sens, et lorsqu’elles sont réelles, il feind de ne pas les entendre, fait une moquerie pour passer à un autre sujet. Résultat, l’argent qu’ils ont dépensé pour ces enquêtes est phénoménal, les résultats ne sont pas écoutés mais ricannés (ou alors les parlementaires bien payés dorment sur leur bureaux) et on continue de mettre de l’argent de côté et de dire que nous sommes endettés, et que donc nous ne pouvons pas augmenter le SMIC et qu’il va falloir faire des économies. Non, il faut juste qu’ils arrêtent de s’engraisser sur es pauvres, de se foutre de nous, et d’amasser de l’argent sur notre dos. l’ASE c’est la répression des enfants et des familles : 270 000 enfants sont en prison en France.
    Chaque enfant coûte 50 000 euros par an à l’Etat (4000 euros par mois multiplié par 12 mois).
    cela fait 50 000 euros multiplié par 270 000 enfants, donc une somme énorme que l’Etat dépense pour des raisons sans preuve ou motif. Car sur simple inquietude on peut mettre nos enfants à l’ASE. De plus cela fait plusieurs années que le budget aloué à l’Economie est de 5 % par commune, le plus souvent, alors que le budget de l’ASE est de plus de 21 %. Lorsqu’on voit cela, on sait très bien pourquoi les gens rament, n’ont pas d’aides de retour à l’emploi et pourquoi les entreprises ferment, en se disant que tout ce qu’elles ont elles le donnent à l’Etat et qu’elle n’en peuvent plus. Il faut arrêter de dire que la Sécurité sociale coûte cher aux français, C’est faux, que les Rmistes/rsa coûtent chers aux français, c’est faux, et que les vieux coûtent cher, c’est faux aussi. Ce qui coûte cher ce sont leurs processus de mise en justice, ce sont toutes ces aides sociales non voulues, tous ces frais de constructions qui ne sont jamais terminés, tous ces administrateurs qui sortent de je ne sais où et qui sont payés 199 000 euros l’année (comme à Grenoble pour le stade en 2011 alors que le stade est déficitaire et que les jeunes paient 26 euros leur place). La gauche s’en met plein les poches, et la droite aussi. Ils arrivent souvent au gouvernement en se disant qu’ils vont se faire une bonne bouffe. Et en même temps, habitude oblige, on toise les pauvres, on leur ricanne à la figure, on leur dit qu’il faut se lever tôt pour gagner sa vie, pendant que eux, ils se font un paquet de pognon sur notre dos. 270 000 enfants en prison contre 70 000 adultes en prison. On parle des mauvaises conditions des adultes, mais jamais des mauvaises conditions des enfants. Les familles qui sont en jugement via l’ASE doivent parfois attendre l’âge de 18 ans de leurs enfants : 18 ans de prison pour inquietude, langage incohérent ou sornette. En prison le type qui tue sa femme en prend pour 6 ans. Les familles qui sont sous procédure judiciaire font le bonheur des médecins, sages femmes, crêches, écoles, ou autre qui ont eu peur d’avoir ces 45 000 euros d’amende s’ils ne dénoncent pas si soupson et en prennent pour 18 ans sans avoir aucune possibilité de se défendre face à un appareil judiciare et une ASE extremement solide et à l’expérience inégalée. Il faut se référer à l’Eugénisme, au travail sur la population qui a fait les prémice de la 2e guerre mondiale. Car c’est toute une organisation qui se trame, et qui soumet le peuple sous fond de discours plaisant et naïf. je suis prof d’Economie, LA CRISE EST FAUSSE, LA VRAIE CRISE C’EST SE RENDRE COMPTE QU’ILS SE SONT FOUTUS DE NOUS et que quoi qu’il arrive ils continuent de s’en mettre plein les poches et sont bien heureux d’avoir la crise pour occuper le peuple et trouver des raisons de le soumettre un peu plus. CAR LA CRISE C’EST JUSTE LES PAYS INDUSTRIALISES QUI NE REDISTRIBUENT PAS L’ARGENT QU’ILS VOLENT AU PEUPLE, et qui en plus n’aident pas les pays sous développés à vivre, mais qui demandent aux français de banquer encore, pendant que eux se goinffre avec notre argent et ricannent de notre souffrance

Laisser un commentaire