Trierweiler : la polémique Twitter censurée par Paris-Match

Conflits d’intérêts ? Indécence ? Valérie Trierweiler, la Première concubine, et journaliste à Paris-Match, est à l’origine de la plus grosse polémique du début de quinquennat de François Hollande. Un scandale né sur Twitter et qui fait les gros titres de tous les sites d’information de France… à l’exception de celui de son employeur.

Une présidence normale avec une première concubine normale ? Le story-telling de la communication de l’Elysée a volé en éclat avec la violente sortie de Valérie Trierweiler sur Twitter, qui a choisi de prendre le contre-pied du PS et de François Hollande et de soutenir le dissident socialiste de Ségolène Royal… l’ex de François Hollande.

Mais si cette indécence ne suffisait pas, il était dit que le scandale s’ajouterait à la polémique. Le site de Paris-Match, hebdomadaire qui emploie Valérie Trierweiler, a fait le choix éditorial (en toute indépendance et impartialité) de ne pas évoquer du tout la polémique du jour, préférant parler de seconds-couteaux comme Christian Estrosi, Olivier Faure, ou du leadership de la droite française.

Et ce alors que même les sites d’information inféodés à la gauche ont abondamment traité le sujet, en soulignant le double caractère inédit de la sortie sur Twitter de la première concubine : une prise de position politique qui contredit celle du président de la République ; et une attaque personnelle à peine voilée contre la mère des enfants de François Hollande.

Pas de quoi émouvoir les équipes de Paris-Match qui restent collées à la ligne officielle qu’a défini dans toute sa majesté la seule Valérie Trierweiler : il n’y a aucun conflit d’intérêt à voir la compagne du président de la République être journaliste dans l’un des principaux hebdomadaires du pays… tout en disposant d’un cabinet à l’Elysée financé par les contribuables.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

8 réactions à “Trierweiler : la polémique Twitter censurée par Paris-Match”

  1. MMe TRIERWEILER A PEUT-ETRE UN FRANC PARLER MAIS EN L’OCCURENCE ELLE EST LA COMPAGNE DU PRESIDENT ET SE DOIT D’OBSERVER UNE RESERVE EN TOUTES CIRCONSTANCES.
    SI ELLE EST UNE PERSONNE INTELLIGENTE ,PARFAITE JOURNALISTE ,COMME ON LE DIT, ELLE DEVRAIT AVOIR HONTE D’UTILISER CE GENRE DE BASSESSES;
    QUANT A MOI JE VAIS BOYCOTER PARIS MATCH QUI N’EST PAS EQUITABLE DS CETTE AFFAIRE, PUISQU’IL SOUTIENT SA JOURNALISTE;
    QUELLE HONTE POUR LE PARTI SOCIALISTE ;
    BIEN QU’ETANT DE DROITE ,JE SUIS DESOLEE POUR LE PS !!!!!

    1. Vous avez parfaitement raison, après des années de fidélité à Paris Match, je vais aussi boycotter ce journal, je ne participerai pas pour un centime au salaire de la maitresse du président.
      Il ne fait pas honneur à la France et elle n’est, en aucun cas, la 1ère Dame. Elle est la maitresse du président, un point c’est tout.

      1. Il faut boycotter Paris Maths et tous ceux qui utilisent cette histoire pour ridiculiser les Français !

  2. Répétez après moi : “la presse est libre” “la presse est libre” “la presse est libre” “la presse est libre” “la presse est libre”

  3. Ah bon, la presse est libre…quand la journaleuse a installé son petit cabinet à l’Elysée (on parle d’une dizaine de pers.-coût ?) et vient au canard avec ses gorilles, aux frais dudit canard sans aucun doute….

  4. pas un centime a paris match treirweiler doit choisir……… ou elle part ce qui serai le mieux a mon sens et l’état aurai du bénéfice ..ou elle reste journaliste…comme le dit deckard ..la presse libre…vous nous prenez pour des c….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.