/>

Trierweiler sur Royal : l’élégance d’une journaliste indépendante

Rédigé par lesoufflet le 27 juin 2012.

royal_hollande
Photo : Parti socialiste
royal_hollande

Photo : Parti socialiste

Le Point a ressorti les vieux articles que Valérie Trierweiler écrivait pour Paris Match entre 2004 et 2005 sur François Hollande et Ségolène Royal, quand ils étaient encore en couple. Peu scrupuleuse vis-à-vis de la déontologie journalistique, Trierweiler y vend (déjà) les talents de son homme. Surtout, elle règle (déjà) publiquement ses comptes intimes avec la Madone du Poitou.

Valérie Trierweiler décrit ainsi un François Hollande charismatique qui “entraîne Ségolène dans ses choix idéologiques”. Le premier septembre 2005, elle fait (déjà) la promotion du socialiste, assurant qu’il sera le candidat en 2007, car Dominique Strauss Kahn “regarde passer les succès de Hollande”. Toutefois, elle ne peut (déjà) s’empêcher  d’envoyer une pique à Ségolène en précisant que DSK, “dans la guerre des conjoints, il a une longueur d’avance sur son adversaire”.

Si l’on en croit le Nouvel Observateur, qui estime que la relation de François Hollande et Valérie Trierweiler date de 2005, ces extraits de pseudos articles auraient été rédigés par Trierweiler alors qu’elle était déjà en train de se mettre avec le père des enfants de Ségolène. Classe !

La lecture de la prose “journalistiquement indépendante” de Valérie Trierweiler devient éloquente quand elle se concentre sur la personnalité de sa rivale : “Ségolène sait sortir les griffes si nécessaire. elle se méfie des femmes qui l’approchent et réagit à la moindre attaque contre son homme”, décrit la compagne de François Hollande.

Encore plus répugnant, la première concubine de France met en cause le comportement de mère de Ségolène Royal en sous entendant qu’elle délaisse ses enfants :

“Le premiers secrétaire est rentré plus d’une fois d’un meeting à l’autre bout de la France à 2 heures du matin, pour repartir avant 7 heures. Avoir au moins le sentiment de ne pas délaisser les quatre enfants. […] Leur mère est restée parfois plus de dix jours sans revenir à la maison”.

On a du mal à concevoir que Marie-Ségolène ait pu avaler tant de couleuvres…

Quand le président Sarkozy avait osé poser la question de la proximité entre la gauche et les journalistes, Valérie Trierweiler avait (déjà) répondu par un Tweet  présomptueux (soumission à la mode oblige…) : “Nicolas Sarkozy ne sait pas ce qu’est le journalisme indépendant”.

A la lecture des articles publiés par Le Point, cette phrase prend tout son sens. Il est clair que la concubine présidentielle est totalement indépendante et prend ses libertés quant à la déontologie journalistique…

Si elle se sert de sa position de journaliste pour régler des comptes intimes, pour tenter de souiller l’honneur de sa rivale amoureuse, on imagine qu’elle n’aura pas trop de problèmes d’éthique à défendre l’homme qui partage sa vie.

Valérie Trierweiler, l’élégance d’une journaliste indépendante…

 

 

 

 

 

 

Déjà 16 remarques sur cet article

  1. KHOLI dit :

    Décidément cette dame VTrier. attire les commentateurs. Non pas parce qu’ ils sont mauvaise langue , particulièrement agressifs. Mais bien parce qu’elle ELLE est totalement hors norme et choquante. Elle nous impose médiatiquement son attitude de par ses positions publiques, son attirance pour la lumière tout en se voulant à l’ombre. Par son choix d’exposition médiatique de sa vie privée en grande confusion des genres. La démocratie, vivante, répond , tout simplement !!.On a quitté le bling- bling pas pour le tweet tweet, de grâce !

    Ci joint mon article sur blog où j’aborde le sujet par le nom qu’elle continue à porter , celui du mari divorcé, un choix légal mais confus. Là encore sa grande confusion trouble le monde entier. Les articles suisses-démocratie d’expérience- le démontrent.
    Sylvie N

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2012/06/25/et-monsieur-trierweiler-dans-tout-ca.html

  2. Bernard dit :

    Merci pour cet article éloquent. J’espère que la trahison un jour se retournera contre la traître et que justice se fera. Dans la vie c’est souvent le cas…

  3. Lila35 dit :

    Non seulement elle pique à Ségolène son compagnon, avec qui elle était depuis presque 30 ans, mais en plus, elle écrit des articles horribles sur elle…

  4. Mara dit :

    Et pourquoi cette personne est encore en possession de sa carte de presse ? ça n’interpelle personne ?

  5. Le Braz dit :

    Que fait François Hollande , est-il si faible que cela ? D’après certains journalistes à l’enterrement de sa mère, il a téléphoné à Ségolène Royal lui demandant de ne pas y être et de retourner chez elle. Scandaleux!!! V.Trierweiler pendant la campagne présidentielle 2O12 était très présente. Qui s’est occupé de ses enfants pendant ses déplacements ? Et en 2004 2005 ? Cette femme est de plus en plus détestée. Je regrette d’avoir voté Hollande.

  6. Fufu37 dit :

    Cette Valérie Trieveiler est décidément une femme très lamentable. Non seulement elle écrit des vacheries sur Ségolène, mais ensuite elle se permet de la juger. C’est étonnant d’une femme qui porte toujours le nom du même mari qu’elle a quitté pour Hollande. Quel courage! Cette femme est vraiment détestable.

  7. gavroche dit :

    Madame Royale a beaucoup de classe par rapport à cette femme lamentable!!!!

  8. Marie dit :

    Mme Royal est une grande figure nationale du PS que cela plaise ou non à Mme Trierweiler dont son soutien aux côtés de ceux de Mrs Bussereau et Raffarin contre SR à La Rochelle fût lamentable …

  9. Andre dit :

    C’est triste quand on se permet de telles choses(détruire un foyer, organiser soi-même cette descente aux enfers…)
    On ne construit pas son bonheur sur le malheur des autres.C’est honteux …L’avenir parlera…

  10. wouarf wouarf dit :

    Le voleur a toujours peur d’être volé.

  11. Marre de la gauche dit :

    @lesoufflet

    C’EST OFFICIEL : LA GAUCHE PRÉPARE UNE NOUVELLE TAXE !

    La redevance TV étendue aux ordinateurs en 2013 (vidéo)

    http://www.rtl.fr/actualites/culture-loisirs/television/article/la-redevance-tv-etendue-aux-ordinateurs-en-2013-7750185769

  12. dupuis dit :

    3Juchée sur ses hauts talons aussi longs quye ses jambes, très ridée et péroxydée, cette soi-disant première dame a vraiment un comprortement puérile vis à vis de Ségolène Royale.
    Elle a ttaque la femme politique après avoir bousillé sa vie familiale.
    Elle s’est attaquée à une énarque, une femme politique qui n’a rien à lui envier.
    On devr

  13. dupuis dit :

    Pourtant, je ne suis pas une pro-Ségolène mais elle a eu un comportement très digne de son rang.
    Il ne faut faut pas qu’elle oublie que les Français n’ont pas voté pour elle et devrait tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler.
    Et dire qu’elle est diplomée de la Sorbonne avec un qi incapable de remplir sa fonction qui est celle d’évoluer dans dans l’ombre du Président et qu’elle fait appel à 7 conseillers aux frais des contribuables.
    Je suis mère de famille et j’ai toujours été active et je hais ce style de “bonne femme ménaupausée complétement dezinguée” qui pour se faire remarquer . Bref, elle veut montrer aux Français elle a tous les pouvoirs puisqu’elle est parvenir à briser un couple mythique formé par François Hollande et Ségolène Royal.
    Elle n’a rien d’exceptionnel il faudrait que Photoshop passe sur certaines de ses photos car pour son âge, elle est beaucoup plus ridée que Ségolène.
    Je suis très en colère contre cette femme que l’on doit supporter de regarder dans les médias tant que François Hollande s’entiche de cette vieillissante et sournoise.
    Une Electrice qui n’oublie jamais de voter, mère de famille, femme active et très en colère

  14. dupuis dit :

    Finalement Carla Bruni était au top quand on la compare avec ce boulet sur pattes

  15. clarinette dit :

    Segolène Royal a dû avaler des couleuvres, actuellement elle se défend, elle a raison. Il était plus que temps.

  16. ard dit :

    Un article qui contient de nombreux termes subjectifs qui suppurent la haine. Personnellement, je suis très content qu’il y ait eu ce couac dans le soutien unanime de la gauche à Royal. Royal a voulu se faire nommer au perchoir, la démocratie l’a rattrapée. Je n’ai aucune opinion sur Trierweiler, mais ce lynchage donne la nausée. Royal, c’était la même chose que Sarkozy : la politique spectacle, la démagogie outrancière, le manque de compétences, la mégalomanie. Toute personne qui a participé à la fin de sa carrière politique a fait œuvre de salubrité publique.

Laisser un commentaire