/>

Mélenchon, le candidat des bourgeois ridiculisé

Rédigé par lesoufflet le 11 juin 2012.

Le-Pen-dezingue-Melenchon-le-dangereux_scalewidth_630

Le-Pen-dezingue-Melenchon-le-dangereux_scalewidth_630Le premier tour des Législatives aura confirmé l’analyse des résultats de Jean-Luc Mélenchon lors de la dernière présidentielle : le candidat du Front de Gauche n’a rien compris aux classes populaires qui vomissent ses idées, son électorat est uniquement constitué de bourgeois citadins qui veulent s’acheter une bonne conscience de gauche.

Mélenchon candidat des bobos ! Visiblement, l’homme concerné est le seul à ne pas voir l’évidence du fossé abyssale qui sépare ses idées des préoccupations des classe populaires françaises. Pourtant, les résultats de l’élection présidentielle aurait du faire comprendre au socialiste déguisé qu’un électeur issu d’un milieu modeste ne partage rien avec l’ancien sénateur socialiste.

Les communiquant, les artistes et les publicitaires parisiens sont très fans du rabatteur socialiste. Les ouvriers, agriculteurs et petits employés se sentent bien plus proches de Marine Le Pen et du Front National. Il faut dire que, bien cachés dans leurs quartiers chics, les bobos mélenchonistes ne subissent pas quotidiennement les problèmes liés à l’intégration de populations étrangères…

Ainsi, les prolétaires d’Hénin-Beaumont ont donné une bonne leçon au Che Guevara de cour de récré en l’éliminant dès le premier tour, avec un score ridicule de 21% (contre 42% pour marine Le Pen). Avec ce score grotesque, deux fois plus faible que celui de la présidente du FN, Mélenchon s’est à nouveau couvert de ridicule

Celui qui était venu chasser Marine Le Pen sur ses terres rentre à la maison la queue entre les jambes. La prochaine fois, il se présentera dans les quartiers bobos de Paris, dans le Marais ou dans le 11e arrondissement, là où il n’y a plus d’ouvriers depuis quelques décennies, et il aura peut être une chance de ne pas prendre sa fessée.

Comme toujours, la gauche fait semblant de s’intéresser aux plus humbles quand ses préoccupations sont uniquement celles de petits bourgeois parisiens étriqués et moralisateurs…

Déjà 13 remarques sur cet article

  1. rensi dit :

    Bien fait pour sa sale gueule !!!

  2. Marre de la gauche dit :

    Hier soir, Mélenchon a quitté le direct de BFMTV à l’arrivée de Marine Le Pen (vidéo) 😀
    http://www.atlantico.fr/pepitesvideo/jean-luc-melenchon-quitte-direct-refuse-debat-marine-pen-386731.html

  3. ferrarimina dit :

    melenchon l’allumé psychopathe pète les plombs quand il est contrarié comme un capricieux qu’on frustré de son désir de battre la redoutable Marine
    et c’est ça qui soutient le Ps !!!

  4. ADN dit :

    On pourrait aussi écrire “ridiculiséS” ce qui changerait le sens de la phrase mais n’en resterait pas moins exact.

  5. Lilidubassin dit :

    Dehors les staliniens, on ne veut pas de millions de morts comme Staline, Pol Pot, Mao, Causescu, Castro et compagnie.

  6. Libertad dit :

    J’ai bien aimé les clameurs hier à Hénin-beaumont : “Marine Député, Mélenchon au tégévé ”

    2e sacrée claque pour le riche politicard professionnel Méluche (il a jamais travaillé !!), un bozo le clown sous marin du Ps pour juste tenter de récupérer les voix d’extrême gauche…

    Lamentable et pathétique…autant que le déplacement à La Rochelle des 2 hystériques de gôche (Aubry et Duflot) pour tenter de sauver le perchoir doré de l’anesse du Poitou.

    Les politicards PS à vie dans toute leur splendeur !

  7. noodels dit :

    Bon, le lynchage est de bonne guerre, compte tenu de l’écart entre les deux candidats. Toujours est-il que Mélenchon a été cohérent politiquement : le Pen était son adversaire, il l’a combattue jusqu’au bout. La circonscription n’était pas gagnable, il a pris des risques, et le voilà surtout victime des arrangements locaux du PS -dont on connait la probité en Pas-de-Calais-.

    Il est du reste rare de voir un homme de gauche (normalement avantagé par les triangulaires, non?) s’engager autant pour ce type de combat. Rien que pour cela, il mérite le respect.

    Et puis, pour le procès en totalitarisme, nos commentateurs sont soit incultes, soit de mauvaise foi. La France n’a jamais connu, à ma connaissance du moins, de dictature communiste; juste une gestion, plutôt bonne dans l’ensemble, de près d’une centaine de municipalités jusqu’aux années 1990. L’extrême droite, elle, a bien été présente en France, et pas qu’en 1940. Je m’excuse, mais l’échelle de gravité n’est pas la même en France.
    Chacun sait, sauf à être un cancre en Histoire, que le PCF et l’extrême gauche au sens large, ont toujours proposé un socialisme spécifiquement français, et en cela différent de celui pratiqué à l’est. Qu’il y ait eu des errements et des reniements scandaleux ne fait absolument aucun doute -pas besoin de m’opposer sans cesse les déclarations de Thorez de 1945 ou celles de Marchais au XXIIIème Congrès, je connais les textes-. Mais le Communisme français -l’adjectif est important-, pour qui les grands exemples sont davantage Rousseau, 1789, l’émancipation du prolétariat, la Commune, 1936 ou la Résistance, ne saurait être traité d’anti-républicain. Ils ne peuvent pas la détruire, ils l’ont en grande partie créée dans l’Histoire (sous des appellations diverses; des petits futés ne manqueront pas de m’apprendre la SFIC date des années 20).

  8. noodels dit :

    J’ai bon espoir que le dernier commentaire soit accepté par les modérateurs… J’ai récemment lu qu’ils allaient surveiller les contributions pour empêcher les insultes…

  9. Paul Emiste dit :

    Comme on dit populairement (ça tombe bien!): il a une grande gueule mais il ne pisse pas loin”.

  10. Strogoff dit :

    Merci noodels de ces précisions ubuesques.
    Le communisme “français”, qui ne chante jamais l’ internationale, qui ne recevait pas ses subsides de moscou, qui ne s’ est jamais livré sur notre sol à des sabotage traitres à la nation, qui n’ a pas fourni de gardes-chiourme au vietcong pour torturer et détruire les prisonniers français en Indochine, ni de tueurs rejoignant les rangs du FNL en Algérie.
    “La France n’ a jamais connue de dictature communiste”
    C’ est donc parce-qu’ ils ont perdu dans leur volonté hégémonique de conquête du monde qu’ il faut amnistier les communistes de leurs crimes ?
    Les communistes n’ ont pas eu leur procès de Nuremberg.
    C’ est bien dommage, mais cela ne signifie pas qu’ il faille réhabiliter ces génocidaires puants et leur permettre de relever la tête.

    Quant à éprouver du respect pour ce politocard de Méchantcon, tu galèges j’ espère.
    Le respecter pour ses magouilles politiciennes alors que ce monsieur pisse sur la France, ses valeurs, et enfume par ses mensonges éhontés les milliers de crânes de piaf qui font la connerie de l’ écouter ?
    Un vrai délire ton soutien à la gôchiasse-“française” 😀

    • noodels dit :

      C’est assez affligeant, après s’être appliqué à argumenter, de tomber sur un commentaire aussi stupide. Mais bon, tu n’es pas seul en la matière, et je suis bon perdant.

      – Je pense m’être fait comprendre sur les erreurs du PCF, notamment son silence en 1956 et ses délires staliniens. Le fait est que l’idéologie socialiste n’est pas réductible à cette période (CF ce que j’ai dit et que tu as mal/non lu sur 1789, l’émancipation des classes laborieuses, Jaurès, la Résistance, les conquêtes sociales…) Tu es, dans tes diatribes répétitives, assez représentatif de l’électeur de droite borné, renâclant à réfléchir sur le fond et usant tout autant de points Goodwin qu’un électeur de gauche idiot. Paresse intellectuelle, sans doute. Toujours est-il que tu ne vaux pas mieux qu’un bobo bien-pensant dans l’argumentation. C’est le même combat : chercher à atteindre l’autre sur des semblants de réflexion historique et des raccourcis bidons. Je suis autant patriote que toi, je n’ai aucune leçon à recevoir.

      – au lieu de parler de la résistance française, tu préfères m’attaquer sur le combat anti-colonialiste des communistes. Je soutiendrais selon toi “des saboteurs” qui ont “torturé” des prisonniers français. Manque de pot, tu ne mettras pas mal à l’aise là dessus : je soutiens les deux combats : la Résistance intérieure car elle a lutté héroïquement -quoique mal armée par les Alliés- pour la survie de la nation (paradoxal, dès lors, de m’assimiler, moi et les communistes, à l’anti-France) et les guerres d’indépendance, où la France aurait gagné à ne pas investir autant de vies humaines et d’argent pour un combat du 19ème siècle… Ce serait bas intellectuellement d’opposer à ton FLN -il est vrai violent- l’OAS de tes petits camarades anti-gaullistes. Qui a tenté de tuer de Gaulle à trois reprises déjà? Finalement, chacun son modèle ; moi c’est Audain et Alleg, toi c’est Papon et Bastien Thiry. Là encore, je n’ai aucun leçon à recevoir.

      – Je note de plus (c’état ton meilleur passage) que tu parles d’un Nüremberg des communistes sans mentionner celui des Nazis. Ils s’équivaudraient d’une certaine manière et mériteraient un procès similaire. Mais à ma connaissance, les communistes n’ont pas poussé leur vice “hégémonique” jusqu’à provoquer une guerre mondiale et chercher à exterminer des “races inférieures”. Simple oubli de ta part, sans doute. Une idéologie qui prône l’égalité des hommes et une société sans classe vaut-elle, à ton avis, un modèle racialiste où on écarte les faibles. Je hais autant le goulag que le Lebensborn, pauvre ignare. Sauf que le Goulag n’est écrit nulle part chez Proudhon et Jaurès. Et que je défends, quoique ce soit ubuesque, un communiste français.

      Penses-tu, du reste, que dans l’exemple actuel du Brésil, du Pérou, du Vénézuela, de Chypre, ou pendant longtemps de l’Inde ou du Burkina de Sankara, il y ait ou il y ait eu une volonté expansionniste ? La torture, c’est davantage chez Pinochet et Videla…

      Pour conclure, j’ai le droit d’être pour le salaire de 1 à 20 dans l’entreprise, pour un protectionnisme européen, une nouvelle représentativité des travailleurs, l’arrêt des licenciements boursiers et une hausse du SMIC sans être assimilé à Staline. Politicard Méchantcon? -bravo au passage pour ce fin jeu de mot-; pas plus que le Pen à mon sens.

      Tu imagines bien qu’en me traitant de “piaf, en me disant “gôchiasse” et en utilisant ce niveau intellectuel, tu ne m’affecteras jamais. Un petit effort…

  11. […] que les Français lui ont signifié très clairement, deux fois de suite, que sa personnalité et ses idées ne plaisent qu’aux bobos et autres intermittents du spectacle, Mélenchon devrait se faire discret et montrer un peu plus de respect envers les candidats à qui […]

Laisser un commentaire