Alliances UMP/FN : la bonne morale de la gôche française

Rédigé par lesoufflet le 13 juin 2012.

marine-le-pen-pere-jean-marie

marine-le-pen-pere-jean-marieLa gôche française maîtrise son credo antidémocratique. En dénonçant la moindre alliance avec le Front National, en enfermant l’UMP dans les idées idiotes de “cordon sanitaire” et de “front républicain”, et en utilisant les médias comme outils de propagande pour faire passer l’idée qu’il est immoral d’avoir des accords politique avec le parti de Satan, les pseudos intellos et les membres du PS comptent conserver le pouvoir, bien que la majorité des électeurs vote à droite aux premiers tours.

François Mitterrand ne s’était pas trompé en facilitant la création et l’implantation du FN sur l’échiquier politique français. Déjà, dans les années 80, les socialistes avaient tout compris. Dans un pays majoritairement de droite, il suffisait à Mitterrand de lancer, puis de diaboliser, un parti à droite de la droite, pour faire en sorte que la droite de gouvernement soit coincée et pour réussir enfin à gagner une élection.

Comme 70% des électeurs UMP le pensent, il serait logique de s’allier avec le parti de Marine Le Pen (pour peu que cette dernière accepte les conditions d’un accord en tant qu’alliée plus petite, sans aller jusqu’aux renoncements pathétiques des Verts sur le fond). Les socialistes se gênent-ils pour s’allier avec les ayatollahs Verts, ou avec le Front de Gauche, avec les communistes dont le simple nom évoque les pire régimes totalitaires de l’histoire ? Les journalistes et les intellectuels font-ils la leçon, s’indignent-ils, se pincent-ils le nez pour dénoncer ces alliances immondes ?

En dehors des politiciens PS, dont la survie dépend de ce cordon sanitaire stupide et antidémocratique, deux exemples de prise de position de la caste médiatique contre les alliances FN /UMP sont significatifs de l’état d’esprit nauséabond ambiant.

Sans surprise, d’abord, Anne Sinclair, la femme de DSK. Celle qui défend, en tant que bonne socialiste, le milliardaire blanc contre les petites prostituées ou contre une femme de chambre noire, s’indigne que des politiques puissent s’intéresser à l’électorat populaire. Après tout, ne pourrait-on pas simplement priver les ouvriers et les agriculteurs de leur droit de vote ? Ils n’ont clairement pas la belle éducation pour comprendre que seule la gôche pourra faire leur bonheur…On devrait d’ailleurs également donner un droit de cuissage pour les élites de gauche : le simple contact avec le corps d’un socialiste devrait pouvoir éclairer les cerveaux inférieurs des classes populaires. Il parait que Nafissatou Diallo s’est mise à lire Sartre depuis qu’elle s’est jetée dans les bras d’un éléphant du parti.

Sur son compte Twitter (et oui, les pseudos intellectuels se comportent désormais comme les dernières des adolescentes…aucune concubine de président n’est visée dans cette phrase…), la directrice de l’organe de propagande socialiste, le Huffington Post, s’est indignée de la main tendue de l’UMP  envers le Front National. “Estrosi n’a aucune valeur commune avec le PS. Et comme @nadine__morano en a, elle, avec le FN, concluez vous même #çanapasdurélongtemps”, a-t-elle twitté, prouvant au passage sa maitrise du hashtag.

Plus délicat, le réalisateur aux grosses chevilles, Mathieu Kassovitz, s’est permis de traiter l’ancienne ministre de “conne“, toujours sur Twitter. Le réalisateur a ainsi twitté “Nadine Morano, je ne suis pas un anonyme du net. Mon compte est certifié, pourtant je vous trouve très conne. Je peux le dire aux autres ?“, avant d’en rajouter une couche quelques minutes plus tard, dans un second twitt raffiné : “Nadine Morano n’est pas une pute, une truie ou une nazi et elle peut le prouver face à un juge. Par contre une conne…

On notera au passage l’utilisation abusive de Twitter par les élites de gôche, qui font désormais plus penser à Lindsay Lohan qu’à Jaurès… Présidence normale quand tu nous tient ! Élizabeth Teissier va-t-elle twitter pour prendre la défense de Ségolène royal ? On attend les messages sur les murs Facebook des maitresses de Pompidou…

Dans cette diabolisation d’éventuels accords entre l’UMP et le FN de la part des élites médiatiques de gauche, l’élitisme suintant et le mépris parisianiste pour les petites gens dissimulent à peine le cynisme de la stratégie antidémocratique des socialistes français, qui veulent laisser à l’écart de la république 20% des Français, afin d’assouvir leur soif de pouvoir et d’imposer leur idéologie néfaste.

 

Déjà 10 remarques sur cet article

  1. noodels dit :

    Mettre sur le même plan le FN et le Front de Gauche est inexact historiquement et stupide… mais bon, ça arrange votre argumentation visiblement.

  2. libertad dit :

    Très bon article !
    Il est indispensable de passer outre les mots d’ordre des partis pour que la Droite, majoritaire en France, gagne ces législatives. Une simple question de mobilisation en faveur du candidat de droite arrivé en tête.

    Le Fn serait non démocratique, non républicain ? c’est tellement risible quand on constate que ce parti privé de représentation parlementaire depuis 20 ans…a toujours accepté le verdict d’un scrutin électoral inique !

    Par contre, si on a pas la mémoire courte, on se rappelle de la révolution prolétarienne pronée par le PCF et toujours par quelques partis d’extrême gauche, auxquel le PS s’associe ou appelle les voix à chaque élection, sans même évoquer les votes communautaires et ethniques, contraires aux valeurs républicaines, sur lesquels il s’appuie maintenant et qui lui ont permis de remporter la Présidentielle.

  3. Paul Emiste dit :

    Les socialos savent que le jour ou l´UMP et le FN vont trouver un chemin d´entente, la bonne soupe de l´assemblée au sénat sera tari.
    En attendant 28% des français ont tous les pouvoirs en France.

  4. G. dit :

    La seule info intéressante : pour le site 24heuresactu, une alliance entre l’ancien parti majoritaire et le FN dont la dirigeante danse allègrement avec des néonazis est “logique”. Cette info conforte celles dont nous disposions déjà sur la nature totalitaire de l’idéologie néofasciste et néonazie défendue par ce site. Les 60 millions de morts de la Seconde Guerre Mondiale les remercient chaleureusement.

  5. Libertad dit :

    Dans la connerie, le G aux pseudos variables mais toujours tendance bolcho sordide, vient de se surpasser.
    L’implosion guette.

  6. Lilidubassin dit :

    Que je sache, le PS est le parti qui à changé de nom après la libération tellement il y avait de collabos en son sein.
    Pierre Laval le premier ministre de Pétain était socialiste, Jacques Doriot le fondateur du parti nazi français était un ancien maire communiste, parmi ceux qui ont voté les pleins pouvoirs à Pétain figuraient nombre de socialistes et même des communistes pacifistes. Mussolini lui même était un ancien cadre du PS italien, le parti d’Hitler s’appelait “parti national socialiste”.
    Alors qui sont les néo nazis ?

    • G. dit :

      Embêté par ceux qui vont aujourd’hui danser avec les nazis, c’est avec bonheur que Lilidubassin se lança à corps perdu dans l’archéologie, cherchant pour quel parti votait l’ancêtre lointain de Hollande. Dommage pour lui que personne ne l’ait prévenu que 1971, ce n’est pas la date de la libération.

  7. Deckard dit :

    Le “Gpoint” oublie certainement les 100 millions de morts attribués aux “fascistes rouges” qu’étaient, Mao, pol pot, staline, lénine, et ce bon (quoique pas très frais) fidel castro.

    • nouilles dit :

      Curieux: on vous parle de la danse de Marine le Pen avec des néo-nazis, vous nous ramenez le bilan de l’URSS. Où est le rapport?

      L’argumentation d’un Deckard -quoiqu’il ait de bonnes références cinématographiques- ou d’un Lilidubassin ressemble malheureusement à celle de bobos bien-pensant : ils sont incapables de répondre aux questions, et nous remballent les mêmes poncifs offusqués.

      Pour Lilidubassin : les communistes pacifistes n’ont pas pu voter les pleins pouvoirs à Pétain, ils avaient été expulsés de l’Assemblée et arrêtés pour beaucoup dès 1939 par le gouvernement Daladier.

Laisser un commentaire