Pulvar vs 24heuresactu : la main du pouvoir socialiste ?

Les juristes qui ont consulté le déroulé de la procédure judiciaire à l’encontre de 24heuresactu en ont tous souri ! Une plainte déposée par la compagne d’un ministre le 16 mai, soit au lendemain de la passation de pouvoir ; gérée avec un zèle insoupçonné par le Parquet de Paris en moins de deux semaines ; suivi d’une audition express (quatre jours après la convocation) dans les locaux de la police judiciaire. Sans être parano, il y a de quoi se poser quelques questions !

24heuresactu, petit webzine de droite, ferait-il peur au pouvoir socialiste ? La gauche veut-elle se venger des polémiques que nous avons sorti au cours de la campagne et que la presse officielle s’efforçait de taire ? Peut-être, tout simplement, le gouvernement souhaite-t-il nous faire passer un message : les temps ont changé et votre liberté de ton ne sera plus tolérée ? Toujours est-il que nous avons compris la leçon : nous devons entrer en résistance contre un État PS qui dispose de tous les leviers du pouvoir politique et médiatique et qui ne répugne à aucun excès pour écarter ceux qui le dérange.

Audrey Pulvar, compagne de l’un des ministres emblématiques du gouvernement Ayrault, est certes en droit de nous attaquer devant la justice pénale si ça lui chante ! En revanche, au nom de la “République exemplaire” que les socialistes (et Arnaud Montebourg en tête) prêchent à longueur de journée, il serait peut-être utile de comprendre comment une procédure judiciaire si insignifiante peut être menée avec un tel empressement par la justice française quand on connait les lenteurs désespérantes de notre système judiciaire… pour ceux qui n’ont pas la chance de connaitre un ministre.

Si l’empressement de la Justice à boucler ce dossier est objectivement surprenante, deux raisons possibles (et possiblement complémentaires) peuvent toutefois la justifier : soit le zèle d’un parquetier voulant complaire au nouveau pouvoir (devons nous rappeler que l’indépendance de la Justice est un doux rêve en France dans la mesure où les membres du parquet dépendent du ministre de la Justice pour leur avancement) ; soit une volonté politique d’entraver la liberté d’expression de l’un des rares sites qui ne soit pas acquis à l’idéologie socialiste.

Et pourquoi pas donc un petit cocktail des deux. De discrètes consignes pour que l’enquête soit rondement menée et pour que les empêcheurs de penser en rond de 24heuresactu prennent en pleine poire la pression judiciaire. De l’intimidation ? Peut-être. Un message ? Certainement.

Mais permettez, mesdames et messieurs les censeurs socialistes, que l’on vous explique l’interprétation que l’on compte faire de votre message policier : non seulement nous n’abdiquerons pas face à vos pressions et menaces, mais nous allons décupler nos efforts et faire de ce site, que nous animions au gré de nos envies et de notre temps libre, une plateforme de combat pour lutter contre votre toute-puissance politique, médiatique et judiciaire.

Nous sommes plus nombreux que vous ne le pensez. Nous représentons la France silencieuse que vous méprisez et humiliez de votre arrogance et par l’hégémonie idéologique que vous imposez au pays. Vous ne nous ferez pas taire ! Ce n’est que le début de la résistance.

On vous recommande

A propos de l'auteur notre équipe

23 réactions à “Pulvar vs 24heuresactu : la main du pouvoir socialiste ?”

  1. Et si vous lanciez une pétition contre la mégalomanie du pouvoir socialiste contre les médias “mal-pensants”.

    1. oui vous avez raison nous devons nous defendre contre légémonie socialiste c’est inadmissible

  2. Quand on se rappelle de Marianne et son “SARKOZY, LE VOYOU DE LA REPUBLIQUE” et bien d’autres insultes de la Gôche, cette procédure prêterait à sourire… si elle ne démontrait pas le fascisme des détenteurs de la pensée unique socialo.
    Bon courage à l’équipe et continuez le combat pour l’un des rares espaces de liberté !

  3. persévérez , continuez , merci de vos prises de positions courageuses ,l’intolérance et le sectarisme ne triompheront pas , le manque de talent les banalités et autres futilités de notre journaliste ap non plus.

  4. Matignon a en effet fort peur des quinze lecteurs quotidiens des articles mal écrits de ce site. A moins qu’en fait le site n’ait fait acte de diffamation.

    1. Ce qui nous ramène, en enlevant les multicomptes de Libertad (il faut bien donner l’illusion qu’on est beaucoup), à deux.

  5. Enfin il reste un espace de liberté où la gôche bobo peut être critiquée !
    On étouffe dans le pays placé sous le joug de l’énarchie et des censeurs germano-pratins. Il y a heureusement des bouseux qui pensent encore…
    Quand on voit que la justice met 5 ans à juger des assassins, on peut voir que les copines des ministres sont mieux servies…
    Fini le libéralisme, vous allez voir ce que vous allez voir !
    Alors, votons correctement ce WE pour mettre un terme à cette concentration des pouvoirs au sein d’un même parti.

  6. ont va pas supporter cette bande durant 5 ans il va falloir les virer vite fait et bien fait dehors la gauche ceux qui les ont elus vont devoir tres vite s’en mordre les doigts

  7. je soutien votre journal a 100% , nous avons perdu une liberté celle de la parole libre depuis l’election du mou mais les pulvars est compagnie se croient tout permis , nous allons pas les supporter durant 5 ans il va falloir descendre tres vite dans les rues et les virer vite et bien fait afin de retablir nos libertés! ! ! ! ! et de sauver notre pays de la destruction que l’incapable va mener avec sa bande au pouvoir ! ! ! ! !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.