L’élection de Hollande vue par les journalistes étrangers

hollande_espagne

hollande_espagneAprès la victoire de François Hollande, il est intéressant de constater que les journalistes du monde entier sont effarés par le manque de maturité politique d’un peuple qui a cédé aux sirènes du populisme. Voici quelques exemples édifiants :

En Allemagne, le quotidien de centre gauche Tagesspiegel explique que “la France s’est engagée sur la pente descendante, direction l’Espagne et l’Italie”.

Aux États-Unis, le Wall Street Journal met en garde contre les “dangers” du programme de François Hollande. Le Washington Post décrit “l’incroyable ascension d’un homme qui était surtout un collaborateur des puissants et qui n’a jamais tenu de fonctions nationales importantes”. Le journal précise que Hollande est considéré dans son propre camp comme“la guimauve”.

En Angleterre, le Daily Mail s’inquiète car “L’Europe plongée une nouvelle fois dans le chaos économique hier soir après le rejet par la France de l’austérité et l’élection d’un président socialiste qui «taxe et dépense».” Le Telegraph estime que “la victoire de François Hollande place l’Union européenne sur chemin de la tourmente”.

En Espagne, ABC estime que “La plupart de l’électorat gaulois a écouté les chants de sirène d’un candidat sans expérience, dont les potions magiques économiques n’ont pas été vérifiées et qui ne fera qu’ajouter de l’incertitude à la confusion générale“.

Pour El Mundo, “Les Français sont tombés de façon lamentable dans le puit du populisme. C’est un peuple veule qui a voté, un peuple qui a fui le sens du sacrifice auquel l’Histoire les conviait.”

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

13 réactions à “L’élection de Hollande vue par les journalistes étrangers”

  1. Si j’avais été hollande, j’aurais été très fier de tout ces compliments ! Cela m’aurait remonté le moral !

  2. Ce sont des postures, il a bien plus d’expérience que Barack Obama ou Tony Blair et ne parlons pas de Mariano Rajoi.
    Au Royaume uni John Major n’a pas été un grand premier ministre alors qu’il avait une grande expérience.
    Ce qui est important c’est la capacité de l’homme, son intelligence…
    Et puis tous ces journaux ne sont pas de la tendance d’Hollande.Enfin la gouvernance de ces pays n’est pas formidable.

    1. Et bien oui justement, les journaux de centre gauche se posent des questions sur le parti socialo-populiste français. Son archaïsme, son arrogance, son sectarisme, son manque d´honnêteté intellectuelle, les multimillionnaires qui le dirigent et qui crachent sur les riches et la finance, et un électorat qui est tout sauf ouvrier…bref c´est un parti d´extra terrestres.

    1. Ayant passé 35 années de ma vie à l´étranger à ce jour, je puis vous dire que la France n´a pas eu besoin d´attendre Hollande pour être la honte.
      Grèves à repetition années après années (toujours les mêmes), kidnapping de chefs d´entreprises, chantage à la bouteille de gaz, incendies de dizaines de milliers de voitures, gymnases, écoles, commerces, aires de non droit, etc… la liste est malheureusement tellement longue. Mais les français sont anesthésier, ils dorment…et comme president ils élisent Nounours et son marchand de sable.
      Va comprendre Charles!

  3. C’est étonnant, j’ai regardé, le soir de l’élection, l’émission de TV5Monde où les correspondants étrangers en France commentaient l’évènement et expliquaient le point de vue de leur pays sur l’élection de François Hollande. Quelques inquiétudes face à la nouveauté, certes, mais on sentait aussi beaucoup d’enthousiasme, de joie, de soulagement.

    Votre site ressemble à un blog amateur dégueulant d’idées préconçues. Pour être crédible, peut faire mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.