/>

En voyant le drapeau rouge elle ne croira voir que le drapeau d’un parti !

Rédigé par elanfrancais le 09 mai 2012.

lamartine-reflexions

lamartine-reflexionsL’auteur de cette phrase n’est autre qu’Alphonse de Lamartine, Ministre des Affaires Étrangères de février à mai 1848.

Le 25 février 1848, lors de la proclamation de la République, il déclare publiquement son opposition au drapeau rouge, devant l’Hôtel de Ville de Paris, sauvant ainsi le drapeau tricolore.

Son discours, à la fin duquel la foule laissa tomber le drapeau rouge, est plus que jamais d’actualité :

« Je vous ai parlé en citoyen tout à l’heure, eh bien ! Maintenant écoutez en moi votre ministre des Affaires étrangères. Si vous m’enlevez le drapeau tricolore, sachez-le bien, vous m’enlèverez la moitié de la force extérieure de la France ! Car l’Europe ne connaît que le drapeau de ses défaites et de nos victoires dans le drapeau de la République et de l’Empire. En voyant le drapeau rouge elle ne croira voir que le drapeau d’un parti ! C’est le drapeau de la France, c’est le drapeau de nos armées victorieuses, c’est le drapeau de nos triomphes qu’il faut relever devant l’Europe. La France et le drapeau tricolore c’est une même pensée, un même prestige, une même terreur, au besoin, pour nos ennemis !

Songez combien de sang il vous faudrait pour faire la renommée d’un autre drapeau !

Citoyens, pour ma part, le drapeau rouge, je ne l’adopterai jamais, et je vais vous dire pourquoi je m’y oppose de toute la force de mon patriotisme. C’est que le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec la République et l’Empire, avec vos libertés et vos gloires, et que le drapeau rouge n’a fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple. »

Déjà une remarque sur cet article

  1. […] En voyant le drapeau rouge elle ne croira voir que le drapeau d’un parti ! […]

Laisser un commentaire