/>

La presse de gauche ferait-elle maintenant son travail ?

Rédigé par Lappeldusixmai le 25 juin 2012.

kahn_
Photo : fondapol
kahn_

Photo : fondapol

QUELQUES EXTRAITS D’UNE INTERVIEW DE JEAN-FRANÇOIS KAHN.( Atlantico 22 juin 2012) Encore un petit effort Monsieur Kahn et on va pouvoir chanter : “Il est des nôtres …!”

Hélas, on peut craindre qu’il ne le fasse jamais cet effort, car le reste de l’interview est une charge contre Nicolas Sarkozy et Le Figaro, avec tellement “d’oublis et de contrevérités” qu’on peut éviter d’avoir à s’énerver encore une fois. Sa haine est décidément telle qu’elle le rattrape pour faire contrepoids dès qu’il s’oublie jusqu’à dénoncer le fonctionnement de la presse de gauche. La lecture des extraits de cette interview de Jean-François Kahn autorise cependant, sans aucune prétention, une timide petite question : et si ce vraiment très rapide changement de ton des médias était aussi lié au boycott que “L’appel du six mai” a lancé et que nous sommes de plus en plus nombreux à respecter?

Il se dit que les médias sont parfaitement au courant et que résonneraient dans les couloirs des rédactions quelques échos d’un malaise ambiant…

Les courbes de médiamétrie sont impitoyables !

Mais avant de lire, prenons en compte le fait que Jean-François Kahn s’est bien gardé de dénoncer avant les élections l’absence d’indépendance de la presse de gauche française.
N’oublions pas qu’il a soutenu Bayrou puis Hollande et , sans plus de vergogne, son frère Axel Kahn qui se présentait à la députation une rose à la main et l’arrogance aux lèvres. Il cherche sans doute à se refaire une virginité mais nous avons encore un peu de mémoire.

Jean-François Kahn :

” C’est une réaction, d’une part à l’affaire touchant celle que j’appelle Valérie « Tweetweiler », un incident inconcevable. Et d’autre part au fait que la gauche au pouvoir va être confrontée à la nécessité de prendre des mesures, en particulier de réduction des dépenses publiques, des coupes sombres qu’ils n’avaient pas annoncées dans leur programme. En cela les journaux font leur boulot ! Et c’est très intéressant que parmi les plus incisifs il y ait deux journaux réputés de gauche, à savoir Marianne et Le Nouvel Observateur. Ils font leur travail.”

“De la même façon, la presse a raison de fustiger les coupes sombres dans les dépenses qui étaient imprévues, voire exclues par un programme électoral qui annonçait l’inverse. Elle a raison de mettre en lumière le caractère inapplicable du programme de François Hollande, qu’il doit lui-même reconnaître aujourd’hui.”

“Cette tendance à effectuer un véritable lynchage du vaincu est un peu choquante. De la même manière, il suffit qu’un journal annonce une « vague rose » pour que tous reprennent en cœur, alors qu’il suffit d’étudier les chiffres pour s’apercevoir que le système électoral démultiplie le succès socialiste. En réalité il n’y a pas de vague rose, tout juste un 49 % / 51 %… Les Unes des hebdos de cette semaine suivent exactement ce schéma.”

“Le problème est que la presse de gauche française n’est peut-être pas idéologiquement indépendante, mais du moins elle n’est pas une presse de parti. A l’inverse, le Mirror en Angleterre est quasiment l’organe du Parti travailliste. En France, la presse est plus indépendante des partis constitués.”

” Pour illustrer mes propos, je voudrais vous rappeler que l’un des journalistes les plus engagés dans l’anti-sarkozysme radical était Edwy Plenel avec son site Mediapart. Le même Edwy Plenel, lorsqu’il était à la tête de la rédaction du Monde, fut le tombeur de Mitterrand, celui qui avait eu les attaques les plus saillantes, notamment sur la polémique des écoutes ou l’affaire Bérégovoy. C’est leur culture.. .”

“D’un autre côté, cette posture de la presse de gauche qui consiste à dire « On a voulu ce gouvernement, on l’a mis au pouvoir mais ce n’est pas bon pour nos ventes de le soutenir » me parait critiquable.”

“Il est de toute façon évident qu’il y a un problème de panurgie extraordinaire dans la presse…”
—–
ET IL Y A DE FAÇON ENCORE PLUS ÉVIDENTE UNE “COURSE EN SACS” POUR RATTRAPER DES NIVEAUX DE VENTE OU D’AUDIENCE QUI FONDENT…QUI FONDENT…
La presse de gauche ferait-elle maintenant son travail? Aurait-elle découvert que parfois tel est pris qui croyait prendre?

Déjà une remarque sur cet article

  1. Sarantopoulos dit :

    C’est l’Asie qui provoque les faillites multiples et les taux anormaux de chômeurs en Europe et en Amérique!
    Philips Turnhout, en plaçant ses travailleurs au chômage, a dit «c’est la faute de la concurrence asiatique qui fournit des lampes LED moins chères que celles que nous produisons”.
    Les multiples faillites et l’augmentation anormale des chômeurs ont une origine commune: les produits asiatiques vendus en Europe et aux USA.
    Cela semble évident!
    ————————————————————————————————————-
    Les italiens subissent une crise économique sans précédent.
    Ils remarquent que la Commission n’intervient pas efficacement pour redresser la situation!
    Donc, ils ont envie de quitter cette Europe fabriquée, inefficace et incompétente!
    Ils deviennent, à juste titre, des euro-sceptiques!
    ————————————————————————————————————–
    Il y a un problème:
    Les faillites et le chômage augmentent d’une façon anormale!
    La Commission ne trouve pas la solution!
    Et pourtant la solution est simple, rapide et efficace: c’est le système «Protection des Entreprises»!
    ————————————————————————————————————–
    En n’appliquant pas ce système on favorise, depuis plusieurs années, le développement économique et commercial de l’Asie!
    Et cela au détriment des européens!
    La Commission étouffe le développement économique et commercial de l’Europe!
    —————————————————————————————————————
    Message aux Dirigeants:
    Si vous ne voulez pas détruire l’Europe,
    Il est temps, il est plus que temps, de réagir:
    Il faut appliquer le système «Protection des Entreprises!
    Cela aurait dû être fait depuis 2008.
    —————————————————————————————————————

    Carrefour se fournit en Asie et importe 80% de ses produits à des prix incroyablement bas, que j’appelle les virus! Cela provoque de multiples faillites en Europe!
    Nous subissons depuis de nombreuses années «la crise asiatique» et notre médecin, la Commission, laisse le mal prendre une ampleur catastrophique!

    Chaque jour, le Commission laisse entrer des millions de virus et notre grippe, pardon, notre crise asiatique se renforce au mépris de notre santé économique!
    Pourtant le remède est simple: il faut taxer lourdement les produits qui viennent de l’extérieur de l’Europe et qui font du tort aux entreprises européennes!
    Ainsi les virus vont disparaître!

    Si nous réfrénons et même éliminons des marchés européens et américains les exportations asiatiques cela provoquera de multiples crises économiques, financières et sociales, entre autres, en Inde et en Chine. Il vaut mieux que nous renvoyons ces crises à ceux qui nous les ont fait parvenir!
    Notre maladie économique est caractérisée par les faillites d’entreprises européennes qui perdent leurs acheteurs du fait des prix anormalement bas des virus asiatiques!
    Si la Commission, notre médecin, ne parvient ni à diagnostiquer l’origine de notre maladie économique ni à nous soigner, alors à quoi sert-elle?
    NOS DIRIGEANTS DEVRAIENT REAGIR!

    le 18 avril 2013

Laisser un commentaire sur Sarantopoulos