/>

Commission, concertation : le meilleur des mondes socialiste

Rédigé par lateigne (24actu) le 29 mai 2012.

La “présidence normale” de François Hollande commence sous les meilleurs auspices. Entre couacs sur la semaine de cinq jours et matches de basket avec des criminels, le gouvernement met surtout en place sa méthode de gouvernement faite de commissions, de consultations et de concertations : de l’art de gouverner sans rien décider.

“Il n’est pas de problème dont l’absence de solution ne finisse par venir à bout”. François Hollande n’aura pas tardé à faire sienne la fameuse réplique de son mentor corrézien Henri Queuille (archétype du politicien combinard et sans conviction de la IIIe république). Le gouvernement socialiste, accroché au dogme du “dialogue social”, a fait sienne cette maxime de la résignation politique.

Face aux défis monumentaux qu’affronte notre pays. Face au besoin toujours plus manifeste de modernisation de notre société. Le gouvernement socialiste prend consciencieusement soin d’enterrer un à un tous les dossiers sensibles. Car si les journalistes font mine de s’enthousiasmer de la résurgence des “comités Théodule”, leur finalité est évidente.

Derrière le “dialogue social” prôné par les socialistes se cache l’immobilisme. Les commissions qui font leur apparition sur tous les sujets permettent de faire un joli écran de fumée pour l’opinion et de ne surtout pas trancher sur des sujets sensibles ou le gouvernement ne souhaite pas griller le peu de crédit que lui accordent les Français.

Pire, le recours systématique aux commissions et aux concertations est la négation même de la politique et nous place de facto dans une société d’experts et de “sachants”, qui s’approprient sans aucune légitimité le pouvoir. Ou comment François Hollande délègue l’autorité reçue par la souveraineté nationale à des syndicalistes et des professeurs à la retraite.

Sans mentionner la petite fortune que coûtent pour les contribuables la tenue de ces commissions inutiles !

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. ferrarimina dit :

    l’immobilisme avec un l’illusion qu’on bouge alors qu’on déplace du vent et de concertations en commissions on laisse pourrir les situations les socialos sont les maîtres de de cet exercice!!

  2. Paul Emiste dit :

    A l´est ils avaient leur combinat, nos socialos ont leurs collectifs.

  3. rosie dit :

    Oui c’est vrai parce que Sarko n’a rien coûté aux Français, c’est bien connu, il était très économe avec son Air Sarko par exemple : environ 180 millions d’Euros, une bagatelle pour lui, normal, c’était NOTRE fric!!!

  4. rosie dit :

    Ere Sarko :

    « Sarkozy décolle »
    – Les voyages de Nicolas Sarkozy coûtent 20 millions d’euros par an
    – Les voyages de Nicolas Sarkozy : entre 3 et 4 avions par déplacement
    – Quand Sarkozy prend un avion de ligne, un avion de la République le suit à vide
    – L’histoire de la balle perdue dans l’Airbus de Nicolas Sarkozy
    – Déplacement de Sarkozy dans la Drôme : l’aérodrome n’était pas adapté à l’Airbus présidentiel

    Gouvernement : ça aussi, c’est du vol
    – Quand François Fillon inaugure le TGV Est en Falcon ministériel
    – En 2009, Fillon partait en week-end à Marrakech en prenant un avion de la République
    – Quand un secrétaire d’Etat prend un Falcon de la République pour assister à un match de football
    – Quand Christian Estrosi louait un jet privé pour 138 000 euros aux frais de l’Etat

    BONUS : Quand Fillon est allé en Nouvelle Calédonie en juillet 2010, il a fait venir 50 gendarmes de Tahiti en avion privé. Coût total : 250 000 euros.

  5. aurel dit :

    tous ces petis bobos de gauche qui parlent du Air Sarko One alors que Hollande va toujours l’utiliser… que hollande prend le train mais ce qu’ils disent pas c’est que ça coute quand même le trajet d’un avion car un avion est obligé de le suivre en personne ! Vous me faîtes pitié gauchistes de merde à tjrs vouloir que du médiocre, du banal ! VOUS N’AIMEZ PAS VOTRE PAYS, moi quand j’entend “président normal… j’entend surtout président pas exceptionnel ! ce mec n’est que pure démagogie , j’ai terriblement honte des gens qui ont voté pour lui et son gouvernement c’est la même chose ! il dit qu’il baisse les salaires de tout le monde ainsi que le sien mais dans le même temps il ne nomme que des gens de gauche dans sont gouvernement , pas d’ouverture d’esprit comme Sarkozy (si il y a un petit roi , ce n’était pas Sarko) et secondo ce Flamby nomme beaucoup plus de gens car beaucoup plus de pattes à graisser..35 personne dans la gouvernement Flamby contre 22 pour Sarkozy… soit le gouvernement Flamby coutera 70 millions de plus aux français ! BANDE DE BOUFFONS

Laisser un commentaire