Scandale : un patron de l’AFP nommé à Matignon

fabrice_bakhouche

fabrice_bakhoucheLe Directeur général adjoint de l’AFP depuis février 2011, Fabrice Bakhouche, a été nommé à Matignon comme conseiller médias et économique numérique de Jean-Marc Ayrault. Une information qui en dit long sur les rapports entre les journalistes et le PS… et qui illustre le traitement médiatique partisan de la dernière campagne présidentielle.

Avec trois ministres plus le Président de la république qui vivent en couple avec des journalistes, on savait que le PS et les médias français étaient de mèche. Il restait un doute sur l’Agence France Presse, organe censé être indépendant, ne pas pratiquer d’analyse et se contenter de relater des faits.

Il n’aura pas fallu bien longtemps au gouvernement de Jean-Marc Ayrault pour démontrer que l’AFP, comme tous les autres organes d’information, est à la botte du Parti socialiste. Le directeur général adjoint de l’agence de presse, Fabrice Bakhouche, est donc le nouveau surveillant du web pour Ayrault. Il sera chargé de contrôler que les internautes correspondent à l’idéologie ambiante de gôche.

Une récompense pour services rendus au pays pendant la campagne, où le comportement de l’AFP en faveur de Hollande a parfois été déroutant ? Le carnet d’adresse et l’influence de l’ancien journaliste permettront-ils au gouvernement de finaliser la prise de contrôle des cerveaux français ?

Cette nomination est une nouvelle provocation des socialistes, qui affichent clairement leur position et leur volonté d’annihiler toute parole dissidente, tout journaliste qui ne pense pas comme eux. Parallèlement, elle prouve la connivence incroyable qu’il y a entre le PS et les journalistes français. Une connivence qui leur a permis de gagner la présidentielle où, comme par hasard, tous les journaux reprenaient en Une une rumeur fumeuse initiée par un dictateur et un site web trotskiste mais ils refusaient d’évoquer un livre de journalistes, saturé de preuves et dont personne ne contestait la vérité, qui montraient les méthodes mafieuses du parti à la rose.

Avec la probable éviction d’Éric Zemmour et cette nouvelle nomination scandaleuse, il n’est plus exagéré de parler de propagande.

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

23 réactions à “Scandale : un patron de l’AFP nommé à Matignon”

  1. C’est une évidence!.. les médias inféodés à la gauche c’était enfoncé des portes ouvertes. ce qui est risible c’est que la gauche pousse des cris de pucelle effarouchée pour la nomination par le président de la république après contrôle du CSA, du patron du PAF, mais ne s’offusque pas que la quasi totalité des journalistes du public soient de gauche!
    Les donneurs de leçons me fatiguent!…putain encore 5 ans!

    1. Voilà qui ne surprend pas !
      Les médias ne sont plus une composante de la liberté
      mais un instrument d’oppression .
      Tout ceci est une atteinte gravissime à notre liberté
      fondamentale d’expression .

  2. Pour redonner la déduction fiscale supplémentaire de 30% aux journalistes, on est jamais mieux servi que par soit-même !

    Puisque ce sont eux qui font la Politique de la France, à quand un gouvernement complet de journalistes ? (ça économiserait !)

  3. aujourd’hui on comprend mieux pourquoi N. Sarkozy n’a pas été réélu car il faut bien comprendre que cette élection a été truquée par les médias et les caricatures et mensonges du PS. Mais que ce Monsieur se le dise bien, mon opinion je ne la cacherai pas car nous sommes dans un pays de liberté et s’il y a le moindre problème à émettre des commentaires politiques à l’encontre de ce gouvernement j’en réfèrerais à la commission européenne des droits de l’homme. Que je sache nous ne sommes pas un pays de dictature, que Hollande et Ayrault se mettent celà dans la tête, le fait d’avoir mal conquis un pouvoir ne leur donne pas tous les droits

    1. Merci, Madame, pour ce commentaire… Il convient d’ajouter « courageux », car la liberté d’expression n’est plus ce qu’elle était.

    2. si sarko avait été réélu oui on serait dans la merde mais vous comme bcp d autre personne vous ne voulez pas ouvrir les yeux sur la réalité facile de dire que le ps ment alors que la droite est l un des parti a manipuler le plus les gens bref si vous avez rien compris tant pis…

  4. La seule chose qui nous sépare encore aujourd’hui de la Corée du Nord, c’est notre situation économique mais qu’en sera-t-il au début de 2013, quand la gauche aura ruiné le pays ?
    La dictature PS se met en place.

  5. Depuis que la gauche est à l’Élysée, Médiapart ne fait plus ses choux gras… ce média existe-t-il encore ?

  6. Edwy Plenel serait proposé comme ministre de l´éducation des masses politiquement incultes. Ils vont ouvrir une université gratuite dans le Larzac.

    1. PS Ne vous en faites pas pour le transport, il y aura un bus de ramassage gratuit à domicile à 5 heures du matin.

  7. Ce n’est pas grave, s’il le faut nous prendrons notre bâton de Pellerin et nous irons à pieds défendre notre liberté.

  8. C’est la gauche qui a raison: arrivée au pouvoir avec l’aide de la presse en général et de certains journalistes en particulier, elle remercie en distribuant des postes et vide les opposants! Quoi de plus normal? C’est la droite la plus conne du monde qui devrait prendre exemple: elle arrive au pouvoir, prend des opposants de gauche au détriment de ceux qui ont bossé pour elle, ne sait pas ce qu’est un renvoi d’ascenseur, et s’étonne de perdre une à une les élections, régionales, sénatoriales, présidentielles et bientôt les législatives! Quelle armée a gagné des batailles en ayant des ennemis dans ses rangs? Ah mais c’est vrai, il faut avoir des scrupules, être bien élevé, ouvert sur les autres…. comme si à droite il n’y avait pas suffisamment de personnalités de qualité!!!

  9. Tout est une question de sous, comme la presse n’en a plus, elle se glisse dans le giron du pouvoir qui en profite un maximum pour sa propagande contre du flouse !
    Ainsi va le monde et liberté, égalité, fraternité sont mis à toutes les sauces, au plus offrant !

  10. Pour information, Fabrice Bakhouche est énarque et a été nommé directeur adjoint à l’AFP en… 2011. Soit sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

    Qu’à la gauche à voir avec ça ?

    Ca serait bien que le « journaliste » qui a écrit cet article vérifie un peu ses informations avant de porter un jugement, parce que tout porterait à croire qu’il n’est pas objectif…

    Quel travail minable, sincèrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.