/>

Nicolas Sarkozy raille la “politicaille” d’Anne Lauvergeon

Rédigé par lateigne (24actu) le 13 avril 2012.

Nicolas Sarkozy n’a pas laissé passé les critiques d’Anne Lauvergeon à son égard, estimant qu’il s’agissait de “politicaille” et que l’ancienne patronne d’Areva était en service commandé pour la campagne de François Hollande.

“Anne Lauvergon qui voulait rester chez  Areva ne devait pas etre gênée par le système puisqu’elle a attendu d’etre dehors pour contester”, a ironisé Nicolas Sarkozy en réponse aux attaques d’Atomic Anne sur un “système de clan” à l’Elysée. Après deux mandats à la tête de l’entreprise nucléaire publique, Anne Lauvergeon a été visiblement vexée de ne pas être reconduite l’année dernière.

Depuis, elle est devenue l’une des conseillères de François Hollande et lorgne sur une place au gouvernement. Des ambitions politiques et un engagement auprès du candidat socialiste qui laissent planer des doutes sur les motivations de ses sorties contre Nicolas Sarkozy.

Pour rappel, Anne Lauvergeon a été une conseillère de François Mitterrand. Elle a été nommée à la tête de la Cogema (qui deviendra Areva) par Dominique Strauss-Kahn en 1999 avant d’être reconduite à son poste par Jacques Chirac. Elle a également longtemps été proche de Nicolas Sarkozy avant de se rapprocher de François Hollande après son éviction d’Areva.

D’ailleurs, le bilan d’Anne Lauvergeon chez Areva est fortement contesté et ses détracteurs lui reprochent d’avoir généré des déficits abyssaux (qui devraient provoquer un plan social d’ici quelques mois),  multiplié les investissements ratés (notamment Uramin) et essentiellement investi dans la communication.

Déjà une remarque sur cet article

  1. ettasoeur dit :

    Quand on voit ces gens évincés de postes où ils profitaient du système, (Mitterrand, Chirac, la dame a vu du pays !) profiteurs et générateurs de "déficits abyssaux" cracher dans la soupe qu'ils ont appréciée pendant de longues années, on a envie de vomir (pour ne pas dire gerber !) Qu'ils se taisent et se cachent et ne profite pas du moment pour s'acoquiner avec le capitaine du pédalo. Femme indigne ! Girouette ! Au gré des dollars…

Laisser un commentaire