/>

Hollande converti à la rigueur : entre immoralité et réalisme

Rédigé par didoulefou (24actu) le 02 juillet 2012.

François Hollande semble avoir choisi de ne pas ruiner la France… et donc de ne pas appliquer le programme sur lequel il a fait campagne. En prenant si vite le virage de la rigueur, le président de la République a menti à ses électeurs mais limitera la casse pour la France sur le long-terme. Immoral certes, mais on ne peut que se réjouir du pragmatisme présidentiel.

Le temps des belles promesses et de l”anti-sarkozysme primaire est bien loin. François Hollande doit désormais assumer le poids du pouvoir et la mission (impopulaire) entreprise par Nicolas Sarkozy : désendetter la France pour lui permettre d’être à nouveau compétitive.

si le terme de “rigueur” n’était pas prononçable ces derniers mois (y compris à droite), il était évident qu’il n’y avait pas d’autre voie à suivre… sauf à accepter l’affaiblissement inéluctable de la France et sa tiers-mondisation progressive, à l’image de ce qu’on constate en Grèce ou en Espagne.

Le programme présidentiel de François Hollande nous menait tout droit sur cette pente et si les médias avaient fait leur travail au lieu de sanctifier la campagne de François Hollande (pour mieux descendre un Sarkozy qu’ils ne pouvaient plus voir en peinture), les électeurs ne se retrouveraient pas aujourd’hui avec un président contraint de faire le contraire de ce qu’il avait promis.

Les augmentations de poste dans la fonction publique ? Compensées par des vagues de non-renouvellements plus importants que sous Sarkozy ! Pas de hausses des impôts ? Tu parles…

François Hollande est devenu réaliste. Une mauvaise nouvelle pour les électeurs de gauche, une excellente chose pour la France !

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Mais non, mais non, avec la gôche ça ne s´appel pas de la rigueur mais plus de justice sociale. Si, si vous allez voir, et en plus ils peuvent garder leur sérieux en disant ça…de vrais pro de la politique je vous dit!!!

    • cesra dit :

      Article exagerement optimiste – surtout la derniere phrase
      Les mesures budgetaires ne sont pas suffisantes , il faut des reformes de fond :
      – moins d Etat – surtout de collectivites locales
      – moins de charges sur les ntreprises , surtout les PME
      – mettre a plat la formation professionelle …….

  2. xm dit :

    Entre dire et faire, il y a un monde.

    C’est comme quand on révoque au département du Nord (PS) un agent sur une histoire de cornecul sans preuves matérielles directe et, sans respect du contradictoire et du principe de neutralité de la preuve.

    D’ailleurs, il y a encore eu aujourd’hui un enième suicide dans cette Administration.

    Mais à part ça, pas de problèmes de management comportementaliste.

  3. denis-le-rouge dit :

    “et donc de ne pas appliquer le programme sur lequel il a fait campagne. ”
    tient, de toute évidence, vous semblez découvrir la différence qu’il y a entre un candidat en campagne et un Président élu. Comme si c’était la première fois, quoi…

    Tant de naïveté, s’en est presque touchant.

  4. Marre dit :

    J’ai du resté coincé dans un glacier quelques temps et rater quel que chose:
    J’en étais resté à : MOI PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE !
    – La croissance, je l’imposerais aux entreprise
    – Les chinois, je leur imposerais la convertibilité et la valeur du yuan
    – je changerais le traité européen et mettrais Merkel au pas
    – Les impôts n’augmenteront pas sauf pour les très riches
    – j’embaucherais 60 000 fonctionnaires
    Et quand je pense qu’un type à la télé, même pas énarque et même un peu hongrois, pas plus grand que lui avait osé le traiter de menteur.

  5. maryle dit :

    ce que 24heuresactu ne dit pas c’est que si Hollande est si soucieux des fiancnes publiques c’est que pq Merkel vient de le mettre sous tutelle le 25 mai pour financer els ardoise des pays club med comme l’espagne et l’italie

  6. denis-le-rouge dit :

    Tiens, un truc qui devrait sortir sous peu et sur lequel 24heuresactu ne devrait pas trop s’étendre: le rapport financier de l’Epad (un des symboles du sarkozysme) serait dans une fâcheuse posture, à la limite du dépôt de bilan comme semble le confirmer un rapport de la Cours des Comptes qui tarde à sortir des tiroirs… Mais je suis certain que l’on trouvera bien une ou deux bonnes excuses à mettre sur le compte des socialistes et / ou des 35 heures…

  7. denis dit :

    Oui….La preuve éclatante que les promesses économiques du “Moâ, je, Président” n’étaient que de vulgaires mensonges à gogos pour se faire élire…de justesse.

    Quant à la justice sociale et fiscale….les 22 milliards déjà engagés en seulement un mois, sans parlement, par cette équipe de guignols et la non croissance évidente à venir vont faire plonger les classes moyennes travailleuses et les entreprises déjà en difficulté sous une averse de taxes et impôts divers. Les vrais riches y échapperont toujours par niches fiscales ou expatriation….et les autres sont des assistés.
    Allez, braves gens, raquez !!

Laisser un commentaire