/>

Audrey Pulvar, la compil ! Et une petite analyse…

Rédigé par Phiphiriri le 25 juin 2012.

pulvar_
Photo : Patrick Peccatte
pulvar_

Photo : Patrick Peccatte

Audrey Pulvar, journaliste autrefois “normale” et sans histoire  lorsqu’elle était sur France3, a eu un succès (très relatif) qui lui est monté à la tête.

On a assisté ces derniers mois à un déchainement sur le web contre Audrey Pulvar, a des pétitions pour qu’elle quitte la chaine, des critiques violentes contre elle…

Alors pourquoi a-t-elle exaspéré les gens à ce point, y compris de gauche ?Depuis qu’elle est chroniqueuse à “on n’est pas couché”, elle a pris une espèce de posture et d’attitude d’intello sexy qui se prend pour une star, arrogante, imbus de sa personne, suffisante et hyper agressive (termes et propos plusieurs fois répétés sur internet). Par contraste, Natacha Polony quant à elle, a su faire preuve de beaucoup plus de subtilité, de culture et d’ intelligence. Pulvar a de plus abusė de son statut de soi disant journaliste objectif pour exercer un militantisme trop engagė et trop partial..

Même des personnalités réputées de gauche comme Stéphane Guillon lui ont reproché son manque de professionnalisme et d’impartialité. Un bon journaliste doit garder une vision critique sans a priori et reconnaître les défauts aussi bien que les qualités des personnes qu’il interviewe quelle que soit leur étiquette politique, avec Pulvar si on n’a pas sa carte du parti tout est mauvais…

Ce comportement est d’autant plus condamnable en période d’élection ! bref Stephane Guillon a révélé tout haut ce que tout le monde pense tout bas :
–“”Je préférais les originaux (Eric Naulleau et Eric Zemmour, ndlr), je les trouvais plus cash et sincères.  Zemmour n’a aucun a priori, il  n’y a pas les gens qui ont la carte du parti et ceux qui n’ont pas la carte, il y va franco sur tout le monde ! Avec pulvar il y a les gens qui ont la carte, elle les épargne…” ceux qui n’ont pas la carte, elle les explose…

Belle conception du débat politique à la bolchėvique.
Même des personnes  comme Philippe Poutou, qui s’est rėvėlė plutot sympa et gentil, se sont sentis agressés et pris de haut….

dixit Stéphane Guillon. : “Avec vous Audrey ça se voit trop quand vous aimez pas, la seule fois de ma vie ou j’étais du côté de J.f. Copė c’est quand vous l’avez interviewė !”
On peut être engagé politiquement tout en restant objectif, respectueux des personnes que l’on a en face de soi, et chercher un dialogue intelligent et constructif sur le fond.

Autre texte extrait d’une pétition contre Audrey Pulvar :
–“L’agressivité excessive démontrée lors du passage à l’émission On n’est pas couché de Jean-François Copé, prouve qu’Audrey Pulvar n’est pas capable de remplir sa mission d’information et que ses prises de position sont avant tout militantes.”–

Zemmour & Naulleau faisaient  preuve d’ouverture d’esprit qu’elle que soit la personne en face d’eux
Même leurs critiques les plus violentes étaient  faites avec une argumentation et une  culture ne visant jamais les personnes mais leurs idées uniquement

Mais la cerise sur le gâteau et le pire  sont atteints maintenant, car non contente de ce comportement criticable  d’un point de vue déontologique et journalistique,  elle ose jouer la victimisation et aller pleurnicher sur tous les médias parce qu’elle n’a plus le droit de faire du journalisme politique…

Dans ces temps de crise ou la misère sociale et les vrais licenciement mettent les gens dans la précarité, il y a quelque chose d’indécent pour une personne qui gagne au bas mot 15000 euros voir le double par mois sans compter les avantages matériels et les réseaux d’influence en tant que femme du ministre Arnaud Montebourg.

N’oublions pas que c’est une privilégiée qui se plaint ! Même si elle perd son poste actuel, il est facile pour elle de rebondir sur du journalisme autre que politique

Rappelons que cela a été la règle pour toutes les femmes de ministre (Anne Sinclair, Béatrice Shoenberg, Christine Ockrent….) qui ont toutes arrêté leurs activités de journalisme politique, on ne voit pas pourquoi Mme Pulvar aurait un traitement de faveur ?

Le pire est que son propre mari Arnaud Montebourg était le premier à partir en croisade pour la transparence et contre toute situation pouvant préter a des conflits d’intérêts, et dénonçait vivement  les femmes de ministre commentant la vie  politique.

24heuresactu :
–“”Une interview d’Arnaud Montebourg,
https://24heuresactu.com/2012/06/21/quand-montebourg-exigeait-la-demission-de-schonberg-video/,
montre le chevalier blanc socialiste s’indigner contre la présence de Béatrice Schönberg comme journaliste à la télévision car elle est en couple avec le ministre Borloo. Aujourd’hui, alors qu’il est ministre et au pouvoir, Arnaud Montebourg donne sa bénédiction, et soutient même, sa « concubine », Audrey Pulvar, qui voudrait être journaliste sur France Inter et France 2 avec son homme au ministère. L’hypocrisie, c’est maintenant !
« Il y a un conflit d’intérêt évident… Dans le monde politico-médiatique actuel, ceux qui ont le pouvoir se permettent de piétiner les règles du jeu. Il est temps que cela change. »
Voilà ce que disait Arnaud Montebourg, interrogé par Télérama au sujet de la situation de Béatrice Schönberg, alors en couple avec le ministre Jean-Louis Borloo.””–

Dernier exemple significatif de cet égo et de cette mauvaise foi hors normes  :
(quand je dis ego, elle n’est bien sur pas la seule des personnalités dans ce cas, cependant si on met cet égo au regard de la microscopique  importance  de Mme Pulvar dans la vie politique et médiatique, alors oui son égo est surdimensionnė ! )
Mme Pulvar fait un procès au site web 24heuresactu qui a commis une erreur d’emploi du temps en affirmant qu’elle était au QG du PS rue de solferino, le soir de l’election presidentielle le 6 Mai, alors qu’elle etait juste chez des amis rue de solferino pas loin du sige du PS donc, elle a même étė prise en photo à la fenêtre de ses amis fêtant la victoire, cette photo ayant meme ete publiee sur citizenside.com :
Voilà le lien pour ceux que ça intéresse :
http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2012-05-06/59534/audrey-pulvar-fete-la-victoire-rue-de-solferino.html

Mon Dieu qu’elle erreur scandaleuse et infamante !
En vérité ou est le problème ?
On lui reproche pas de fêter la victoire, il se trouve qu’elle était rue de Solférino et qu’elle s’est exhibée à la fenêtre, il faut juste assumer c’est tout !
Hé bien non, Mme Pulvar a du temps et de l’argent pour faire un procès pour un truc dont tout le monde se fout !
Cette petite erreur, d’ailleurs le site web l’a reconnue, mais d’un point de vue médiatique qu’elle différence y a t il entre être physiquement présente au site du QG le soir du 6 mai ou être à quelques mètres rue de Solférino chez des amis  fêtant ostensiblement la victoire à la fenêtre, tout le monde sait qu’elle à soutenue Francois Hollande et qu’elle est la femme du ministre Arnaud Montebourg.
Est-ce si grave qu’il faille intenter une action en justice (la justice a d’autre choses à faire) , bizarrement le dossier à été traite immédiatement, traitement de faveur en tant que femme de ministre…
Il n’y a ni insulte ni diffamation, un simple démenti suffisait

Mais Mme Pulvar est tellement dans son délire de “je suis une femme libre et indépendante et une journaliste non militante du parti socialiste” qu’elle ne supporte plus le moindre commentaire à son égard et répond avec des réactions disproportionnées

—-  “Les juristes qui ont consulté le déroulé de la procédure judiciaire à l’encontre de 24heuresactu en ont tous souri ! Une plainte déposée par la compagne d’un ministre le 16 mai, soit au lendemain de la passation de pouvoir ; gérée avec un zèle insoupçonné par le Parquet de Paris en moins de deux semaines ; suivi d’une audition express (quatre jours après la convocation) dans les locaux de la police judiciaire. Sans être parano, il y a de quoi se poser quelques questions ! (…) ” —–

—“”L’article en question (que nous avons retiré du site dès que nous avons eu connaissance de la plainte qui nous vise), revenait sur les relations troubles que la journaliste entretient avec le parti socialiste (n’a-t-elle pas trinqué au champagne, une rose à la main, lors de la soirée des primaires socialistes ?). Dans l’article judiciarisé, l’un de nos contributeurs faisait mention (apparemment à tort) de la présence d’Audrey Pulvar au QG du parti socialiste lors de la soirée électorale du second tour de la présidentielle.
L’information avait été rapidement relayée (photos à l’appui) par plusieurs sites Internet, avant que nous ne la publiions, persuadés de la véracité de l’information. Audrey Pulvar a apparemment démenti (plusieurs jours après) s’être rendue ce soir-là au QG du PS… et a affirmé avoir simplement passé la soirée chez des amis résidant également rue de Solférino, mais à quelques encablures du siège du PS. Pas au siège du PS donc, mais rue de Solférino où elle a posé avec une mine réjouie… Confusion des genres quand tu nous tiens…
Nous ne pouvons que nous excuser auprès d’Audrey Pulvar pour avoir relayé, à la suite d’autres sites, une telle imprécision sur l’agenda post-victoire électorale de la compagne du ministre du Redressement Productif, mais nous n’en constatons pas moins que la violence des moyens utilisés par l’animatrice de télévision à notre égard démontre que son principal objectif n’est pas de rectifier un fait erroné, mais de nous écraser et de faire taire un site indépendant qui ne respecte pas sa chère doxa de gauche.””—

Ce que les français ne supportent plus et ressentent très vite c’est la mauvaise foi.
Il n’y a aucun problème à être une journaliste engagée politiquement, la seule chose importante est de le reconnaitre et de faire son métier honnêtement.
Sinon en prétendant être impartial et en faisant tout le contraire dans les actes, les gens ont vite l’impression d’être dupes et manipulés sournoisement.

Au delà de la personnalité d’Audrey Pulvar qui peut énerver, je pense que c’est la le vrai fond du problème : elle n’assume pas d’être socialiste.
Étonnant n’est-ce pas ?

Audrey Pulvar a une attitude égoïste ne pensant qu’à sa carrière et à sa petite personne, mieux vaut qu’elle parte pour de bon !
Mme Pulvar vous avez un égo surdimensionnė !

La première dame de France, Valérie Trierweiler a été violemment critiquée pour un petit tweet de quelques lignes….

Vous avez fait 100 fois pire qu’elle sur des medias TV et vous osez vous plaindre ! Vous vous prenez peut etre pour la 2eme dame de France ! ( ou pour dieu le père tout puissant intouchable et incriticable ) Vous devriez faire de la politique… oh, pardon vous en faites déjà ! (on dirait du Laurent Ruquier tout crachė ça comme vanne)…

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Kansaijin dit :

    Je ne comprends pas ces accusations de partialite, de bolchevisme ou que sais-je encore. Je n’ai pas apprecie Audrey Pulvar, en effet inutilement agressive et peu pertinente dans ses critiques (contrairement a Natacha Polony toujours pertinente meme lorsqu’on n’est pas d’accord). Mais niveau deontologique je ne vois pas ou est le probleme: elle etait tout aussi agressive et desagreable avec Moscovici qu’avec Cope. Et pour Guillon c’est surtout lui qui a la grosse tete et, ne supporte pas les critiques, a prefere attaquer en dessous de la ceinture.
    Ensuite, si elle ne cache pas ses convictions de gauche…comme Polony ne cache pas ses convictions de droite! Si on lui reproche sa soi-disant partialite il faudrait le faire pour sa consoeur et ses predecesseurs aussi! Son travail n’est pas d’informer mais de debattre. Elle le fait mal mais niveau deontologie ce n’est pas un probleme. Le telespectateur est a priori assez intelligent pour etre d’accord ou pas avec elle.
    Bref, si elle etait directrice de l’information, ok. Mais pour On n’est pas couche la polemique n’a pas lieu d’etre.

  2. juliette dit :

    Polony n’est pas à droite puisqu’elle s’est présentée aux élections dans le passé dans la liste de JP Chevènement.

  3. juliette dit :

    Un petit tweet de quelques lignes signé Trierweiler est loin d’être anodin et assassinait en direct l’ex compagne d’Hollande. Confusion totale des genres. A ma connaissance ce genre de comportement ne peut être attribué à Audrey Pulvar qui, à mon avis, était aussi pugnace face à des personnalités de droite que de gauche. Face à Valls, Moscovici, elle ne fut pas tendre, loin de là !

Laisser un commentaire