Trierweiler : Dame de fer de Hollande et videur du PS

Non contente de faire renvoyer les journalistes qui plaisantent à son sujet, Valérie Trierweiler joue désormais aux videurs du parti socialiste. Fâchée par la sauterie du “J’ose” dans l’entre deux tours, la Dame de fer de François Hollande sélectionne les entrées auprès de son compagnon et a refoulé Julien Dray aux portes du QG de transition du président élu.

Et si c’était elle la vraie patronne ? Derrière ses lunettes fumées et ses costumes de designers, Valérie Trierweiler a le regard dur et ferme des femmes de pouvoir. Une Dame de fer qui sélectionne déjà l’entourage de François Hollande et qui pourrait jouer un rôle clé dans la formation du prochain gouvernement.

Julien Dray en sait quelque chose. Le député socialiste, proche de François Hollande, a été refoulé du QG du président élu par Valérie Trierweiler en personne. La cause ? L’invitation surprise de Dominique Strauss-Kahn à une soirée entre crèmes socialistes dans un ancien sex-shop.

Un mélange des genres de mauvais goût qui n’a pas plu à l’autoritaire Valérie Trierweiler, bien décidée à faire le ménage autour de son compagnon.

Une future Première dame qui en l’espace de quelques jours a déjà marqué son terrain après le renvoi de Pierre Salviac pour crime de lèse-majesté et les diverses interviews de star que la présentatrice de la TNT s’offre.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

10 réactions à “Trierweiler : Dame de fer de Hollande et videur du PS”

  1. Il est évident pour tout le monde, y compris pour l’auteur de l’article qui fait semblant de ne pas avoir compris, que V. Trierweiler ne prend pas ce genre d’initiatives sans l’aval de F. Hollande lui-même. Tenter de la faire passer pour “la vraie patronne” est une injure à l’intelligence du lecteur.

  2. Mollande n’est même pas encore en place que déjà s’amorce un phénomène de cour avec les ambitieux, les intrigants, les réprouvés, les favorites qui décident qui est en vue et qui ne l’est pas, les lécheurs de botte et les flatteurs… Bref, la mittérrandie dans ce qu’elle avait de plus abjecte. Et dire que ce sont ces mêmes socialistes qui reprochaient à Sarkozy d’abuser du pouvoir…. Mais eux ont le droit de cumuler tous les pouvoirs en France sans qu’ils y voient quoi que ce soit de malsain pour la démocratie.
    L’attitude malsaine de la favorite Trierweiler est un symptôme de cet état d’esprit socialiste qui vise à “SE SERVIR” au lieu de SERVIR les Français. Ça nous promet des lendemains qui déchantent chez les socialo-démago.

  3. Elle assume pour Dray, qui sera allé se consoler en faisant chauffer sa carte bleue, je ne m’en fais pas pour lui…c’est bien ça fait marcher le commerce !
    mais concernant Le renvoi de Salviac…l’a t’elle demandé ? ou s’agit il d’une initiative de PDG d’RTL, qui a peut être profité de cette sortie peu classieuse pour se débarrasser d’un chroniqueur qui de toute façon avait atteint l’age de la retraite et qui comme beaucoup, n’a pris conscience que trop tardivement que le net, n’oublie pas, et qu’il faut avec ce dernier sinon se censurer, réfléchir à deux fois avant de poster…

  4. cette femme ferait mieux de s’occuper des problèmes de droque de son fils plutôt que de l’activité de son porcinet hollandais…

  5. 50% des Français avaient-ils compris qu’il votaient pour une autre que Flamby ? Chien de garde et/ou de combat, le “lapsus” semble se révéler pertinent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.