/>

Grotesque : les rouages de la comm’ de la présidence normale

Rédigé par lateigne (24actu) le 05 juin 2012.

François Hollande et les équipes de communicants qui ont pris leurs quartiers à l’Elysée surjouent à saturation des ficelles grossières de la “présidence normale”. Entre voyages en train, déplacements dans le métro, conseil des ministres en jeans… le gouvernement s’évertue à amuser les médias à coups de clichés. Curieusement, les médias suivent sans rechigner ce plan comm’ pathétique.

Faut-il prévenir François Hollande et les membres du gouvernement que Nicolas Sarkozy a perdu l’élection présidentielle et que si le candidat socialiste a avant tout été élu sur l’anti-sarkozysme, il ne pourra pas faire le coup de la “normalité” pendant cinq ans comme pis allers à ses renoncements et aux promesses intenables.

Car depuis près d’un mois qu’il a été élu, la politique de François Hollande consiste essentiellement à égrener des symboles lourdingues pour opposer sa supposée simplicité aux fastes de l’ère sarkozyste… et ce, même si comme son prédecesseur, François Hollande ne rechigne pas à profiter des ors de la République et à se prélasser dans le luxe de la Lanterne.

On a toutefois l’impression que faute de pouvoir mettre en oeuvre son programme, et conscient que la situation du pays ne lui permettra pas de réaliser le “changement” promis dans la gestion de la politique publique, le président de la République se rabat sur les symboles les plus racoleurs de l’anti-sarkozysme.

Mais, à force de tirer sur la ficelle de cette simplicité apparente, les Français commencent à se poser des questions et vont avoir besoin de réponses sur la réalité du changement mis en oeuvre par la majorité présidentielle de gauche. Où nous amène François Hollande et son gouvernement socialiste ? Les pratiques de la République ont-elles seulement changé depuis le 6 mai ?

Les nominations tous azimuts de journalistes ou les mises au placard annoncées ou effectives de Pierre Salviac (condamné pour crime de lèse-majesté sur Valérie Trierweiler) et d’Eric Zemmour annoncent plutôt un Etat PS tout puissant et ne faisant pas de cadeaux à ceux qui ne rentrent pas dans les clous idéologiques.

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Socialisme ou liberté il faut (fallait) choisir! Les français ont tout simplement le gouvernement qu´ils méritent, ceux qui ont voté pour lui d´abord, et notre droite engluée dans des luttes fratricides ensuite. Petit rappel, en France gôche 45% et tous les pouvoirs, droites 55% et que dalle.

  2. domi dit :

    c’est vrai ils ont promi un changement mais c’est du gros n’importe quoi!!!!
    Ils font croire qu’ils sortent des nouveaux trucs mais en fait ya rien qui change!!!
    Tout ce que je constate c’est qu’ils sont des gros menteurs!
    des haineux etc
    Salir les autres ils savent mais ils ne se regardent pas dans la glace c’est sur et certain!!!!

Laisser un commentaire